Cours Hattemer

(Redirigé depuis Hattemer)
Cours Hattemer
Description de l'image Hattemer-logo.jpg.
Crédit image :
licence CC BY-SA 3.0 🛈

Histoire et statut
Fondation
Type Lycée
Administration
Président Line Vissot Weil
Localisation
Ville 8e arrondissement de Paris
Pays Drapeau de la France France
Site web www.hattemer.fr
Coordonnées 48° 52′ 42″ nord, 2° 19′ 32″ est
Géolocalisation sur la carte : Paris
(Voir situation sur carte : Paris)
Crédit image :
licence CC BY-SA 4.0 🛈
Cours Hattemer

Le Cours Hattemer est un établissement d'enseignement privé laïc français, sans contrat avec l’Éducation nationale, accueillant des élèves de la maternelle à la terminale (S, ES, L et STD2A).

Il existe deux écoles dans Paris : dans le 8e et dans le 16e arrondissements.

Historique et description

À la fin du XIXe siècle, Rose Hattemer, préceptrice d'origine alsacienne, enseigne à Paris à de jeunes enfants, à son domicile. Sa pédagogie consiste à établir un programme spécifique pour chaque enfant. Elle loue des locaux à Paris, pour héberger les cours. L'école est fondée en 1885[1].

En , les directeurs Jean-Pierre Jousse et sa femme sont remplacés par Pierre Lansonneur et ses associés Jean Schmitt et Philippe Sereys de Rothschild[2]. Des classes secondaires sont également ouvertes, ainsi que des cours par correspondance. 1 500 élèves y étudient de la maternelle au baccalauréat, la moitié par correspondance. Ils sont encadrés par une centaine de professeurs[3].

Depuis fin 2017, Hattemer fait partie du groupe d'écoles internationales NACE Schools.

Les frais de scolarité vont de 5 500 euros par an en classe de maternelle à 8 500 en terminale[3].

Méthode d'enseignement

L’établissement étant hors contrat, il définit lui-même ses programmes et ses méthodes pédagogiques. Il prône le modèle de la répétition[3] ; des dictées accompagnent l'enseignement de la grammaire et de la conjugaison. Hattemer préconise une méthode syllabique pour la lecture, et un boulier pour compter. Il y a un tableau de récompenses en fin d’année[4].

Une fois par semaine, se déroule le « Grand Cours », moment d’interrogation et de vérification des acquisitions des élèves[1].

Dans le secondaire, les élèves du cours Hattemer peuvent débuter facultativement jusqu’à trois langues en 6e, dont deux vivantes. Le latin est facultatif dès la 7e (CM2). La pratique de l’anglais se fait dès la maternelle, pour tous les élèves[1].

Les lycéens ont le choix, en plus du baccalauréat général, de choisir la filière STD2A (Sciences et technologies du design et des arts appliqués), qui permet d'accéder aux grandes écoles d'art[5].

Personnalités liées à l'établissement

Élèves

Le cours a compté plusieurs personnalités parmi ses élèves, notamment :

Professeurs

Notes et références

  1. a b c d e et f Violaine de Montclos, « Hattemer, les secrets d'un miracle scolaire sous-titre= A l'ancienne. Dictées quotidiennes, tableau d'honneur, réprimandes... A l'école des bonnes vieilles méthodes... », Le Point,‎ (lire en ligne).
  2. « Nouvel élan pour le cours Hattemer - Educpros », sur www.letudiant.fr (consulté le )
  3. a b c d e f g h et i lefigaro.fr, « Hattemer, l'école où le CE1 s'appelle «10e» et où la répétition est plébiscitée », sur Le Figaro (consulté le )
  4. Marion Galy-Ramounot, « Maternelles (très) privées : le meilleur à tout prix », sur Madame Figaro, (consulté le ).
  5. « STD2A », sur hattemer.fr (consulté le )
  6. « Les vidéos info - Bienvenue au cours Hattemer de Paris, une école privée à l'ancienne », sur MYTF1NEWS, (consulté le )
  7. a et b Violaine de Montclos, « Hattemer, les secrets d'un miracle scolaire », Le Point, (consulté le )
  8. « Quel lecteur êtes-vous Jean d'Ormesson ? - Elle », sur www.elle.fr, (consulté le )
  9. lefigaro.fr, « L'Astragale : il y a 50 ans Le Figaro publiait sa critique », sur Le Figaro (consulté le )
  10. « L'âme de la musique incarnée par une femme (1/5) : Fleuriste ou musicienne ? », sur France Culture (consulté le )
  11. Yves Bigot, Brigitte Bardot : La femme la plus belle et la plus scandaleuse au monde, Don Quichotte, , 496 p. (ISBN 978-2-35949-286-6, lire en ligne)
  12. « Ils sont tous d'anciens hattemériens », sur Hattemer Academy (consulté le )

Liens externes