Iain Duncan Smith

Iain Duncan Smith
Illustration.
Crédit image :
Richard Townshend
licence CC BY 3.0 🛈

Portrait officiel de Iain Duncan Smith en 2020.
Fonctions
Secrétaire d'État au Travail et aux Retraites

(5 ans, 10 mois et 6 jours)
Premier ministre David Cameron
Gouvernement Cameron I et II
Prédécesseur Yvette Cooper
Successeur Stephen Crabb
Chef de l'opposition officielle

(2 ans, 1 mois et 24 jours)
Monarque Élisabeth II
Premier ministre Tony Blair
Chef adjoint Michael Ancram
Prédécesseur William Hague
Successeur Michael Howard
Chef du Parti conservateur

(2 ans, 1 mois et 24 jours)
Chef adjoint Michael Ancram
Prédécesseur William Hague
Successeur Michael Howard
Député britannique
En fonction depuis le
(30 ans, 6 mois et 22 jours)
Élection 9 avril 1992
Réélection 1er mai 1997
7 juin 2001
5 mai 2005
5 mai 2010
7 mai 2015
7 juin 2017
12 décembre 2019
Circonscription Chingford (1992-1997)
Chingford et Woodford Green (depuis 1997)
Législature 51e, 52e, 53e, 54e, 55e, 56e, 57e et 58e
Prédécesseur Norman Tebbit
Biographie
Nom de naissance George Iain Duncan Smith
Date de naissance (68 ans)
Lieu de naissance Édimbourg (Écosse, Royaume-Uni)
Nationalité Britannique
Parti politique Parti conservateur
Diplômé de Académie royale militaire de Sandhurst

Sir George Iain Duncan Smith[a], parfois surnommé par ses initiales IDS, né le à Édimbourg, est un homme politique britannique membre du Parti conservateur, et membre du Parlement pour les circonscriptions londoniennes de Chingford et Woodford Green depuis 1992. Il a été chef de son parti et leader de l’Opposition au cabinet de Tony Blair de 2001 à 2003.

Il fut secrétaire d'État au Travail et aux Retraites dans le gouvernement David Cameron du au , date de sa démission. Cette démission fait suite à l'annonce controversée du Budget 2016 par le Chancelier de l'Échiquier, George Osborne, lequel concerne le portefeuille du secrétaire d'État, de par la diminution d'aides accordées aux personnes handicapées à hauteur de plus d'un milliard de livres.

Il est nommé chevalier dans le cadre des anniversaires honorifiques 2020 pour les services politiques.

Biographie

Duncan Smith est né à Édimbourg en Écosse. Fils de W. G. G. Duncan Smith, un officier de la Royal Air Force décoré de la Seconde Guerre mondiale, il a suivi des études militaires à l'Académie royale militaire de Sandhurst et servi dans la garde écossaise en Rhodésie et en Irlande du Nord.

En 1981, il rejoint la General Electric Company et épouse en 1982 Elizabeth "Betsy" Fremantle, file du 5e Baron de Cottesloe, avec laquelle il aura 4 enfants. Candidat conservateur en 1987 au siège de Bradford West, il est battu par le candidat travailliste mais est élu en 1992 dans la circonscription de Chingford.

Eurosceptique, il devient secrétaire à la sécurité sociale dans le cabinet fantôme de William Hague en 1997 puis secrétaire à la défense du cabinet fantôme en 1999.

En 2001, soutenu par Margaret Thatcher, il succède à William Hague après la deuxième défaite consécutives des Tories aux élections générales et après s'être imposé face à Kenneth Clarke (europhile).

En 2001, lors de sa première conférence en tant que chef du parti, il promet de « s’attaquer aux services publics », notamment au système de santé (National Health Service), qu'il décrit comme « une organisation centralisée à la soviétique ». Ce discours radical entraine un déclin de la popularité du parti auprès de certaines couches de la société[1].

Son manque de charisme et sa piètre éloquence le mettent en position délicate au sein du parti. Contesté en interne par une motion de défiance, il doit céder sa fonction de chef de l'opposition à Michael Howard le . Il est alors le premier chef des Tories à ne pas avoir conduit son parti à une élection générale depuis Austen Chamberlain.

Le think tank conservateur Center for Social Justice, qu'il dirige, suggère dans une étude publiée en 2019 de repousser l'âge de la retraite à 75 ans afin de stimuler l'économie britannique, suscitant de vives critiques venues de la gauche[2].

Il devient responsable de campagne du Premier ministre Boris Johnson lors des élections générales de 2019[2].

Il appartient à la frange climatosceptique du Parti conservateur[3].

Résultats électoraux

Chambre des communes

Élection Circonscription Parti Voix % Résultats
Générales de 1987 Bradford West Conservateur 18 224 36,7 Échec
Générales de 1992 Chingford Conservateur 25 730 59,2 Élu
Générales de 1997 Chingford and Woodford Green Conservateur 21 109 47,5 Élu
Générales de 2001 Chingford and Woodford Green Conservateur 17 834 48,2 Élu
Générales de 2005 Chingford and Woodford Green Conservateur 20 555 53,2 Élu
Générales de 2010 Chingford and Woodford Green Conservateur 22 743 52,8 Élu
Générales de 2015 Chingford and Woodford Green Conservateur 20 999 47,9 Élu
Générales de 2017 Chingford and Woodford Green Conservateur 23 076 49,1 Élu
Générales de 2019 Chingford and Woodford Green Conservateur 23 481 48,5 Élu

Notes

  1. Duncan n'est pas son troisième prénom, mais parti de son nom de famille. Son nom de famille est « Duncan Smith » pas « Smith ».

Références

  1. Renaud Lambert, « L'après-Gordon Brown : décontamination de la marque Tory », sur Le Monde diplomatique,
  2. a et b « Au Royaume-Uni, le projet de porter l'âge de la retraite à 75 ans ne passe pas », sur www.cnews.fr,
  3. « Royaume-Uni. Avec l’élection de Liz Truss, le retour des antiécologistes se dessine », Ouest-France,‎ (lire en ligne)
  4. (en) BBC News, « UK results 2019 », sur bbc.com (consulté le )

Liens externes