Jacques Ramade

Jacques Ramade
Nom de naissance Jacques Roger Ramade
Naissance
Noyon (Oise)
Décès (à 84 ans)
Paris (18e)
Nationalité Drapeau : France Française
Profession

Jacques Ramade, né le à Noyon (Oise) et mort le [1] à Paris (18e), est un chansonnier, humoriste et acteur français.

Il fut aussi chroniqueur dans les émissions de Laurent Ruquier.

Biographie

Jacques Ramade joue comme chansonnier dans des cabarets parisiens au Caveau de la République et au Théâtre des Deux Ânes.

Il trouve la popularité à la télévision dans les années 90 sur Antenne 2 (devenue France 2 en 1992), aux côtés de Jacques Martin dans l'émission satirique dominicale Ainsi font, font, font dans laquelle on retrouve notamment Laurent Gerra, Virginie Lemoine, Julien Courbet, Frédéric Zeitoun, Laurent Ruquier, Laurent Baffie... Grâce à cette émission, l'humoriste Laurent Ruquier l'emploiera pour des "brèves" sur France Inter, pour Ferme la fenêtre pour les moustiques durant l'été 1991, puis pour Rien à cirer.

Il participe aux adaptations télévisées en 1992 sur FR3 et en 1994 sur France 2 ainsi qu'à l'éphémère émission Les Niouzes sur TF1 en 1995. Dans cette dernière, suite aux attentats du RER B St Michel, bouteille de gaz en plateau, il explique "que c'est son meilleur moyen d'être tranquille dans le métro". Provocation pour certains, mauvais goût pour d'autres, ce sketch démontre le côté satirique de son humour.[2]

Côté radio, Il participe également à On va s'gêner sur Europe 1.

Au théâtre, aux côtés de Jean-Claude Brialy, il joue dans 2 pièces de Sacha Guitry : en 1989 dans L'Illusionniste et dans Mon père avait raison en 1999 au Théâtre des Bouffes-Parisiens.

Il meurt dans la nuit du , des suites d'une longue maladie[1].

Théâtre

Filmographie

Référence

  1. a et b AFP, « Mort du chansonnier et comédien Jacques Ramade » sur Libération, 16 juillet 2013
  2. « La Télé Des Années 90 partie 2 », 56ème minute (consulté le 25 août 2019)

Lien externe