Jeanne Bourin

Jeanne Bourin
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Nom de naissance
Jeanne Mondot
Nationalité
Activité
Conjoint
Enfant
François Bourin ()
Autres informations
Religion
Distinctions

Jeanne Bourin, née Jeanne Mondot le à Paris et morte le au Mesnil-le-Roi (Yvelines), est une écrivaine français connue pour ses romans historiques.

Biographie

Jeanne Bourin est la fille de Marcel Mondot, inspecteur de l'enregistrement, et d'Eugénie Laudereau. Elle étudie au lycée Victor-Duruy de Paris. Elle épouse en 1942 le critique littéraire et écrivain André Bourin. Catholique revenue à la foi de son enfance vers 40 ans, elle est admirative pour la société médiévale qu'elle a bien étudiée et qu'elle restitue dans le cadre de ses romans. La Chambre des dames connaît un grand succès et fera l'objet en 1983 d'une adaptation sous forme d'un feuilleton en dix épisodes réalisé par Yannick Andreï.

Sa vision un peu sentimentale et idéalisée du Moyen Âge, assez proche toutefois de celle de Régine Pernoud, lui vaudra des critiques de la part d'universitaires comme le médiéviste Robert Fossier. Elle redécouvre, à la suite de Régine Pernoud, la très grande place accordée aux femmes à cette époque, et surtout du XIe au XIIIe siècle. En allant ainsi à l'encontre de nombreuses idées préconçues sur le Moyen Âge, elle remettait à l'honneur ces siècles qu'elle qualifiait dans son récit autobiographique Le Sourire de l'Ange de « courtois, lumineux et créateurs » (éd. Pocket p. 120). Elle fut membre du comité d'honneur de la Maison internationale des poètes et des écrivains de Saint-Malo

Elle est enterrée au cimetière du Mesnil-le-Roi[1] (Yvelines) où elle était domiciliée.

Vie privée

Épouse d'André Bourin, elle est la mère de trois enfants : François, créateur des éditions Bourin (né le ), Jérôme () et Agnès (décembre 1952).

Œuvres

Distinctions et récompenses

Notes et références

  1. Cimetières de France et d'ailleurs.
  2. « Prix Renaissance (lettres) », sur cerclerenaissance.info.

Liens externes