Gumball 3000

Gumball 3000
Description de l'image Gumball logo.jpg.
Marque déposée 🛈
Généralités
Sport Rallye automobile
Création 1999
Organisateur(s) Maximillion Cooper[1],[2]
Éditions 20
Périodicité Annuel (mai)
Lieu(x) Monde
Site web officiel http://www.gumball3000.com
Crédit image :
licence CC BY-SA 4.0 🛈
Une Lamborghini Aventador SV lors du Gumball 3000 de 2016.
Crédit image :
edvvc from London, UK
licence CC BY 2.0 🛈
Une Porsche Carrera GT lors de l'édition 2007.

Le Gumball 3000 est un rassemblement clandestin international annuel qui se déroule généralement au printemps ou à l'été sur le réseau routier à travers l'Europe, les États-Unis et l'Asie sous forme de rallye.

Il doit son nom aux courses effectuées dans les années 1970 aux États-Unis, appelées alors « Cannonball », qui ont inspiré le film The Gumball Rally, où les participants de toutes les nationalités devaient parcourir 3 000 miles.

L'organisation prévoit également des étapes sur circuits fermés[1],[2], halte dans des hôtels de luxe ou soirées alcoolisées. La participation est payante : en 2018 ils se montaient à 67 000  pour les nouveaux engagés et 56 000  pour les habitués[réf. nécessaire]. Cela réserve la participation à des personnes fortunées qui la pratiquent au volant de voitures de sport d'exception[réf. nécessaire].

Rallye automobile

Le rallye se pratique à deux, pilote et copilote ou par équipe[réf. nécessaire]. Les équipages doivent utiliser un récepteur GPS[réf. nécessaire] fourni par les organisateurs[réf. nécessaire] qui sert pour le contrôle et officiellement d'outil statistique (vitesse maximale, vitesse moyenne, itinéraire utilisé, etc.)[réf. nécessaire].

Illégalité et mise en danger de la vie d'autrui

Ce rallye est organisé sans l'accord des autorités des pays qu'il traverse. Il se déroule donc sur route ouverte à la circulation, ce qui le rend dangereux selon le comportement des participants.

Les concurrents qui y participent sont dans l'illégalité lorsqu'ils dépassent les limitations de vitesse, et mettent en danger la vie d'autrui.

Aussi, en plus des vitesses très élevées, certains concurrents n'hésitent pas à prendre des risques pour finir leur rallye (slalom entre les voitures, dépassements par la droite, utilisation de la bande d’arrêt d'urgence, queues de poisson)[4],[5]. Un accident tuant deux civils a eu lieu en 2007[6].

Lors des dernières éditions, plusieurs polices européennes ont échangé leurs informations, dans le cadre de TISPOL, sur les itinéraires prévus, et ont pu renforcer leurs contrôles[7].

Éditions

Créé par Maximillion Cooper[réf. nécessaire], jeune Britannique et ancien mannequin, le premier rallye a eu lieu en 1999. Avec un départ et une arrivée à Londres, il consistait en une boucle à travers l'Europe occidentale via des lieux mythiques de l'automobile (circuit d'Hockenheim en Allemagne, usines Ferrari à Modène (Italie), circuit du Mans). Des célébrités telles que l'acteur Billy Zane, dans une Aston Martin DB5, Jason Priestley dans une Lotus Esprit V8 et Dannii Minogue, dans une Porsche Boxster, y ont participé[réf. nécessaire].

1999

La première édition du Gumball 3000 fut une boucle à travers l'Europe avec un départ et une arrivée à Londres en direction de l'usine Ferrari en Italie. Les participants durent traverser la France, l'Italie, l'Autriche et l'Allemagne. Les étapes furent les suivantes : Londres, le château d'Esclimont en Eure-et-Loir, le circuit du Mans, l'usine Ferrari à Maranello en Italie, Le château d'Ambras en Autriche et le circuit de Hockenheim en Allemagne avant un retour à Londres sur Park Lane où se trouvait la ligne d'arrivée[réf. nécessaire].

2001

C'est en 2001 que Kim Schmitz (plus connu sous le pseudonyme de Kim Dotcom) finit premier au volant de sa Brabus EV12 Megacar[8].

Le rallye est couvert par l'émission Jackass de MTV[9]. Par la suite, il participe au World Tour Cars de Tokyo et en repart avec une médaille de bronze.

2002

L'édition 2002 fut lancée à New York, le rallye traversa Washington DC, Nashville, Graceland, Dallas, Cadillac Ranch, Santa Fe, Grand Canyon, Las Vegas pour terminer à Los Angeles, plus précisément au manoir Playboy. Les éditions 2002 et 2003 se déroulèrent à travers les États-Unis[réf. nécessaire].

2003

L'édition 2003 partit de San Francisco et passa par Reno, Las Vegas, Tucson, Whitesands missile base, San Antonio, Houston, New Orleans pour se terminer à Miami[réf. nécessaire].

2004

L'édition 2004 partit de Paris pour arriver à Cannes en passant par Biarritz, Madrid, Marbella, Marrakech et Barcelone (toutes ces villes servant d'étapes)[réf. nécessaire].

2005

L'édition 2005 se déroula du 13 au , exclusivement en Europe. Le départ s'est fait à Londres, les concurrents sont allés à Prague, Budapest, Dubrovnik, Taormine, Rome et l'aventure pris fin à Cannes. Il y avait au total 114 équipes partantes[10].

2006

L'édition 2006 se déroula en partie en Europe, puis en Thaïlande (Turquie) et enfin aux États-Unis avec transfert en avions spéciaux affrétés par l'organisation pour les voitures et les équipages[réf. nécessaire].

2007

L'édition 2007 devait initialement se rendre de Londres (Royaume-Uni) à Istanbul (Turquie) via Amsterdam (Pays-Bas), Munich (Allemagne), Venise (Italie), Dubrovnik (Croatie), et Athènes (Grèce) en huit jours. Plus de cent participants étaient inscrits pour ce rallye. Les polices néerlandaises et allemandes avaient mis en place de nombreux contrôles. Aux Pays-Bas, sept permis de conduire et deux véhicules furent confisqués. En Allemagne, plus de cinquante infractions furent constatées et plusieurs pilotes raccompagnés à l'aéroport par la police pour expulsion immédiate du pays. Devant ces difficultés, l'organisation décida d'emmener par les airs pilotes et voitures directement vers Istanbul (Turquie) et de modifier le tracé. Mais les Antonov transportant les véhicules durent se poser à Athènes. Le rallye reprit alors vers l'Albanie mais fut stoppé à cause d'un accident mortel en Macédoine, une des voitures du rallye heurtant de plein fouet une Volkswagen Golf macédonienne, tuant ses deux occupants. C'est la Porsche 911 de Nick Morley et de Matthew McConville qui fut à l'origine de l'accident. Les deux occupants de cette 911, apparemment indemnes, se sont enfuis dans une autre auto participante, une BMW M6 immatriculée en Russie, mais la police macédonienne est parvenue à arrêter les deux fuyards à la frontière albanaise de Qafasan[11]. Il[Qui ?] tenta par la suite de s'enfuir à nouveau en appelant un jet privé, et fut cette fois incarcéré à l’aéroport de Skopje[12]. Le Tribunal de Struga a condamné Nicholas Morley à deux ans de prison avec sursis pour avoir causé la mort de Vladimir Cepuljoski, âgé de 67 ans, et son épouse Margit[13].

2008

L'édition 2008 a eu lieu du 8 au , partit de Californie (États-Unis) avant de rejoindre la Chine, les frais d'inscription étaient de 60 000 livres (sans la voiture et le carburant)][réf. nécessaire].

2009

Pour l'édition 2009, le départ a été donné le à Los Angeles pour une arrivée le à Miami. Composé de 120 véhicules, le rallye a traversé les villes suivantes : Santa Monica, Las Vegas, Sedona, Santa Fe, Dallas, New Orleans, Alabama, Floride pour se terminer à Miami. L'événement a été filmé et le film est disponible en DVD s’intitulant : « Gumball 3000 Coast to Coast », on peut y voir de nombreuses scènes où les participants font la fête, s'amusent avec leurs bolides et ont parfois quelques altercations avec la police de la ville qu'ils traversent.

[réf. nécessaire]

2010

L'édition 2010 se déroula entre Londres et New York. Le rallye commence à Londres le 1er mai, puis parcourt les routes du monde situées entre les villes d'Amsterdam, Copenhague, Stockholm, Boston, Québec, Toronto et Niagara Falls avant de se terminer à New York, dans le quartier de Times Square.[réf. nécessaire]

2011

Pour l’édition 2011, le départ a été donné le à Londres, pour une arrivée le à Istanbul. Le rallye a traversé les villes d'Europe suivantes : Paris, Barcelone, Monaco, Venise, Belgrade, pour enfin rejoindre la ligne d'arrivée à Istanbul, en sept jours. Les frais d'inscription coûtaient environ 25 000 £ pour les nouveaux participants, environ 30 000 .

Le , le Service d'informations et de relations publiques des armées (SIRPA Gendarmerie) a annoncé le placement en garde à vue de l'un des participants, soupçonné d'avoir conduit à la vitesse de 222 km/h sur l'autoroute A16 en direction de Paris, et sous l'emprise de produits stupéfiants. Le véhicule, une Rolls-Royce Ghost, a été saisi par les autorités judiciaires françaises[14]

2012

Pour l'édition 2012, le départ a eu lieu à New York, en passant par Toronto, Indianapolis, Kansas City, New Mexico, Las Vegas pour une arrivée à Los Angeles. Les cent-vingt participants ont dû débourser 60 000 [réf. nécessaire] pour y participer.[réf. nécessaire]

2013

Pour l'édition 2013, le départ a été donné le à Copenhague, avec une arrivée à Monaco durant le Grand Prix de Formule 1.

Les villes étapes étaient Stockholm, Helsinki, Saint-Pétersbourg, Riga, Varsovie et Vienne

[réf. nécessaire]

.

2014

Crédit image :
licence CC BY-SA 3.0 🛈
David Hasselhoff lors du Gumball 3000 à Paris.

L'édition 2014 s'est déroulée du 4 au , partant de Miami (Floride) jusqu'à l'île Ibiza.

Le rallye a relié ces deux étapes avec des arrêts aux villes d'Atlanta, New York, Édimbourg, Londres, Paris, Barcelone. Le transport entre New York et Édimbourg s'est effectué en avion cargo, puis la traversée de la Manche via l'Eurotunnel. Cette édition fut médiatisée entre autres par la participation de célébrités telles que Deadmau5, Xzibit, Tinie Tempah, Bun B, Jonathan Ross, Jon Olsson ou encore David Hasselhoff.

[réf. nécessaire]

2015

Pour l'édition 2015, le départ a été donné le à Stockholm et en arrivant à Las Vegas en passant par Oslo, Copenhague, Amsterdam, San Francisco, Los Angeles, Sin City. Le départ entre Amsterdam et San Francisco s'est fait en avion cargo. Ce rallye a aussi été très médiatisé notamment avec la participation du célèbre DJ Deadmau5 au volant de sa McLaren P1, le freestyleur Jon Olsson avec son Audi RS6 DTM et le champion du monde de Formule 1 en titre Lewis Hamilton au volant d'une superbe Koenigsegg Agera.[réf. nécessaire]

2016

Pour l’édition 2016, le départ a été donné le à Dublin et en arrivant à Bucarest en passant par Belfast, Édimbourg, Manchester, Luxembourg, Prague, Mogyoród, Budapest et Sibu. Cette édition a été marquée par la participation du DJ Afrojack au volant de son Aventador SV.[réf. nécessaire]

2017

L'édition 2017 s’est déroulée du 1er au . La ville de départ était Riga, capitale de la Lettonie ; les participants sont passés par Varsovie, Budapest, Dubrovnik, Tirana, Athènes et ont terminé à Mykonos.[réf. nécessaire]

2018

L'édition 2018 est la 20e. Elle s'est déroulée du 4 au . Le départ s'est effectué à Londres et l'arrivée à Tokyo, pour un montant total de 100 000  pour dix étapes soit environ 10 000  l’étape.[réf. nécessaire] Parmi les participants figurent notamment David Hasselhoff, le rappeur Usher, l'avocat Bryan Salamone et sa femme, les Franco-belges de l'équipe du youtubeur POG, ayant ramené trois de ses voitures : une Lamborghini Huracan (voiture dans laquelle se trouvait POG), une McLaren 675LT et une Lamborghini Aventador. Il y avait aussi un couple de milliardaires qui conduisait une DeLorean DMC-12 modifiée pour ressembler à la voiture de Retour vers le futur.
Lors des soirées suivant les étapes, se sont produits notamment Afrojack et Major Lazer.

2019

L'édition 2019 s'est déroulée en juin. Le point de départ était à Mykonos et le point d'arrivée à Ibiza[15].

2020

L'édition 2020 devait se dérouler en mai.[réf. nécessaire] Elle ne verra pas le jour à cause de la pandémie de maladie à coronavirus de 2019-2020[réf. nécessaire]. Elle est reportée à 2021[réf. nécessaire], mais encore une fois ne se déroulera pas.[réf. nécessaire]

2022

L’édition 2022 a été annoncée. Elle débutera en . Le trajet débutera à Toronto au Canada puis se terminera à La Havane où Havana au Cuba. Le trajet de cette édition est celui de l’édition 2020 qui a été reportée à 2021, puis qui viendra finalement en 2022.[réf. nécessaire]

Participants élus gagnants

Le gagnant n'est pas le premier arrivé, mais le plus original et le plus controversé du rallye.[réf. nécessaire]

Année Participants Voiture(s) Équipe
1999 Pays inconnu Luke Craft / Pays inconnu Dylan Murray[réf. nécessaire] LCC Rocket[réf. nécessaire] ?
2000 Pays inconnu Tom Brudenell Bruce / Pays inconnu Barbara Brudenell Bruce[réf. nécessaire] Ferrari 550[réf. nécessaire] ?
2001 Drapeau du Royaume-Uni Daniel Macmillan / Pays inconnu Liam Thornton[réf. nécessaire] Mercedes-Benz Classe E-Brabus SV12 Megacar[réf. nécessaire] Team Bridger[réf. nécessaire]
2002 Pays inconnu Mark Croker / Pays inconnu Rory Sweet[réf. nécessaire] Ferrari F50[réf. nécessaire] ?
2003 Drapeau des États-Unis Alex Roy  / Drapeau des États-Unis David Maher[réf. nécessaire] BMW M5[réf. nécessaire] Team Polizei[réf. nécessaire]
2004 Pays inconnu Gary Lutke / Pays inconnu John Docherty[réf. nécessaire] Citroën 2 CV[réf. nécessaire] ?
2005 Pays inconnu Sue Bellarby / Pays inconnu Katie Huddart[réf. nécessaire] Caterham Seven[réf. nécessaire] ?
2006 Pays inconnu Damian Williams / Pays inconnu Richard Blackburn / Pays inconnu Ezra Chapman[réf. nécessaire] Rolls-Royce Phantom[réf. nécessaire] ?
2007 Drapeau de la Turquie Kemal Sadikoglu / Drapeau de la Turquie Alikonur Yarsuvat[réf. nécessaire] Magirus-Deutz Minibus (Turkish dolmus)[réf. nécessaire] ?
2008 Pays inconnu Yo Esbensen / Pays inconnu Jasper Watts[réf. nécessaire] Scion xB[réf. nécessaire] ?
Pays inconnu David Carrington / Pays inconnu Philip Wright[réf. nécessaire] Volkswagen Samba[réf. nécessaire] ?
2009 Drapeau des États-Unis Danny Kass / Pays inconnu The Dingo[réf. nécessaire] Chevrolet Fun Mover[réf. nécessaire] ?
2010 Pays inconnu Fahad Alturki / Pays inconnu Rami Alturki / Pays inconnu Ziad Alturki / Pays inconnu Richard Bramall[réf. nécessaire] Mercedes-Benz ML63 AMG / Ferrari 612 Scaglietti[réf. nécessaire] Team Paavo[réf. nécessaire]
2011 Drapeau de la Finlande Jukka Hilden / Drapeau de la Finlande Jarno « Jarppi » Leppälä / Drapeau de la Finlande Hannu-Pekka Parviainen / Drapeau de la Finlande Jarno Laasala[réf. nécessaire] Cadillac Escalade[réf. nécessaire] The Dudesons[réf. nécessaire]
2012 Drapeau du Royaume-Uni Charles Morgan / Drapeau du Royaume-Uni Kira Morgan[réf. nécessaire] Morgan 3-Wheeler[réf. nécessaire] ?
2014 Drapeau du Canada Joel Zimmerman (alias Deadmau5)[réf. nécessaire] Ferrari 458[réf. nécessaire] Team Purrari[réf. nécessaire]
2016 Drapeau des Pays-Bas Nick Leonardus van de Wall alias Afrojack[réf. nécessaire] Lamborghini Aventador SV / Bentley Bentayga[réf. nécessaire] ?

Notes et références

  1. a et b (en) « Eve and Maximillion at Gumball 3000 », sur ComplexRides (consulté le ).
  2. a et b (en) « Rally couple’s marriage is on the skids sur Mail Online », sur DailyMail (consulté le ).
  3. Clint, « BRI : Brigade Rapide d'Intervention » [vidéo], (consulté le ).
  4. Olivier Duquesne, « Éditorial : le Gumball 3000 détruit tout », Vroom.be,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  5. « Gumball 3000 : 18e édition du rallye polémique », sur Gocar.be (consulté le ).
  6. Exemples de coopération européenne en matière de gendarmerie, site de la Gendarmerie nationale.
  7. (en) « GTspirit Home - GTspirit », sur GTspirit (consulté le ).
  8. Gumball-3000.com
  9. Lire en ligne, sur gtspirit.com.
  10. « The real story behind the Gumball Rally », sur dailymail.co.uk.
  11. « Russian BMW Reportedly Picked Up Morley And McConville After Deadly Gumball 3000 Hit-And-Run », sur jalopnik.com.
  12. Gumball 3000 : Morley coupable mais relaxé, sur caradisiac.com.
  13. « lci.tf1.fr/france/faits-divers… »(Archive.org • Wikiwix • Archive.isGoogle • Que faire ?).
  14. (en) « 2019 Gumball 3000 Application Form », sur gumball3000.com (consulté le ).

Annexes

Articles connexes

Liens externes