Hana Bělohradská

Hana Bělohradská
Biographie
Naissance
Décès
(à 76 ans)
Nationalité
Activités

Hana Bělohradská (1929-2005[1]) était une écrivaine d'expression tchèque.

Biographie

Devenue écrivaine dans les années 1960 après avoir été chassée de l'université parce considérée par le régime communiste comme « bourgeoise »[2], elle fut ensuite interdite de publication dans les années 1970, ce qui la contraignit à faire des traductions.

Adaptations au cinéma

Son roman Docteur Braun, derniers jours a été adapté au cinéma par Zbyněk Brynych dans son film de 1965 intitulé Et le cinquième cavalier, c'est la peur. Quant à son roman Poslední večeře (Le Dernier Dîner) il a été adapté par Juraj Herz dans son film de 1967 Le Signe du Cancer (Znamení Raka)[3].

Œuvres

  • L'Incident, pièce de théâtre
  • Docteur Braun, derniers jours, traduit du tchèque par Marie Nagy-Tumlir, HB éditions & Le Mot Fou[4], 2001 ; (ISBN 9782911406935)
  • L’Interrogatoire et autres nouvelles, traduit du tchèque par Marie Nagy-Tumlir, HB éditions , « Textes d’ailleurs », 2004, 176 pages, (ISBN 2914581416 et 978-2914581417)

Bibliographie

Notes et références

  1. Václav Richter, Hana Belohradska, une écrivaine qui ne s'est pas laissée briser, 1er mars 2005, Radio Prague
  2. Václav Richter, Le premier roman de Hana Belohradska, 9 février 2002, Radio Prague
  3. http://blog.librairie-compagnie.fr/wordpress/pdf/Librairie-compagnie-Tche-slov-Dictionnaire_.pdf
  4. http://lemotfou.com/boutique/product.php?id_product=48

Liens externes