Iotacisme

L'iotacisme (en grec ancien ἰωτακισμός / iôtakismós) est une modification phonétique consistant en la transformation d'un phonème[réf. nécessaire] (le plus souvent une voyelle) en [i][réf. nécessaire].

L'iotacisme du grec ancien

Entre le Ve et le IIIe siècle av. J.-C., le système vocalique du grec ancien s'est considérablement modifié. Alors que la langue classique comprenait de nombreuses voyelles et diphtongues, leurs timbres ont eu tendance à se fermer de plus en plus, de sorte qu'ils ont tous atteint celui du [i], que le grec moderne a conservé.

Graphie Prononciation avant iotacisme Prononciation après iotacisme
η [ɛː] [i]
υ [y]
ει [eː]
ηι [ɛːj]
οι [oi]
υι [yː]

L'iotacisme de l'ukrainien

L'ukrainien semble avoir subi un iotacisme : un і est apparu à la place d'anciens о, е (qui réapparaissent dans les cas obliques) et ѣ.

L'iotacisme comme interférence de prononciation

D'un locuteur qui confond plusieurs phonèmes, à l'avantage de [i], on dira que sa diction est atteinte de iotacisme. C'est, par exemple, le cas de locuteurs d'une langue étrangère dans laquelle le phonème [y] de lune est absent, phonème qu'ils réalisent souvent [i] ([i] et [y], en effet, sont très proches et ne diffèrent en français que par l'arrondissement, [y] étant tout de même moins antérieur). Un mot comme tissu sera alors prononcé [tisi]. L'iotacisme constitue une des évolutions phonétiques qui ont lieu entre le français et ses différents créoles.

Le procédé stylistique

D'autre part, une allitération en [i] pourra aussi être nommée iotacisme. Ce peut être là un effet stylistique voulu, une tautophonie particulière à rapprocher du mytacisme et du lambdacisme.

Dans son roman Quel petit vélo à guidon chromé au fond de la cour ?, Georges Perec use de iotacismes burlesques : « Point que, d'ailleurs, on précise assez peu, attentifs que nous sommes à acquimiler les pitits mystères autour de notre modeste récit. »

Voir aussi

Articles connexes