Jacqueline Chabbi

Jacqueline Chabbi
Biographie
Naissance
Nom de naissance
Jacqueline Barbe
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Domaine
Distinction

Jacqueline Chabbi, née Barbe en 1943, est une historienne et universitaire française. Elle est professeur émérite en Études arabes à l'université de Paris-VIII. Spécialiste des débuts de l'Islam et de l'histoire du monde musulman médiéval, elle prône une lecture anthropologique et historique du Coran.

Biographie

Née dans le Finistère[1], Jacqueline Chabbi grandit en région parisienne[2]. Elle dit apprendre d'abord l'arabe dès quatorze ans, par l’intermédiaire d'amies algériennes et d'un juif français d'origine marocaine, avant de suivre des cours au lycée, passant le baccalauréat avec arabe en LV1[3]. Elle est agrégée d'arabe en 1968[4],[1], puis soutient en 1971 une thèse en études arabo-islamiques intitulée Abd al Qadir Al Gilani : idées sociales et politiques dans le contexte du Ve/XIe siècle et du VIe/XIIe siècle, sous la direction de Claude Cahen, à l'université Paris-3[5], suivie en 1992 par une thèse d'État sur L'Arabie occidentale au début du septième siècle : étude des représentations et des mentalités à l'université Paris-IV sous la direction de Jamel Eddine Bencheikh[6].

Elle est professeure en lycée de 1968 à 1973, puis à partir de 1973, enseigne à l'université de Paris-VIII-Saint-Denis[1] où elle est nommée professeure en 1993[7]. Elle prend sa retraite académique en 2011[1],[8].

Activités de recherche et éditoriales

Jacqueline Chabbi est spécialiste de l'histoire du monde musulman et plus particulièrement du soufisme et des origines de l'islam[9],[10],[11]. Elle publie en 1997 sa thèse d'État sous le titre Le Seigneur des tribus. L'islam de Mahomet[12].

Elle a participé à la série de documentaires Jésus et l'Islam, diffusée sur Arte en .

Elle est l'auteure de plusieurs entrées dans l'Encyclopædia Universalis, sur le soufisme, le martyre de Al-Halladj et le martyre de Husayn, Ibn al-'Abd Wahhâb et l'Hégire[13].

Vie privée

Jacqueline Barbe s'est mariée à M'hamed Chabbi, aujourd'hui mort[14], membre de la famille d'Abou el Kacem Chebbi, important poète tunisien venant d'une grande famille tunisienne dont les origines remontent au XVIe siècle[3].

Distinctions

Publications principales

  • Dieu de la Bible, Dieu du Coran (avec Avec Thomas Römer), Paris, Le Seuil, 2020, 304 p. (ISBN 9782021421361)[16]
  • On a perdu Adam. La création dans le Coran, Paris, Éditions Seuil, 2019, 372 p. (ISBN 978-2-021-41684-8)
  • Les Trois Piliers de l'islam : Lecture anthropologique du Coran, Paris, Éditions Seuil, 2016, 384 p. (ISBN 2021231011) / Réédition « Points Essais », 2018 (ISBN 978-2-757-87247-5)[17]
  •  Le Coran décrypté : Figures bibliques en Arabie, Paris, Éditions Fayard, 2008, 415 p. (ISBN 2213635285 et 978-2213635286) / Réédition aux Éditions du Cerf, coll. « Lexio », 2014 (ISBN 978-2-204-10322-0)
  •  Le Seigneur des tribus. L'islam de Mahomet, Paris, Éditions Noésis (Agnès Viénot), 1997, 725 p. (ISBN 2911606132 et 978-2911606137) / Réédition aux Éditions du CNRS, 2010, 734 p. (ISBN 978-2-271-06711-1)[18],[19]
  • L'Arabie occidentale au début du septième siècle : Étude des représentations et des mentalités, Lille, A.N.R.T, 1992
  • Maître et disciples dans les traditions religieuses (ouvrage collectif), Paris, Le Cerf, 1990

Références

  1. a b c et d Benoit de Sagazan, « Portrait de Jacqueline Chabbi », Le Monde de la Bible,‎ (lire en ligne, consulté le 8 juin 2020).
  2. Catherine Calvet et Anastasia Vécrin, « Jacqueline Chabbi: «Le Coran reflète une société traditionnelle tribale qui était extrêmement pragmatique» », Libération,‎ (lire en ligne, consulté le 7 juin 2020).
  3. a et b Jacqueline Chabbi, « Est-ce que je pratique la langue arabe », sur Youtube, (consulté le 6 novembre 2020)
  4. « Jacqueline Chabbi : Adam et le Coran », sur franceculture.fr, (consulté le 7 juin 2020).
  5. « Thèse de 3e cycle, Université Paris-3, 1971, notice du Sudoc », sur sudoc.fr, (consulté le 7 juin 2020).
  6. Thèse d'État, Université Paris-IV, 1992, notice du Sudoc [1].
  7. « Décret du 1er février 1993 portant nomination et titularisation (enseignements supérieurs) » (consulté le 9 février 2019)
  8. [entretien] « Rencontre avec Jacqueline Chabbi », Les cahiers de l'islam, (consulté le 8 juin 2020).
  9. [entretien] Virginie Larousse, « A la recherche du Mahomet de l’histoire », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le 8 juin 2020).
  10. Jacqueline Chabbi, « Comment parler des figures fondatrices ? Mahomet », dans Enseignement du fait religieux- Actes du séminaire, (lire en ligne), p. 134-137.
  11. [entretien] Bernadette Sauvaget, « Mahomet, le prophète posthume », Libération,‎ (lire en ligne, consulté le 7 juin 2020).
  12. Mehdi Azaiez, « Les thèses consacrées au Coran en France depuis les années soixante-dix: Note bibliographique », Arabica, vol. 56,‎ , p. 107-111 (109) (lire en ligne, consulté le 8 juin 2020).
  13. Encyclopædia Universalis, articles de Jacqueline Chabbi, consulté le .
  14. Cf. la dédicace de l'édition 2020 du Seigneur des tribus : « À mon mari M'hamed et à mon maître Claude Cahen, tous deux aujourd'hui disparus. »
  15. « Journal officiel, décret du 30 décembre 2016 », sur legiondhonneur.fr
  16. Mélinée Le Priol, « L’identité de Dieu en question dans  "Dieu de la Bible, Dieu du Coran" », sur la-croix.com, .
  17. [compte rendu] J.-L. S., « Les trois piliers de l'islam. Lecture anthropologique du Coran. coll. « Religions » », Esprit, no 430,‎ , p. 155-156 (lire en ligne, consulté le 8 juin 2020).
  18. [compte rendu] Constant Hamès, « Chabbi (Jacqueline). Le Seigneur des tribus. L'Islam de Mahomet. », Archives de sciences sociales des religions, vol. 108,‎ , p. 60-62 (lire en ligne, consulté le 7 juin 2020).
  19. [compte rendu] F. E. Peters, « Le Seigneur des Tribus: L'Islam de Mahomet by Jacqueline Chabbi », International Journal of Middle East Studies, vol. 30, no 4,‎ , p. 611-613 (lire en ligne, consulté le 8 juin 2020).

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes