Harry Potter et la Coupe de feu (film)

Harry Potter
et la Coupe de feu
Description de cette image, également commentée ci-après
Trophée des Trois Sorciers (visible dans le film).
Titre original Harry Potter and the Goblet of Fire
Réalisation Mike Newell
Scénario Steve Kloves
Musique Patrick Doyle
Acteurs principaux
Sociétés de production Heyday Films
Patalex IV Productions Limited
Warner Bros. Pictures
Pays de production Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni
Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Fantastique
Durée 157 minutes
Sortie 2005

Série Harry Potter

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Harry Potter et la Coupe de feu (Harry Potter and the Goblet of Fire) est un film anglo-américain de Mike Newell, sorti en 2005.

Il est adapté du roman du même nom de J. K. Rowling et constitue le quatrième volet de la série de films Harry Potter. Il est précédé par Harry Potter et le Prisonnier d'Azkaban et suivi par Harry Potter et l'Ordre du Phénix.

Synopsis

Au cours de l'été précédant la quatrième rentrée scolaire de Harry, la marque des ténèbres, signe de ralliement du mage noir Voldemort, apparaît dans le ciel après qu'une attaque de mangemorts a perturbé la Coupe du monde de quidditch[1]. L'école Poudlard accueille pour sa part un nouveau professeur de défense contre les forces du Mal (Alastor Maugrey, dit « Fol-Œil »)[1] et un évènement légendaire, le Tournoi des Trois Sorciers. Trois écoles de magie européennes font participer leur « champion » au tournoi. La coupe de feu désigne Harry comme quatrième candidat aux côtés de Fleur Delacour, Viktor Krum et Cedric Diggory[1]. En tant que quatrième champion, il doit lui aussi affronter des épreuves au péril de sa vie pour remporter le trophée des trois sorciers. Le film se termine par le retour de Voldemort, qui regagne sa puissance.

Résumé détaillé

Âgé de quatorze ans, Harry est tourmenté par des cauchemars dans lesquels il rentre en connexion avec l'esprit de Voldemort, voyant ainsi tout ce que fait celui-ci. Il assiste entre autres au meurtre d'un vieux Moldu par le mage noir. En vacances chez les Weasley, il assiste à la coupe du monde de Quidditch, durant laquelle les fidèles de Voldemort (les mangemorts) défilent en semant la terreur et la panique dans le campement où Harry et les Weasley se trouvent. La marque des ténèbres apparaît, lancée par un inconnu. Les trois amis retournent à Poudlard pour la rentrée des classes, où ils apprennent que cette année à Poudlard est marquée par le retour du « Tournoi des Trois Sorciers », ancien tournoi qui opposait régulièrement un apprenti sorcier de chaque école de sorcellerie les plus prestigieuses d'Europe, autrement dit Poudlard, Beauxbâtons et Durmstrang. Toutefois, cette année, en plus des trois candidats habituels, la Coupe de Feu choisit un quatrième participant : Harry lui-même. Celui-ci, bien qu'il jure n'avoir jamais mis son nom dans la Coupe, est contraint d'affronter les trois grandes épreuves : subtiliser un œuf d'or à un dragon, nager sous l'eau pendant une heure pour récupérer un trésor qui lui est cher -en l'occurrence son ami Ron- et s'emparer du trophée caché dans un labyrinthe rempli de créatures dangereuses et de sortilèges.

En marge du Tournoi, Harry doit faire face à des épreuves plus personnelles. Son amitié avec Ron est mise à rude épreuve quand celui-ci le prend pour un menteur. En effet, Ron reste persuadé que Harry ne s'est pas retrouvé par hasard concurrent ; il pense que son ami a trouvé un moyen de tromper la Coupe de Feu, en lui faisant croire qu'il a plus de 17 ans, et qu'il a eu tort de ne pas lui en parler. En vérité, Harry n'a jamais envisagé de faire partie du Tournoi, et il ignore qui a proposé son nom et pourquoi la Coupe a élu quatre champions au lieu de trois. En plus, Harry n'arrive pas à se départir de sa timidité quand il croise la belle Cho Chang, petite amie de son rival Cedric Diggory, l'autre champion de Poudlard. Heureusement, Harry se fait aider par ses amis Hermione, Ron avec qui il se réconcilie après la première épreuve, Hagrid le garde-chasse et le mystérieux professeur Maugrey, ancien Auror et nouveau professeur du cours de Défense contre les Forces du Mal cette année. Grâce à ces aides, Harry arrive à attraper le trophée dans le labyrinthe en même temps que Cedric Diggory durant la troisième et dernière tâche. Mais le trophée se trouve être un Portoloin qui l'emmène dans le cimetière des Jedusor. Là, il découvre Peter Pettigrow qui tue Cedric, attache Harry et ressuscite Voldemort avec le sang de Harry, les os de Tom Jedusor senior, et sa propre chair. Après l'arrivée des mangemorts, Voldemort se bat en duel avec Harry. Mais un étrange phénomène se déclenche, qui empêche Voldemort de faire du mal à Harry, et qui fait apparaître le fantôme des parents de Harry. Harry peut se sauver avec le corps de Cedric. Reste que Voldemort est de retour. Harry apprendra plus tard que le traître au sein de Poudlard, ayant activé le Portoloin du Labyrinthe ainsi que mis la candidature de Harry dans la Coupe de Feu (ainsi que d'autres évènements) n'est autre que le soi-disant Professeur Maugrey, qui est en fait un mangemort, Barty Croupton Junior, agissant sous l'apparence du Professeur grâce à l'effet du polynectar qu'il buvait régulièrement. Le vrai Maugrey est retrouvé enfermé dans un coffre situé dans sa chambre. Enfin, Dumbledore explique à Harry que c'est un Priori Incantatum qui a empêché Voldemort de lui faire du mal.

Fiche technique

Icône signalant une information Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

Distribution

Gary Oldman
Gary Oldman, qui interprète Sirius Black.

Production

Développement

Lorsque le producteur David Heyman était à la recherche d'un réalisateur pour le premier film Harry Potter, Mike Newell avait été déjà envisagé, mais n'était alors pas disponible, tournant Les Aiguilleurs au même moment[7]. Il est cependant disponible pour la production du quatrième film et accepte la nouvelle proposition d'Heyman lorsque Alfonso Cuarón, précédent réalisateur, décide de s'arrêter[7],[8]. Newell est le premier réalisateur Anglais sur la franchise.

Mike Newell compare La Coupe de feu à La Mort aux trousses d'Alfred Hitchcock, avec un héros isolé qui est constamment poursuivi sans en connaître les raisons[7]. Il souhaite donc réaliser un thriller mature et inquiétant, en intégrant une certaine légèreté avec les premières amours adolescentes et le côté glamour des scènes du bal de Noël[9]. Il estime que le début de la transition des personnages principaux vers l'âge adulte s'est déjà produite à travers Le Prisonnier d'Azkaban[10]. Il décide donc pour cet opus de se pencher davantage sur la relation entre le méchant et le héros et de montrer davantage les « moments d'angoisse et de vulnérabilité »[10].

Le quatrième film se situe à un tournant de la saga puisqu'il constitue l'adaptation du tome central de la série romanesque. C'est aussi celui où la mort devient plus perceptible pour le héros, au lieu de n'être représentée que par un simple souvenir[11], ainsi que l'opus qui donne pour la première fois forme humaine au principal antagoniste, Voldemort[11].

Distribution des rôles

J. K. Rowling a insisté auprès de la production pour que les personnages français et bulgares, venant à Poudlard dans le cadre du Tournoi des Trois Sorciers, soient interprétés par des acteurs originaires de ces pays. Ainsi, la Française Clémence Poésy est choisie pour incarner la belle sorcière-vélane Fleur Delacour et Stanislav Ianevski pour interpréter le populaire et talentueux attrapeur bulgare Viktor Krum. Ces deux personnages sont respectivement les champions des écoles de magie Beauxbâtons de France et Durmstrang de Bulgarie. Madame Maxime est par contre interprétée par une Anglaise francophone (Frances de la Tour) et Gabrielle Delacour (sœur de Fleur) est également interprétée par une Anglaise, Angelica Mandy.

Tournage

Le tournage s'est déroulé entre le 4 mai 2004[12] et le 18 mars 2005.[réf. nécessaire]

Les scènes sous-marines de la deuxième tâche ont été tournées dans un bassin artificiel de 18 m de côtés sur 6 m de profondeur[13]. Daniel Radcliffe s'est entraîné 6 mois pour réaliser les scènes en plongée bouteille, pour un total de 41h de tournage sous l'eau[14].

Musique

Harry Potter and the Goblet of Fire
Original Motion Picture Soundtrack

Bande originale de Patrick Doyle
Sortie
Durée 75:45
Genre musique de film
Label Warner Bros. / Warner Sunset
Critique

Albums de Patrick Doyle

Bandes originales de Harry Potter

La musique du film est composée par Patrick Doyle. Il succède à John Williams, qui avait signé la musique des trois premiers films Harry Potter. Patrick Doyle a déjà collaboré plusieurs fois avec le réalisateur Mike Newell.

L'album Harry Potter and the Goblet of Fire sort le en France. Trois chansons de rock y sont interprétées par le groupe The Weird Sisters présent au bal de Noël composé de Jarvis Cocker, Jason Buckle, Steve Claydon, Jonny Greenwood, Steve Mackey et Phil Selway.

Accueil

Accueil critique

Harry Potter et la Coupe de feu
Score cumulé
SiteNote
Metacritic81/100[17]
Rotten Tomatoes88 %[18]
Allociné4 étoiles sur 5
Compilation des critiques
PériodiqueNote

Sur l'agrégateur américain Rotten Tomatoes, le film récolte 88 % d'opinions favorables pour 254 critiques[18]. Sur Metacritic, il obtient une note moyenne de 81100 pour 38 critiques[17].

En France, le site Allociné propose une note moyenne de 45 à partir de l'interprétation de critiques provenant de 23 titres de presse.

Box-office

Pays ou région Box-office Date d'arrêt du box-office Nombre de semaines
Alt=Image de la Terre Mondial 834 921 036 $[3] 20 semaines
Drapeau des États-Unis États-Unis 298 013 036 $[3]
Drapeau de la France France 7 732 071 entrées
Drapeau de la Suisse Suisse 694 181 entrées[21]

Distinctions

Récompenses

Nominations

Analyse

Différences majeures entre le livre et le film

Plusieurs personnages notables dans le quatrième livre sont absents dans le film. C'est notamment le cas de Ludo Verpey, Bertha Jorkins (dont la disparition éveille des soupçons parmi les proches de Dumbledore), Bill et Charlie Weasley, Ollivander ou la famille Dursley. Quant à Sirius Black, il n'est entendu qu'à travers la lecture du courrier de Harry et son visage apparaît brièvement dans la cheminée, tandis qu'il occupe une place importante dans le livre, rejoignant notamment Harry à Pré-au-Lard, puis dans le bureau de Dumbledore après le retour de Voldemort.

Winky et Dobby, deux elfes de maison, n'apparaissent pas non plus dans le film. La première a été au service de Barty Croupton et de sa famille depuis sa naissance. Dans le livre, c'est Dobby qui amène la Branchiflore à Harry, alors que dans le film, ce rôle est tenu par Neville Londubat. D'une manière générale, toute l’intrigue autour de la lutte pour la cause des elfes de maison, menée par Hermione, est supprimée du film. J. K. Rowling a d'ailleurs regretté que cette trame autour de la Société d'Aide à la Libération des Elfes n'ait pas été incluse dans le film (tout en ayant compris la nécessité d'effectuer cette coupure pour se concentrer sur l'intrigue principale)[23] ; ce passage, selon elle, aurait permis de montrer les « injustices endémiques de [son] univers » et de faire découvrir une autre facette d'Hermione, qui est « la première à avoir une conscience politique »[23].

Dans le film, Dumbledore n'explique pas pourquoi les baguettes de Harry et de Voldemort ont été reliées.

Le séjour de Harry à l'infirmerie après la fin du tournoi, correspondant au dénouement du livre, n'est pas relaté. C'est notamment à cet endroit que Dumbledore se heurte au ministre de la Magie et à son refus de croire au retour de Voldemort (cette discussion n'est pas abordée dans le quatrième film).

Suite

Notes et références

Notes

  1. This track is by Abigail Doyle (daughter of Patrick Doyle), who sings the mermaid's riddle.
  2. This track also features lyrics unheard in the movie, but they were featured in the book.

Références

  1. a b et c « Harry Potter et la Coupe de feu », sur explicationdefilm.com (consulté le ).
  2. a b et c (en) Box-office de Harry Potter and the Goblet of Fire
  3. « Cinecheck | Cinecheck », sur www.cinecheck.be (consulté le )
  4. « Visas et Classification | CNC », sur www.cnc.fr (consulté le )
  5. a b et c McCabe, 2013, p. 119.
  6. (en) Gary Susman, « Ready, Aim, 'Fire' », sur Entertainment Weekly, (consulté le )
  7. McCabe, 2013, p. 120.
  8. a et b McCabe, 2013, p. 121.
  9. a et b McCabe, 2013, p. 144.
  10. « Notre histoire », sur Wbstudiotour.co.uk (consulté le ).
  11. Commentaires de John Richardson, superviseur des effets spéciaux, accompagnant la lecture du film Harry Potter et la Coupe de feu (bonus de la version Blu-ray).
  12. (en) Rick Fulton, « Harry Potter and the Near Death Experience » (version du 2 novembre 2007 sur l'Internet Archive), sur The Daily Record,
  13. (en) « Patrick Doyle Harry Potter and the Goblet of Fire (Original Motion Picture Soundtrack) », sur AllMusic.com (consulté le ).
  14. a b et c Les pistes 22 à 24 ne sont pas composées par Patrick Doyle. Ce sont des titres interprétés par The Weird Sisters. Do the Hippogriff est composé par Jarvis Cocker et Jason Buckle, This Is the Night et Magic Works par Cocker. Le thème du bal s'inspire de la Symphonie n°3 de Samuel Wesley.
  15. a et b (en) « Harry Potter et la Coupe de feu Reviews », sur Metacritic, CBS Interactive (consulté le )
  16. a et b (en) « Harry Potter et la Coupe de feu (2005) », sur Rotten Tomatoes, Fandango Media (consulté le )
  17. Box-office Suisse #17e de TLT consulté le
  18. (en) « Film - Production Design in 2006 - Harry Potter And The Goblet Of Fire - Stuart Craig », sur Awards.bafta.org (consulté le ).
  19. a et b Conception du monde de Harry Potter, Partie 7 : L'Histoire, conversation filmée entre Steve Kloves et J. K. Rowling.

Annexes

Bibliographie

  • [McCabe, 2013] Bob McCabe, Harry Potter, Des romans à l'écran, Toute l'histoire de la saga au cinéma, Huginn & Muninn, (ISBN 2364800676) Document utilisé pour la rédaction de l’article

Vidéographie

  • (en) La Conception du monde de Harry Potter [ Creating the World of Harry Potter ], de Michael Meadows, Warner Bros. Entertainment, 2009 à 2012, Blu-ray : Documentaire en 8 parties autour des films. Document utilisé pour la rédaction de l’article

Liens externes