Groupe progressiste du Sénat

Groupe progressiste du Sénat

Groupe progressiste du Sénat
Présentation
Chef Jane Cordy
Fondation
Affiliation nationale Canada
Site web http://theprogressives.ca/fr/

Le Groupe progressiste du Sénat (abrégé en GPS; en anglais : Progressive Senate Group, abrégé en PSG) est un groupe parlementaire siégeant au Sénat du Canada[1],[2]. Il a été formé le à partir du caucus libéral du Sénat, aujourd'hui disparu, qui devait perdre le statut de parti officiel en janvier 2020 lorsque le sénateur Joseph Day devrait quitter le Sénat en raison d'une retraite obligatoire.

En mai 2020, sous la direction de la leader Jane Cordy  le caucus a regagné son statut de groupe officiel au sein du Sénat avec l’addition des sénateurs Patricia Bovey , Peter Harder  et Pierre Dalphond[3].

Histoire

Face à l'extinction, le , le sénateur Joseph Day a annoncé lors d'une conférence de presse que le caucus libéral du Sénat avait été officiellement dissous, son effectif actuel de neuf membres formant un tout nouveau groupe parlementaire non partisan au sein du Groupe progressiste du Sénat, avec l'espoir que le nouveau groupe pourrait attirer des sénateurs supplémentaires. Contrairement au Groupe des sénateurs indépendants (GSI) et au Groupe des sénateurs canadiens nouvellement formé, qui imposent des interdictions ou des limites, respectivement, aux activités partisanes extérieures, il n'a pas été mentionné que le nouveau GPS aurait des limites similaires. Cependant, Day a confirmé que, comme les deux groupes susmentionnés, le GPS n'aurait pas de ligne de parti, et les conditions d'adhésion incluaient l'adhésion à des valeurs politiques " progressistes ", le soutien de la Charte canadienne des droits et libertés et le soutien à une nouvelle relation avec les peuples autochtones du Canada[2]. Depuis cette dissolution, le , le Sénat canadien n'a plus de sénateur libéral pour la première fois depuis la création de la Confédération canadienne en 1867 Le sénateur Terry Mercer, ancien président du caucus libéral du Sénat, a été confirmé en tant que chef adjoint du GPS[4]. Le sénateur Percy Downe a été nommé whip / facilitateur intérimaire du GPS[5].

Le , Percy Downe est parti rejoindre le Groupe des sénateurs canadiens. Comme le départ de Downe a fait chuter le classement du GPS en dessous du minimum de 9 membres requis pour être reconnu en tant que caucus, le GPS a perdu son statut officiel et n'est pas éligible pour les privilèges associés à un groupe parlementaire officiel[6].

Le chef du GPS par intérim, Joseph Day, a déclaré après la défection de Downe que le groupe ne serait pas dissous malgré sa perte de statut officiel et qu'il espérait recruter des membres supplémentaires[6],[7],[8].

Le le groupe procède à l'élection de Jane Cordy  comme leader. Elle mènera le caucus à regagner ton statut officiel moins d'un an plus tard en avec l'addition de trois sénateurs, soit Patricia Bovey , Peter Harder  et Pierre Dalphond[3].

Direction

  • La sénatrice Jane Cordy  - Leader[9]
  • Le sénateur Dennis Dawson - Leader adjoint[9]
  • La sénatrice Patricia Bovey - Liaison[9]
  • Le sénateur Terry Mercer - Président du caucus[10]

Voir également

Références

  1. The Canadian Press, « One-time Liberal senators rename themselves as Progressive Senate Group », CTV News,‎ (lire en ligne, consulté le )
  2. a et b « There's another new faction in the Senate: the Progressive Senate Group », CBC News,‎ (lire en ligne, consulté le )
  3. a et b (en) John Paul Tasker, « Progressive Senate Group back from the dead as another Independent defects », sur CBC News, (consulté le )
  4. (en-CA) Canadian Press, « One-time Liberal senators rename themselves the Progressive Senate Group », National Post,‎ (lire en ligne)
  5. « Senators List », Senate of Canada (consulté le )
  6. a et b « Two more senators defect to upstart group, one citing Scheer's leadership », CBC News,‎ (lire en ligne, consulté le )
  7. « Shuffle in Senate as Dagenais quits Tories, Downe exits new Liberal group », Times Colonist, The Canadian Press, (consulté le )
  8. Peter Mazereeuw, « Updated: Progressive Senate Group folds, but leader hopes to claw back to official status », The Hill Times, (consulté le )
  9. a b et c (en) « Leadership and Committee Chairs - The Progressives », sur The Progressives (consulté le ).
  10. « Leadership et présidents de comités », sur Les Progressistes (consulté le )

Liens externes