Hermann Winkelmann

Hermann Winkelmann
Hermann Winkelmann 1895.jpg
Hermann Winkelmann en 1895.
Biographie
Naissance
Décès
(à 62 ans)
Vienne
Sépulture
Friedhof Mauer ()
Nationalité
Activités
Autres informations
Tessiture
Fach
Hermann Winkelmann
Hermann Winkelmann dans le rôle de Parsifal en 1882.

Hans Emil Friedrich Hermann Winkelmann (né le à Brunswick, mort le à Vienne) est un ténor allemand créateur du rôle de Parsifal de Wagner.

Biographie

Il est le fils du fondateur de la maison de fabrication de claviers Zeitter & Winkelmann , Christian Ludewig Theodor Winkelmann. Il étudie le chant à Paris et avec Koch à Hanovre. En 1875, il fait ses débuts dans le Trouvère de Verdi à Sondershausen. Il connaît ses premiers engagements dans divers théâtres allemands comme Altenburg, Darmstatd et Leipzig. En 1882, il est engagé par Richard Wagner pour inaugurer le rôle de Parsifal[1] dans l'opéra du même nom au Palais des festivals de Bayreuth ; dès lors, il est régulièrement invité pour jouer au festival de Bayreuth comme le Tannhäuser. De 1883 à 1906, il est heldentenor au Wiener Staatsoper. De 1880 à 1892, il se produit souvent au théâtre de Brunswick. Plusieurs de ses enregistrements ont été conservés.

Son fils Hans Winckelmann sera aussi chanteur d'opéra.

Bibliographie

  • Theodore Baker et Nicolas Slonimsky (trad. Marie-Stella Pâris, préf. Nicolas Slonimsky), Dictionnaire biographique des musiciens [« Baker's Biographical Dictionary of Musicians »], t. 3 : P-Z, Paris, Robert Laffont, coll. « Bouquins », (réimpr. 1905, 1919, 1940, 1958, 1978), 8e éd. (1re éd. 1900), 4728 p. (ISBN 2-221-07778-4), p. 4615
  • Alain Pâris (préf. Alain Pâris), Dictionnaire des interprètes et de l’interprétation musicale au XXe siècle, Paris, Robert Laffont, coll. « Bouquins », (réimpr. 1985, 1989, 1995), 4e éd. (1re éd. 1982), 1278 p. (ISBN 2-221-08064-5), p. 986
  • (en) Michael Kennedy et Joyce Bourne Kennedy, « Winkelmann (Winckelmann), Hermann (1849) », notice du The Oxford Dictionary of Music, lire en ligne, (ISBN 9780191744518)

Notes et références

  1. Piotr Kaminski, Mille et un opéras, Fayard, coll. « Les indispensables de la musique », , 1819 p. (ISBN 978-2-2136-0017-8), p. 1724

Liens externes