Hoodoo (croyance)

Hoodoo (croyance)

Le Hoodoo est une spiritualité folklorique afro-américaine traditionnelle qui s'est développée à partir d'un certain nombre de traditions spirituelles et de croyances ouest-africaines. Le Hoodoo est un mélange de diverses pratiques religieuses africaines créées par des Africains réduits en esclavage dans le Nouveau Monde. Ces pratiques religieuses étaient tenues secrètes, à l'écart des Blancs propriétaires d'esclaves. Après la Grande Migration, la pratique hoodoo s'est répandue à travers les États-Unis. Le Hoodoo Créole est un mélange de croyance animiste et de pratique catholique, cependant contrairement au vaudou, la présence des Saints Catholiques est plus prononcée. Il s’agit d’un métissage à la croisée de vaudou et magie occidentale. On utilisera beaucoup de plantes comme dans la magie occidentale en invoquant les esprits[1],[2].

Racines

Le Hoodoo est la pratique de la spiritualité portée aux États-Unis par les Africains de l’ouest à la suite du commerce transatlantique des esclaves. C'est un mélange de pratiques de peuples du Congo, du Bénin, du Togo, du Nigeria et d'autres, notamment les peuples Fon. La mesure dans laquelle le hoodoo pouvait être pratiqué variait selon les régions et le tempérament des propriétaires d’esclaves. Les esclaves du Sud-Est réduits en esclavage, connus sous le nom de Gullah, comme ceux de Louisiane, bénéficiant d'un isolement et d'une liberté relative permettant de conserver les pratiques de leurs ancêtres ouest-africains. Egalement nommé "RootWorking" (Travail de la racine), le hoodoo, était pratiqué dans le delta du Mississippi, où la concentration d’Africains esclaves, était dense, mais sous une grande couverture de secret. Le Hoodoo s'est répandu à travers les États-Unis lorsque les Afro-Américains ont quitté le delta pendant la Grande Migration.

Le mot Hoodoo vient de Hudu, qui est le nom d'une langue et d'une tribu Ewe au Togo et au Ghana[3],[4]. Il a été documenté pour la première fois en anglais américain en 1875 et a été utilisé comme nom (la pratique du hoodoo) ou verbe transitif, comme dans « I hoodoo you » (« je te hooddo »), une action effectuée par divers moyens. Le hoodoo pourrait se manifester par une potion de guérison, l'exercice d'un pouvoir parapsychologique ou causer un préjudice qui s'abat sur la victime visée[5],[6]. En anglais afro-américain, hoodoo est souvent utilisé pour désigner une conscience paranormale ou une hypnose spirituelle, un sort, mais il peut aussi être utilisé comme un adjectif pour un pratiquant, tel que « homme hoodoo ».

Les sorts hoodoo connus remontent au XIXe siècle. Les sorts dépendent de l'intention du praticien et de la « lecture » du client[7].

Les synonymes régionaux de hoodoo incluent conjuration, witchcraft (sorcellerie) ou rootwork (racines)[8]. Des sources plus anciennes des 18ème et 19ème siècles utilisent parfois le mot « Obeah » pour décrire des pratiques folkloriques équivalentes[9].

Appellations et pratiques

Le Hoodoo montre des liens évidents avec les pratiques et les croyances des traditions folkloriques spirituelles du Vaudou. Le folkway de Vodun est une pratique spirituelle plus standardisée et plus dispersée que le hoodoo. La forme moderne du vaudou est pratiquée à travers l'Afrique de l'Ouest, notamment au Bénin, au Togo et au Burkina Faso. En Amérique, le culte du Vodoun loa est syncrétisé avec les saints catholiques. Le vodou d'Haïti, le vaudou de la Louisiane et le vudu de Porto Rico, Cuba et la République dominicaine sont davantage liés au vodun qu'au hoodoo.

Références

  1. « Hoodoo », sur ANTINOÜS SERANILL - ONCLE BEN (consulté le 13 août 2019)
  2. (en) Patti Wigington Patti Wigington is a pagan author et educator, « Hoodoo in American Folk Magic », sur Learn Religions (consulté le 13 août 2019)
  3. (en) Molefi Kete Asante et Ama Mazama, Encyclopedia of African Religion, SAGE Publications, , 920 p. (ISBN 978-1-5063-1786-1, lire en ligne)
  4. (en) « Ewe: Hudu language », sur globalrecordings.net (consulté le 13 août 2019)
  5. « Hoodoo - Definition and More from the Free Merriam-Webster Dictionary », sur web.archive.org, (consulté le 13 août 2019)
  6. (en) Ellen Prusinski, « New World of Indigenous Resistance: Noam Chomsky and Voices From North, South, and Central Americaby Lois Meyer and Benjamin Maldonado Alvarado (Eds.) », Diaspora, Indigenous, and Minority Education, vol. 5, no 1,‎ , p. 63–64 (ISSN 1559-5692 et 1559-5706, DOI 10.1080/15595692.2011.534404, lire en ligne, consulté le 13 août 2019)
  7. (en) Daughters of Eve, « Mystical Hoodoo with Mother Mystic », sur Daughters of Eve, (consulté le 13 août 2019)
  8. (en) Weston La Barre, « : Hoodoo - Conjuration - Witchcraft - Rootwork: Beliefs Accepted by Many Negroes and White Persons These Being Orally Recorded among Blacks and Whites . Harry Middleton Hyatt. », American Anthropologist, vol. 73, no 4,‎ , p. 900–901 (ISSN 0002-7294 et 1548-1433, DOI 10.1525/aa.1971.73.4.02a00610, lire en ligne, consulté le 13 août 2019)
  9. (en) « A Short History of Hoodoo and American Magic Spells » Lucky Temple Ma… », sur archive.is, (consulté le 13 août 2019)