HMS Belfast

HMS Belfast
Image illustrative de l’article HMS Belfast
HMS Belfast bombardant la Corée en 1952.
Type Croiseur léger
Classe Town
Histoire
A servi dans Naval Ensign of the United Kingdom.svg Royal Navy
Constructeur Vickers-Armstrongs
Chantier naval Harland and Wolff
Quille posée
Lancement
Commission
Statut National Historic Fleet
Conservé sur la Tamise à Londres
Équipage
Équipage 781-881
Caractéristiques techniques
Longueur 187 m
Maître-bau 19,3 m
Tirant d'eau 6,02 m
Déplacement 11 550 tonnes
Propulsion Turbines Parsons
4 chaudières Admiralty
Puissance 80 000 ch
Vitesse 32 nœuds (59,3 km/h)
Caractéristiques militaires
Armement 4 tourelles triples de 6 pouces
6 tourelles doubles de 4 pouces
8 tourelles doubles de 40mm
8 canons de mitrailleuses 12,7mm
6 tubes lance-torpilles de 21 pouces (533mm)
Aéronefs 2 Supermarine Walrus
Carrière
Indicatif C35

Le HMS Belfast (C35) est un croiseur léger de classe Town de la Royal Navy. C'est l'un des seuls navires de la Seconde Guerre mondiale conservé par les Britanniques, il est aujourd'hui dans le port de Londres. Amarré sur la Tamise près de la station de métro London Bridge, le HMS Belfast se trouve tout près d’une autre attraction portant sur l'histoire militaire, le musée Britain At War Experience.

Histoire

Les canons du HMS Belfast bombardant de nuit des positions allemandes lors du débarquement de Normandie.

Sa quille est posée aux chantiers Harland et Wolff de Belfast, en Irlande du Nord, en 1936. Il est lancé le . Croiseur de la classe Town[1] il est baptisé par madame Chamberlain, l'épouse du Premier Ministre Neville Chamberlain. Il est armé le et est basé à Scapa Flow dès le début de la Seconde Guerre mondiale un mois plus tard.

Le 21 novembre 1940, l’explosion d’une mine l'avarie gravement. Il doit subir d'importantes réparations et modifications qui dureront 2 ans dans l'arsenal de Devonport.

En novembre 1942, il est à nouveau opérationnel et assure la protection des convois de l’Arctique et la mer du Nord.

En décembre 1943, il est à la poursuite du Scharnhorst de conserve avec les HMS Norfolk, HMS Jamaica, HMS Duke of York et HMS Sheffield. Il participe à d'autres opérations de moindre inportance dont l'opération Posthorn.

Il participe ensuite au débarquement de Normandie en juin 1944, où il est le navire amiral de la force E[2]. C'est le captain Frederick Dalrymple-Hamilton qui commande alors le navire.

En 1945, il est affecté au Pacifique pour contribuer à la victoire contre le Japon mais la guerre prend fin avant son arrivée. Toujours en Extrême-Orient. Il participe à la guerre de Corée en 1950.

Il bénéficie d'un bref carénage à partir du pour être mis en réserve en fin d'année 1963. En 1971 il servira de navire musée, comme le sont le HMS Victory de l’amiral Nelson ou le HMS Warrior, à Portsmouth.

Visites

Le HMS Belfast dans le port de Londres.
HMS Belfast en 1978
HMS Belfast en 2010

Le HMS Belfast est le seul bâtiment survivant de ce type à avoir participé à la Seconde Guerre mondiale. Ce croiseur, faisant partie intégrante de l’histoire navale, a été ouvert au public pour la première fois lors de Trafalgar Day en 1971 ; il constitue depuis une attraction londonienne populaire. De nos jours, les visiteurs de Londres peuvent visiter ses neuf ponts, y compris les compartiments des chaudières et des turbines, voir de près l'artillerie et se faire une idée de la vie des marins à l'époque, à bord d'une unité de ce type.

Culture

Le HMS Belfast a servi de lieu de tournage pour le groupe anglais Depeche Mode en 1984, pour le clip People Are People, dont le réalisateur est Clive Richardson[3].

Notes et références

  1. Cette série, nombreuse, a connu, plusieurs types successifs. HMS Belfast est, avec HMS Edhinburg, du dernier.
  2. Il appuie, par son feu, les troupes britanniques débarquées sur les plages Gold et Juno.
  3. (en) Trevor Baker, Depeche Mode : The Early Years 1981-1993, Londres, Music Press Books, , 205 p. (ISBN 978-1-906191-25-2)

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes