Jayce et les Conquérants de la lumière

Jayce et les Conquérants de la lumière

Titre original Jayce and The Wheeled Warriors
Genre Science-fiction
Création Jean Chalopin
Haskell Barkin
Production DIC
ICC TV Productions
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau du Canada Canada
Drapeau du Japon Japon
Drapeau de la France France
Chaîne d'origine Syndication
TF1
Nb. d'épisodes 65
Durée 20 minutes + min 30 s (générique)
Diff. originale

Jayce et les Conquérants de la lumière (Jayce and The Wheeled Warriors) est une série télévisée d'animation franco-américano-canado-japonaise en 65 épisodes de 22 minutes, créée par Jean Chalopin et Haskell Barkin.

Aux États-Unis, la série est diffusée entre le et le en syndication. En France, elle est diffusée à partir du sur TF1 dans l'émission Salut les petits loups et rediffusée dans les années 1980, 1990 et 2000 sur TF1, La Cinq, TMC Monte Carlo, Mangas et NT1.

Synopsis

Lors d'expériences destinées à trouver de nouvelles plantes capables de vaincre la famine dans l'univers, le biologiste Audric crée par erreur les Monstroplantes, espèces mi-végétales, mi-animales, dotées d'intelligence et habitées par la Lumière Noire.

Afin de les exterminer, deux racines doivent être réunies : l'une est en sa possession, l'autre détenue par son fils Jayce. Ce dernier, aidé de ses amis, les Conquérants de la lumière (Flora, Oon l'écuyer, Gillian le magicien, Herc le navigateur, Brock le poisson volant), part à la recherche de son père qui s'est enfui, tout en combattant les Monstroplantes et leur chef, Diskor.

Fiche technique

Voix françaises

Épisodes

Source Animeguide.com[1]

  1. L'évasion
  2. Les croisés d'argent
  3. Le vaisseau fantôme
  4. Flora, la faune et les Monstroplantes
  5. Une jungle galactique
  6. Le futur du futur
  7. Feu et glace
  8. La princesse endormie
  9. La planète Kyros
  10. Une réunion mortelle
  11. La planète Baz
  12. La force lumière
  13. La sorcière de la galaxie
  14. La réunion des génies
  15. Les hors-la-loi de l'espace
  16. Une histoire d'honneur
  17. Le signal de détresse
  18. Une jeune chanteuse
  19. Double tromperie
  20. Le somnambule
  21. La galaxie gelée
  22. La nouvelle invention d'Audric
  23. Un plan machiavélique
  24. Les chasseurs de prime
  25. Les enfants de Solarus II
  26. La vie sous-marine
  27. La fleur maudite
  28. Les faiseurs de mirages
  29. L'arbre magique
  30. L'ordinateur de la planète Logos
  31. Disparition d'une civilisation
  32. Le pays du rêve
  33. Diviser pour mieux régner
  34. Zorg, agent double
  35. Oon, valeureuse escorte
  36. La pierre de la liberté (1)
  37. La pierre de la liberté (2)
  38. La pierre de la liberté (3)
  39. La pierre de la liberté (4)
  40. La pierre de la liberté (5)
  41. L'ombre métallique
  42. La planète des jouets
  43. L'enlèvement d'un savant
  44. La source
  45. Le voyage final
  46. La Lune bleue
  47. Le jardinier
  48. Les vignes de la folie
  49. Le carillon de Sharpis
  50. Le manuscrit mauve
  51. Recherche occulte
  52. Voleur de l'espace
  53. La trahison interne
  54. L'oracle
  55. Le raid
  56. Le vase de Xiang
  57. À la chasse
  58. Voyage intergalactique
  59. Les chevaux de Sandine
  60. Retour dans le passé
  61. Des difficultés inattendues
  62. Le royaume céleste
  63. Les esclaves d'Aldebaran
  64. Le joueur de la galaxie
  65. La planète encerclée

Autour de la série

Inspiration et succès

Jayce et les Conquérants de la lumière est une série animée créée à la demande de la société Mattel pour promouvoir la vente de jouets déjà commercialisés, les Wheeled warriors[2].

En France, la série a connu un immense succès lors de sa diffusion. Le merchandising a suivi[3] : textile, articles scolaires, revues, VHS, livres de la Bibliothèque Rose,…

Aux États-Unis, le succès fut plus mitigé. La vente des jouets n'atteignant pas les objectifs de Mattel, DIC ne produisit pas de seconde saison. Le 65e épisode laisse donc l'histoire en suspens car Jayce n'a pas encore retrouvé son père, ni éliminé les Monstroplantes[2].

Animation

Coproduction canado-française entre DiC Audiovisuel et ICC TV Productions, Ltd., la série a été animée par les studios japonais Sunrise, Shaft, Studio Giants, Studio Look et Swan Production (KKDIC)[5].

Générique et musiques

Le générique français de la série, interprété par Nick Carr[6] et produit par Haim Saban, s'est même retrouvé classé pendant 10 semaines au Top 50[7] en 1986, avec un pic à la 29e place la semaine du .

La voix off au début la chanson du générique est celle du réalisateur Jean Chalopin[8].

Les différentes musiques de fond qui illustrent la série, communément appelées OST (Original soundtrack), ont été produites par Haim Saban mais, contrairement aux séries Ulysse 31 ou Inspecteur Gadget, elles n'ont jamais été éditées lors de la diffusion originelle de la série. Il faudra attendre 35 ans pour qu'un CD et un vinyle regroupant le générique français et une grande partie de ces musiques d'ambiance soient édités après un financement participatif lancé en juillet 2020[9] . Ainsi que le thème de fin américain "Keep on Rolling" chanté par Noam Kaniel.

Rééditions et adaptations

Au début des années 2000, la série a été intégralement éditée en coffrets VHS puis DVD par la société IDP et rencontra, de nouveau, un grand succès.[réf. souhaitée]

DVD

  • Jayce et les Conquérants de la lumière - Coffret DVD 1 (octobre 2002)
  • Jayce et les Conquérants de la lumière - Coffret DVD 2 (février 2003)

Bande dessinée

Une bande dessinée de treize pages, non créditée, fut publiée dans le no 922 du magazine Pif Gadget (Première série) : l'histoire, qui met en scène de nouveaux personnages (comme Algora, une sorcière alliée de Diskor) se termine sur un cliffhanger et la suite n'a jamais été publiée dans Pif Gadget.

En revanche, cette BD, sous le titre Le Sortilège d'Algora, fut également publiée en plusieurs épisodes et en incluant la suite inédite dans le supplément Poche Junior du magazine Télé Poche dans l'ordre suivant : Poche Junior no 1 ()[10], Poche Junior no 2 ()[11], Poche Junior no 17 ()[12], Poche Junior no 23 ()[13] et Poche Junior no 25 ()[14].

Notes et références

  1. AnimeGuides, « Jayce et les conquérants de la lumière », sur animeguides.com (consulté le 11 mai 2019).
  2. a et b « Planète Jeunesse - Jayce et les Conquérants de la Lumière », sur www.planete-jeunesse.com (consulté le 9 novembre 2020)
  3. « Jayce et les Conquérants de la Lumière (MATTEL) 1985 », sur la-malle-aux-jouets.forumactif.org (consulté le 9 novembre 2020)
  4. Maroin Eluasti et Nordine Zemrak, Les séries de notre enfance : "Ulysse 31", "Les cités d'or", "Inspecteur Gadget", Wambrechies, Pollux, 2012, p. 171.
  5. « Nick Carr - Discographie » sur bide-et-musique.com (consulté le 6 avril 2019).
  6. « Jayce - Les conquérants de la lumière (single) », sur www.chartsinfrance.net (consulté le 25 mai 2019)
  7. Patrick Le Naour, « Cartoonist 2013 : Jean Chalopin - "Ce qu’il faut, c’est une bonne histoire" », sur unificationfrance.com,  : « Vous avez narré le début du générique de Jayce. Pourquoi est ce que vous l’avez fait ? [...] Je crois que c’est parce que je ne trouvais personne qui fasse le speak avec la bonne intonation qu’en désespoir de cause, je l’ai fait moi-même. »
  8. ululeFR, « Jayce et les conquérants de la lumière ! La B.O. ! », sur Ulule (consulté le 13 juillet 2020)
  9. .
  10. .
  11. .
  12. .
  13. .

Liens externes