Jacques Potier de Novion

Jacques Potier de Novion
Image illustrative de l’article Jacques Potier de Novion
Biographie
Naissance
Décès (à 67 ans)
Évêque de l’Église catholique
Évêque d'Évreux
Évêque de Sisteron
Abbé du Petit Cîteaux

Ornements extérieurs Evêques.svg
Blason René Potier (v 1579-1670).svg
Dextera domini facit virtutem
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Jacques Potier de Novion (1642 - ) est un prélat français du XVIIe siècle.

Biographie

Ce prélat était de l'illustre famille Potier, qui a fourni dès le XVe siècle, des magistrats au parlement de Paris. Il était fils de Nicolas Potier de Novion, premier président dudit parlement, et de Catherine Gallard.

Pendant qu'il était en licence, il fut fait abbé du petit Cîteaux peu de temps après qu'il a pris le bonnet de docteur de Sorbonne, c'est-à-dire en 1674, le roi le nomma à l'évêché de Sisteron, le . Potier de Novion prit possession de son évêché en 1677 et gouverna pendant sept ans.

Il fut transféré à l'évêché de Fréjus au mois de , mais le siège d'Évreux étant venu à vaquer[2],[3] avant qu'il eût ses bulles, il fut pourvu de cet évêché en 1681, à la place de Louis-Joseph Adeymar de Grignan, qui passa à l'évêché de Carcassonne.

Jacques Potier de Novion en entrant dans l'évêché d'Évreux, pacifia quelques troubles qui avaient leur source dans la conduite de son prédécesseur : il eut soin de conserver la paix et il vécut dans une très grande intelligence avec le chapitre d'Évreux et tous son clergé, ne faisant rien que de concert avec ce corps, qui répondait à tous ses mouvements.

« Mais d'abord qu'il commença de prêter l'oreille à certains brouillons, qui souffloient de toutes parts le feu de la discorde, afin de profiter du trouble, il entra dans un labyrinthe d'affaires, dans lesquelles il s'est trouvé successivement engagé pendant près de vingt ans, & dont la mort seule l'a pû débarrasser. »

— Pierre Le Brasseur, Histoire civile et ecclésiastique du comté d'Évreux

Il mourut le , dans sa 67e année.

Notes et références

  1. Anselme 1868, p. 728.
  2. Henry de Maupas étant mort, Louis XIV nomma à sa place Louis-Joseph Adeymar de Grignan, qui avait été plus d'une année sans prendre possession de son évêché, à cause des obstacles que la cour de France trouvoit alors en la cour de Rome, fut transféré en 1681 à celui de Carcassonne, à l'évêché d'Évreux donné par le Roi à Jacques Potier de Novion.

Annexes

Articles connexes

Liens externes

Bibliographie

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.