Institut universitaire de technologie du Littoral-Côte-d'Opale

IUT du Littoral-Côte-d’Opale
Description de l'image Logo_IUT_LCO.png.

Histoire et statut
Fondation
Type Institut universitaire de technologie
Administration
Directeur Joël Gest
Études
Population scolaire Environ 1 100 étudiants
Enseignants 100 enseignants permanents et 200 vacataires professionnels
Localisation
Pays Drapeau de la France France
Site web www.iut.univ-littoral.fr

L'institut universitaire de technologie du Littoral-Côte-d'Opale est un établissement français d'enseignement supérieur qui propose des formations dans les villes de Boulogne-sur-Mer, Calais, Dunkerque et Saint-Omer (Hauts-de-France).

Il est une composante de l'université du Littoral-Côte-d'Opale (ULCO). Il offre un choix de formations de la première année de DUT à la licence professionnelle en formation initiale, en alternance (apprentissage et/ou contrat de professionnalisation) et en formation continue.

Tous cycles et formations confondus, l'IUT compte 1 100 étudiants dont 140 inscrits dans des formations délocalisées au Maroc, Bénin, Togo, Burkina Faso, Martinique, 100 enseignants dont 49 enseignants-chercheurs principalement affiliés à des laboratoires de recherche de l'ULCO (comme LISIC, UDSMM, HLLI, LARJ, LMPA, LOG…)

Historique

En 1971, l'IUT de Béthune ouvre un département « génie électrique » (« génie électrique et informatique industrielle » après 1993) à Calais[1]. L'année suivante, un département « techniques de commercialisation » est créé à Dunkerque ; il est rattaché à l'IUT A de Lille. Ces deux départements se regroupent en 1978 pour former « l'IUT du Littoral Calais-Dunkerque » (décret 78-182) [2]. Cet IUT se développe avec la création des départements « informatique » en 1984 et « génie thermique et énergie » en 1988.

Sous la tutelle depuis son origine de l'université Lille-I, l'IUT rejoint en 1991 l'université du Littoral-Côte-d'Opale (ULCO) nouvellement créée, s'appelle désormais « IUT du Littoral » et s'étend sur les sites de Boulogne-sur-Mer et Saint-Omer avec la création de 1992 à 1997 de quatre départements : « gestion des entreprises et administrations » (en 1992) ; « génie industriel et maintenance » (1994) ; « génie biologique » (1995) ; « gestion administrative et commerciale des organisations » (1997).

En 1998, l'IUT se scinde en deux établissements distincts : l'IUT Calais-Boulogne et l'IUT Saint-Omer - Dunkerque [3].

En 2014, les deux IUT se regroupent à nouveau pour donner naissance à l'IUT du Littoral-Côte-d'Opale[4],[5].

Formation

L'IUT délivre des diplômes universitaires de technologie (DUT) conformément aux programmes pédagogiques nationaux[6] (PPN), ainsi que des licences professionnelles (Bac + 3). Certaines de ces formations sont possibles en alternance.

Les BUT

L'IUT propose huit bachelors universitaire de technologie (BUT en abrégé, anciennement diplôme universitaire de technologie, abrégé en DUT) :

Les licences professionnelles

L'IUT propose douze licences professionnelles :

  • administration et sécurité des réseaux ;
  • assurance, banque et finance ;
  • commercialisation de produits et services (mention chargé d’affaires) ;
  • développement internet et mobiles ;
  • électronique et informatique pour communications industrielles et mobiles ;
  • gestion et maintenance des installations énergétiques ;
  • gestion des petites et moyennes entreprises : création, reprise et transmission ;
  • gestion des ressources humaines ;
  • gestion des risques industriels et technologiques ;
  • métiers de la comptabilité et de la gestion (métiers de la paie et du social) ;
  • métiers du tourisme et des loisirs ;
  • qualité, hygiène, sécurité, santé, environnement.

Notes et références

  1. Guy Séguier, Historique des IUT périphériques, Annexe 3 de L'histoire de l'IUT A de 1966 à 1986, (lire en ligne)
  2. « Fac-similé JO du 22/02/1978, page 00798 | Legifrance », sur www.legifrance.gouv.fr (consulté le )
  3. Décret no 97-386 du 22 avril 1997 modifiant l'annexe I du décret no 84-1004 du 12 novembre 1984 relatif aux instituts universitaires de technologie, (lire en ligne)
  4. La Voix du Nord, « Longuenesse: un nouveau directeur et des enjeux à l’IUT nouvelle version » (consulté le )
  5. « MENS1401118A - ESR : enseignementsup-recherche.gouv.fr », sur www.enseignementsup-recherche.gouv.fr (consulté le )
  6. « Le DUT », sur www.iut.fr (consulté le )

Liens externes