Homme riche

Homme riche
La Parabole de l'Homme riche par Rembrandt, 1627.

L'Homme riche est une parabole de Jésus-Christ dans l'Évangile selon Luc. Elle proclame qu'il faut être généreux.

Dans le domaine de l'exégèse biblique, elle fait partie du Sondergut de cet évangile.

Texte

Évangile selon Luc, chapitre 12, versets 15 à 21 :

« Puis il leur dit : Gardez-vous avec soin de toute avarice ; car la vie d'un homme ne dépend pas de ses biens, fût-il dans l'abondance. Et il leur dit cette parabole : Les terres d'un homme riche avaient beaucoup rapporté. Et il raisonnait en lui-même, disant : Que ferai-je ? car je n'ai pas de place pour serrer ma récolte. Voici, dit-il, ce que je ferai : j'abattrai mes greniers, j'en bâtirai de plus grands, j'y amasserai toute ma récolte et tous mes biens ; et je dirai à mon âme : Mon âme, tu as beaucoup de biens en réserve pour plusieurs années ; repose-toi, mange, bois, et réjouis-toi. Mais Dieu lui dit : Insensé! cette nuit même ton âme te sera redemandée; et ce que tu as préparé, pour qui cela sera-t-il ? Il en est ainsi de celui qui amasse des trésors pour lui-même, et qui n'est pas riche pour Dieu. »

— Traduction d'après la Bible Louis Segond.

Interprétation

Saint-Basile, dans son homélie sur la richesse et ce passage de l’Évangile, rappelle que Dieu nous a donné un grand bien : la vie, et c'est là le plus important. Avec les richesses terrestres, il faut être généreux envers son prochain : « Je rassasierai les affamés, j'ouvrirai mes greniers et j'inviterai les pauvres. J'imiterai Joseph, j'annoncerai à tous ma charité, je ferai entendre une parole généreuse : Vous tous, qui manquez de pain, venez à moi. Que chacun prenne une part suffisante des dons que Dieu m'a accordés ! Venez y puiser comme à des fontaines publiques », conclut l’archevêque[1].

Notes et références

  1. Homélie sur la richesse, de saint-Basile [1]