Inondations dans le sous-continent indien de 2017

Inondations dans le sous-continent indien de 2017

Les inondations dans le sous-continent indien de 2017 ont eu lieu principalement durant le mois d'. Elles auraient fait plus d'un millier de morts et près d'un million de déplacés[1]. Au , elles avaient provoqué 1 200 morts[2] dans tout le sous-continent indien, surtout en Inde, mais aussi au Bangladesh et au Pakistan[2]. 30 % de la surface du Bangladesh est submergée par la mousson[2]. Dans le Bihar, un État du nord-ouest de l'Inde, il s'agit des pires inondations depuis 1975[2].

Elles s'inscrivent dans une tendance de renforcement continu de la mousson depuis 2002[3]. Les origines de ce phénomène sont inconnues, mais elles sont probablement liées au changement climatique[3]. Elles s'inscrivent également dans la série de catastrophes environnementales de l'été 2017.

Références

  1. Julien Bouissou, « Une mousson dévastatrice frappe l’Inde, le Népal et le Bangladesh », sur Le Monde,
  2. a b c et d « Inondations : plus de 1 200 personnes ont perdu la vie en Asie du Sud », sur francetvinfo.fr, (consulté le 11 septembre 2017)
  3. a et b « Depuis 15 ans, la mousson indienne est de plus en plus puissante », sur sciencesetavenir.fr, (consulté le 11 septembre 2017)