Joël Aviragnet

Joël Aviragnet
Illustration.
A l'Assemblée, juin 2017
Fonctions
Député de la 8e circonscription de la Haute-Garonne
En fonction depuis le
(1 an, 7 mois et 12 jours)
Élection 18 mars 2018
Législature XVe (Cinquième République)
Groupe politique NG puis SOC
Prédécesseur Lui-même (indirectement)

(5 mois et 27 jours)
Élection 18 juin 2017
Législature XVe (Cinquième République)
Groupe politique NG
Prédécesseur Carole Delga
Successeur Lui-même (indirectement)

(1 an et 13 jours)
Élection
Législature XIVe (Cinquième République)
Groupe politique SRC
Prédécesseur Carole Delga
Successeur Carole Delga
Maire d'Encausse-les-Thermes

(10 ans, 1 mois et 18 jours)
Prédécesseur Jean-Louis Labat
Successeur Jean-Louis Pradère
Biographie
Date de naissance (63 ans)
Lieu de naissance Encausse-les-Thermes, Haute-Garonne
Nationalité Française
Parti politique PS
Diplômé de École des hautes études en santé publique

Joël Aviragnet, né le 16 juin 1956 à Encausse-les-Thermes (Haute-Garonne), est un homme politique français, membre du Parti socialiste.

Il est maire d'Encausse-les-Thermes de 2008 à 2018. Étant le suppléant de Carole Delga, il est devenu député de la Haute Garonne en juillet 2014 lorsqu'elle est nommée secrétaire d'État chargée du Commerce, de l'Artisanat, de la Consommation et de l'Économie sociale et solidaire[1]. Il est ensuité élu député lors des élections législatives de 2017[2].

Biographie

Il est né dans une famille de quatre enfants. Fils d'un chauffeur routier et d'une assistante maternelle.

Études

Il fait ses études primaires à Encausse-les-Thermes, sa ville natale, puis au collège Leclerc et au lycée Bagatelle à Saint-Gaudens. Il obtient son bac B en 1974. Il fait ensuite une école d’éducateurs spécialisés à Dijon (diplômé en 1979).

Carrière d'éducateur spécialisé

Il intègre par la suite l’ITEP de Saint-Ignan (1980-1986), puis il poursuit sa carrière à Bordeaux (1986-1999) dans un ITEP pour adolescent, toujours comme éducateur spécialisé, puis chef de service. De 2000 à 2006, il est adjoint de direction à l'ITEP Curvale à Aspet, et obtient le diplôme de Directeur (CAFDES) après avoir suivi la formation de Directeur à l’École Nationale de Santé Publique.

De 2007 à sa prise de fonction de Député en 2014, il est le Directeur de la Maison d'enfants à caractère social et de l'Institut thérapeutique éducatif et pédagogique, La Grande Allée à Toulouse.

Engagements politiques

Il s'engage rapidement dans le syndicalisme. Il est élu délégué syndical en 1982 et du personnel en 1994.

Il adhère une première fois pendant quelques années au Parti socialiste en 1986 à Bordeaux puis à nouveau en 2000 à la section d’Aspet quand il est revenu travailler dans le Comminges.

Il a été élu conseiller municipal d’Encausse-les-Thermes en 2001, puis en est devenu le maire en 2008, réélu en 2014. Il a aussi été Président de l'Office de Tourisme du canton d'Aspet de 2001 à 2014.

En 2011, après des primaires internes, il est désigné par le Parti Socialiste avec Carole Delga, candidate à la députation dans la 8e circonscription de la Haute-Garonne, comme candidat suppléant. Au mois de juin 2012, ils sont élus au premier tour de l’élection législative.

Le 3 juin 2014, à la suite de la nomination de Carole Delga dans le gouvernement de Manuel Valls comme Secrétaire d’État au Commerce, à l’Artisanat, à la Consommation et à l’Économie Sociale et Solidaire, il devient Député du Comminges et du Savès.

En juillet 2015, Carole Delga quitte son poste au gouvernement, et reprend son poste de député du Comminges et du Savès.

En décembre 2016, il est choisi par les militants socialistes du Comminges et du Savès pour être le candidat PS aux élections législatives de 2017[2]. Marie-Claire Uchan, maire de Saint-Bertrand de Comminges est sa suppléante. Il arrive deuxième au premier tour avec 17,78 % des voix et est opposé à Michel Montsarrat au second tour[3]. Il parvient à être élu député en réunissant 50,13 % des voix au second tour[3], élection annulée en décembre 2017.

Alors que la plupart des députés socialistes s'abstiennent lors du vote de confiance au gouvernement Édouard Philippe, il vote contre[4].

Son élection est cependant annulée par une décision du Conseil constitutionnel rendue le 18 décembre 2017[5]. Il est réinvesti candidat pour participer à l'élection législative partielle prévue les 11 et 18 mars 2018 et est réélu en ne recueillant cette fois 38,74 % des voix au premier tour puis 70,31 % au second.

Références

  1. Saint-Gaudens. Joël Aviragnet ira à l'Assemblée - La Dépêche
  2. a et b « Les militants PS ont choisi Joël Aviragnet pour succéder à Carole Delga. », sur www.petiterepublique.com, (consulté le 7 avril 2017)
  3. a et b Résultats des élections législatives de 2017 - Haute-Garonne (31) - 8ème circonscription sur le site du ministère de l'Intérieur.
  4. Stéphane Thépot, « Jospin et Fabius invalident le dernier député socialiste de Haute-Garonne », lepoint.fr, 19 décembre 2017.
  5. « Conseil Constitutionnel », sur www.conseil-constitutionnel.fr, (consulté le 18 décembre 2017)

Liens externes