Hotton

Hotton
Hotton
Crédit image:
licence CC BY-SA 3.0 🛈

Reflets de l'église dans l'Ourthe.
Blason de Hotton

Héraldique
Drapeau de Hotton

Drapeau
Administration
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Région wallonne
Communauté Communauté française
Province Drapeau de la province de Luxembourg Province de Luxembourg
Arrondissement Marche-en-Famenne
Bourgmestre Martine Schmit (Les Engagés)
(EC)
Section Code postal
Hotton (dont Ny)
Fronville
Hampteau
Marenne
6990
6990
6990
6990
Code INS 83028
Zone téléphonique 084
Démographie
Gentilé Hottonais(e)
Population
– Hommes
– Femmes
Densité
5 707 ()
49,48 %
50,52 %
100,08 hab./km2
Pyramide des âges
– 0–17 ans
– 18–64 ans
– 65 ans et +
()
25,33 %
61,48 %
13,19 %
Étrangers 4,84 % ()
Taux de chômage 12,94 % (octobre 2013)
Revenu annuel moyen 17 712 €/hab. (2021)
Géographie
Coordonnées 50° 16,1′ nord, 5° 26,8′ est
Superficie
– Terr. non-bâtis
– Terrains bâtis
– Divers
57,02 km2 (2021)
80,58 %
3,86 %
15,56 %
Localisation
Localisation de Hotton
Crédit image:
licence CC BY-SA 4.0 🛈

Situation de la commune dans l'arrondissement de Marche-en-Famenne et la province de Luxembourg
Géolocalisation sur la carte : Belgique
Voir sur la carte topographique de Belgique
Crédit image:
Eric Gaba (Sting - fr:Sting) and NordNordWest
licence CC BY-SA 3.0 🛈
Hotton
Géolocalisation sur la carte : Belgique
Voir sur la carte administrative de Belgique
Crédit image:
licence CC BY-SA 3.0 de 🛈
Hotton
Géolocalisation sur la carte : Région wallonne
Voir sur la carte administrative de la Région wallonne
Crédit image:
licence CC BY-SA 4.0 🛈
Hotton
Géolocalisation sur la carte : province de Luxembourg
Voir sur la carte administrative de la province de Luxembourg
Crédit image:
licence CC BY-SA 3.0 🛈
Hotton
Liens
Site officiel hotton.be

Hotton (en wallon Houton) est une commune francophone de Belgique située en Région wallonne dans la province de Luxembourg, ainsi qu’une localité où siège son administration.

Une attraction importante du village sont les grottes, situées à 30 km de celles de Han.

Géographie

Localisation

La commune est située dans le sud de la Belgique, au nord de la province de Luxembourg, sur l'axe de communication entre Marche-en-Famenne et Aywaille. Elle est située dans l'est de la Fagne-Famenne, le long de l'Ourthe. Cette dernière forme deux îles au centre de la commune.

Elle est distante de 8,5 km de Marche-en-Famenne, le chef-lieu de l'arrondissement homonyme ; de 70 km d'Arlon, le chef-lieu de la province ; de 46,5 km de Namur, la capitale de la région et de 100 km de Bruxelles, la capitale de la Belgique.

Hotton se trouve à 210 km de la mer du Nord (Ostende) ; à 65 km des Pays-Bas (Maastricht) ; à 65 km de l'Allemagne (Montjoie) ; à 40 km de Luxembourg (Wincrange) et à 45 km de la France (Givet).

Avec une superficie de 5 732 hectares, Hotton est moins étendue que ses communes voisines que sont Durbuy, Érezée, Rendeux, Marche-en-Famenne et Somme-Leuze mais davantage qu'Incourt qui a une population similaire.

Communes limitrophes

Géologie et relief

Dans le sud de la commune, on peut remarquer la faille de Marenne avec un dénivelé de quelque 216 mètres entre la hauteur de la faille et la vallée de l'Ourthe. Cette faille, comme celle de Lamsoul à Marche-en-Famenne, serait de type tardi-hercynienne et ferait partie de la famille de failles du Synclinorium de Dinant. Elle fait partie des formations givetiennes[B 1].

La faille tire son nom du village hottonais de Marenne qui se situe dans la Calestienne. C'est à cet endroit qu'une carrière fut mise en place pour l'exploitation des calcaires gréseux, fins à terriers, à lumachelles et coralliens dans la formation de Trois-Fontaines. Cette carrière comprend 26 mètres de calcaire stratifié avec des niveaux silteux et crinoïdiques ; des Conodontes y ont été découverts[B 1]. Dans cette carrière, on découvre également des Stringocéphales, des Stromatopores et des Coraux[B 2].

La commue est traversée par un karst, par la faille et par sept formations que sont celles de Nismes, de Fromelennes, du Mont d'Haurs, des Terres d'Haurs, de Trois-Fontaines, de Hanonet et de Lomme[B 2].

La faille de Bourdon traverse quant à elle le nord de la commune[B 3].

Sections de la commune

# Nom Superf.
(km²)[1]
Habitants
(2020)[1]
Habitants
par km²
Code INS
1 Hotton 26,70 3.352 126 83028A
2 Hampteau 4,16 520 125 83028B
3 Marenne 10,36 1.073 104 83028C
4 Fronville 15,80 688 44 83028D

Autres villages

Bourdon, Deulin, Melreux, Ménil-Favay, Monteuville, Monville, Ny repris sur la liste des plus beaux villages de Wallonie et Werpin.

Histoire

Crédit image:
licence CC BY-SA 2.5 🛈
L'ancien moulin à eau Faber (1729) et l'Ourthe.

Hotton était déjà une commune à part entière avant la fusion des communes de 1977.

Au cours de la Seconde Guerre mondiale, le , lendemain du déclenchement de la campagne des 18 jours, Hotton est prise dans l'après-midi par les Allemands de la 5e Panzerdivision[2] qui a pour objectif de traverser la Meuse au niveau de Dinant. Les Belges et les Français ont tenté à trois reprises de détruire le pont sur l'Ourthe pour ralentir l'avancée allemande, mais ses importantes structures métalliques, tombées dans la rivière peu profonde, resteront exploitables pour le franchissement[3].

En 1944, pendant la Bataille des Ardennes, les Allemands de la 116e Panzerdivision et de la 506e division de Volksgrenadiers atteignent la ville avant d'être repoussés par la 84e division d'infanterie américaine.

Le , Hotton est la ville d'arrivée de la 4e étape du Giro 2006.

Héraldique

La commune possède des armoiries.
Blasonnement : De sinople au pont de quatre arches mouvant des flancs de l'écu posé entre deux trangles, le tout d'argent.
  • Délibération communale : 3 octobre 1991
  • Arrêté de l'exécutif de la communauté : 18 décembre 1991
Source du blasonnement : Lieve Viaene-Awouters et Ernest Warlop, Armoiries communales en Belgique, Communes wallonnes, bruxelloises et germanophones, t. 1 : Communes wallonnes A-L, Bruxelles, Dexia, .



Démographie

Évolution démographique avant la fusion de 1977

  • Source: DGS, 1831 à 1970=recensements population, 1976= habitants au 31 décembre

Évolution démographique de la commune fusionnée

En tenant compte des anciennes communes entraînées dans la fusion de communes de 1977, on peut dresser l'évolution suivante:

Les chiffres des années 1831 à 1970 tiennent compte des chiffres des anciennes communes fusionnées.

  • Source: DGS , de 1831 à 1981=recensements population; à partir de 1990 = nombre d'habitants chaque 1 janvier[4]

Culture

Entre 2008 et 2012, Hotton accueillit le festival de musique LaSemo sur l'île de l'Oneux.

Patrimoine

L'église Saint-Pierre de Melreux et le château de Deulin sont les deux constructions de la commune reprises sur la liste du patrimoine immobilier exceptionnel de la Wallonie.

Le moulin Faber.

Personnalités

Bourgmestres

  • Philippe Courard, bourgmestre en titre de 1994 à 2012, ministre wallon puis secrétaire d'état.
  • Paul Lovinfosse, bourgmestre F. F. de 2000 à 2006.
  • Françoise Jeanmart, bourgmestre F. F. depuis le .
  • Jacques Chaplier, depuis le .
  • Martine Schmit, depuis février 2022

Autres personnalités

Personnage

Le 11 octobre 2008 a été inaugurée à Hotton une « place du Chat » en hommage au personnage de Philippe Geluck, avec une statue du Chat en bronze, utilisant l'énergie solaire pour faire fonctionner la fontaine[5].

Sécurité et secours

La commune fait partie de la zone de police Famenne-Ardenne pour les services de police, ainsi que de la zone de secours Luxembourg pour les services de pompiers. Le numéro d'appel unique pour ces services est le 112.

Notes et références

Références

Références bibliographiques

  1. a et b Barchy 2004, p. 59
  2. a et b Barchy 2004, p. 61
  3. Barchy 2004, p. 67

Références générales

  1. a et b https://statbel.fgov.be/fr/open-data/population-par-secteur-statistique-10
  2. Jean-Yves Mary, Le Corridor des Panzers, t. I, Bayeux, Heimdal, , p. 121.
  3. Jean-Yves Mary, Le Corridor des Panzers, t. I, Bayeux, Heimdal, , p. 121-122 et 141.
  4. a et b https://view.officeapps.live.com/op/view.aspx?src=https%3A%2F%2Fstatbel.fgov.be%2Fsites%2Fdefault%2Ffiles%2Ffiles%2Fdocuments%2Fbevolking%2F5.1%2520Structuur%2520van%2520de%2520bevolking%2FPopulation_par_commune.xlsx&wdOrigin=BROWSELINK
  5. (en) « Lgc-pwa », sur lgc-pwa (consulté le ).

Bibliographie

Document utilisé pour la rédaction de l’article document utilisé pour la rédaction de cet article :

  • Laurent Barchy, Marie Coen-Aubert, Jean-Marc Marion et Michel Coen, Bulletin de l'Institut royal des Sciences naturelles de Belgique, Mise en évidence de la Faille de Marenne sur la carte géologique Aye - Marche-en-Famenne, vol. 74 : Sciences de la Terre (bulletin), Bruxelles, (ISSN 0374-6291, lire en ligne Accès libre [PDF]), pp. 59-72. Ouvrage utilisé pour la rédaction de l'article

Voir aussi

Liens externes