Il revient quand Bertrand ?

Il revient quand Bertrand ?

Type de série web-série
Autres titres
francophones
IRQB ?
Genre comédie
Création Hélène Lombard
Julien Sibony
Production Arte France
Acteurs principaux Louise Coldefy
Bertrand Usclat
Vincent Debost
Musique Bertrand Soulier (saison 1)
Stéphane Isidore (saison 2)
Pays d'origine Drapeau de la France France
Chaîne d'origine Arte.tv
Nb. de saisons 2
Nb. d'épisodes 16
Format couleur
Durée 9-22 minutes
Diff. originale
Site web site officiel

Il revient quand Bertrand ? (IRQB ?) est une web-série en seize épisodes de 20 minutes, créée par Hélène Lombard et Julien Sibony et diffusée par ARTE Creative sur Arte.tv et YouTube[1],[2], en 2016 pour sa première saison et en 2020 pour sa seconde.

Synopsis

Betrand, jeune parisien trentenaire[3], est viré de l'appartement de sa compagne, Magalie, qui décide de faire une pause après cinq ans de relation[2]. Il emménage alors chez leur voisin, Gus, et découvre son hobby : espionner ses voisins par des caméras et des webcams piratés. Bertrand profite de cet équipement pour espionner Magalie. Il découvre qu'elle héberge pendant son absence un certain Henry. Il tente alors, par des mensonges sur les réseaux sociaux[4], de faire croire qu'il part faire le tour du monde[1].

Bertrand et Magalie se sont séparés pour de bon et tentent chacun de retrouver l'amour de leur côté. Mais lorsque Bertrand retrouve une ex, Astrid, c'est trop pour Magalie. Avec l'aide de Gus, elle espionne à son tour Bertrand, pour s'assurer que sa nouvelle relation ne valait pas la leur[5].

Distribution

Info Simple.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section proviennent du générique de fin de l'œuvre audiovisuelle présentée ici.

Personnages principaux

Personnages secondaires de la saison 1

Personnages secondaires de la saison 2

  • Nacima Bekhtaoui : Astrid
  • Johann Cuny : Ben BG
  • Moustafa Benaïbout : Mouss
  • Pauline Colon : fille aux loutres
  • Thomas Vernant : Poloche
  • Roman Francisco : Éric
  • Céciles Fargues, Mayya Sanbar et Clea Petrolesi : dates

Fiche technique

Info Simple.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section proviennent du générique de fin de l'œuvre audiovisuelle présentée ici.

  • Titre : Il revient quand Bertrand ?
  • Création : Hélène Lombard et Julien Sibony avec Guillaume Cremonese
  • Réalisation : Guillaume Cremonese
  • Scénario : Hélène Lombard et Julien Sibony
  • Musique : Bertrand Soulier (saison 1), Stéphane Isidore (saison 2)
  • Chef opérateur : Fabien Lamadie
  • Ingénieur du son : Stéphane Isidore
  • Montage : Cécile Nicouleaud
  • Production : Laëtita Galouchko
  • Sociétés de production : Arte France, LM Productions et Septième Films (saison 1), Arte France, Le toro par les cornes et Euromédia (saison 2)
  • Genre : comédie
  • Pays d’origine : Drapeau de la France France
  • Langue originale : français
  • Durée : 9-12 minutes (saison 1) ; 10-22 minutes (saison 2)
  • Date de première diffusion :

Liste des épisodes

Saison 1

Tous les épisodes de la première saison sont sortis le .

  1. Le Break
  2. Stalker
  3. Sous les tropiques
  4. Infiltration
  5. Sexting
  6. Invitée surprise
  7. Tinder
  8. FOMO
  9. Remords
  10. Les Aveux

Saison 2

  1. Ghosting,
  2. Premier amour,
  3. Sur écoute,
  4. Soupçons,
  5. Confrontations,
  6. Retrouvailles,

Accueil

L'accueil de la première saison est positif. La critique presse la voit « drôle » (GQ, Grazia), « bien rythmée », « fraîche » (Grazia, L'Obs) ou « touchante » (GQ). Les acteurs sont applaudis, décrits comme « réjouissants » par L'Obs, « malicieux » par Le Monde, des « talents » selon Grazia[3],[4],[5],[7]. Pour QG, c'est particulièrement Bertrand Usclat qui est « excellent » dans son interprétation[3]. Louise Pothier de L'Obs remarque aussi une « mise en scène minimaliste — l'intrigue ne se déroule que dans deux pièces — [et] des dialogues riches » qui permettent de rentrer très rapidement dans l'univers de la série[4].

Flora Eveno de la RTBF observe dans Il revient quand Bertrand ? une « critique assez fine de l'exposition accrue [...] sur les réseaux sociaux ». Les caméras par lesquelles Gus et Bertrand espionnent Magalie sont pour elle une métaphore de ce qu'elle nomme le « voyeurisme 3.0 » : l'observation par le web, grâce aux informations personnelles que l'on dissémine, qui sont des fenêtres ouvertes au monde sur sa vie privée. Aussi, en passant d'une « simple comédie » à une « fable sur la visibilité moderne et l'exposition à l'ère numérique », la série joue avec le malaise à la façon de Black Mirror[2]. Une comparaison également faite par Louise Pothier, pour qui cependant cette « technologie-qui-va-trop-loin est avant tout un prétexte pour rire d'une situation absurde »[4]. Quel qu'en soit son but, cette réflexion est appréciée par le reste de la critique[7],[1].

Notes et références

  1. a b et c Cécile Orsoni, « Il revient quand Bertrand ? : la websérie générationnelle d'Arte », sur Elle, (consulté le ).
  2. a b et c Flora Eveno, « Il revient quand Bertrand ? : récit pour voyeur », sur RTBF Culture, (consulté le ).
  3. a b et c Jacques Braunstein et Thibaud Michalet, « Chevron », sur GQ, (consulté le ).
  4. a b c et d Louise Pothier, « Il revient quand Bertrand ? : l'anti Black Mirror d'Arte Creative », sur TéléObs, (consulté le ).
  5. a et b Audrey Fournier, « Il revient quand Bertrand : un savoureux marivaudage 2.0 », sur Le Monde, (consulté le ).
  6. a et b Pauline Pellissier, « Il revient quand Bertrand ? : une websérie d'Arte sur l'intrusion d'internet dans le couple », sur Grazia, (consulté le ).

Liens externes