Groupe Up

(Redirigé depuis Groupe Chèque Déjeuner)

Groupe Up
LogoGroupeUp.png
Crédit image :
groupe up
licence CC BY-SA 4.0 🛈
Logo de Groupe Up
Histoire
Fondation
Cadre
Type
Forme juridique
SA coopérative ouvrière de production (SCOP) à conseil d'administration
Domaines d'activité
Autres activités auxiliaires de services financiers, hors assurance et caisses de retraite, autres activités auxiliaires de services financiers, hors assurance et caisses de retraite, n.c.a.
Siège
Pays
Organisation
Direction
Site web
Identifiants
SIREN
SIRET
TVA européenne

Up est une société coopérative et participative (SCOP) ayant son siège à Gennevilliers. Il conçoit et commercialise des produits et services qui facilitent l’accès à l’alimentation, la culture, les loisirs, l’éducation, l’aide à domicile, l’aide sociale, mais aussi accompagne les entreprises dans la gestion de leurs frais professionnels ou dans l’animation de dispositifs de stimulation et de fidélité.

Histoire du groupe

En 1964, Georges Rino est à l'origine de la création de la société coopérative de consommation « Chèque-coopératif pour la restauration »[1]. La société change par la suite plusieurs fois de nom : « Chèque Coopératif Restaurant CCR » en 1967, « Groupe Chèque Déjeuner » en 1998 puis « groupe Up » depuis le 13 janvier 2015. À partir de 1972, la société émet ses premiers chèques sous le nom de « Chèque Postal Restaurant » et investit dans d'autres domaines au fil des années[réf. souhaitée].

En 2011, la société acquiert Arcan Systems, éditeur de logiciel de coordination des soins à domicile[2].

En 2014, Catherine Coupet est nommée présidente-directrice générale du groupe Chèque Déjeuner et succède ainsi à Jacques Landriot[3].

L'année suivante, le Groupe Chèque Déjeuner devient le groupe Up[4]. Le groupe Up rachète l'entreprise ABC Engineering. Dans la même année, la start-up belge Monizze est aussi rachetée par le groupe[5],[6].

En 2019, Youssef Achour devient président-directeur général du groupe Up[7].

En , avec trois autres entreprises du secteur, Up est condamnée par l'Autorité de la concurrence française à une amende de 45 millions d'euros, à cause d'un fonctionnement de cartel, comprenant l'échange d'informations confidentielles et un verrouillage du marché du titre restaurant[8],[9].

Informations économiques

En 2018, le groupe Up emploie 3 593 salariés dans le monde, a réalisé un volume d'émission de 7,7 milliards d'euros et ses services sont utilisés par 28,9 millions de bénéficiaires et 1,1 million de clients[10].

Notes et références

  1. Historique de la Commission Nationale des Titres-Restaurant
  2. « Le Groupe Chèque Déjeuner met un pied dans l'informatique de santé », sur www.ticsante.com (consulté le )
  3. « Catherine Coupet, nouvel emblème de Groupe Chèque Déjeuner », sur lesechos.fr, (consulté le )
  4. Chèque Déjeuner change de nom et devient « Up »
  5. Carole Boelen, « Monizze passe en mains françaises », sur www.gondola.be, (consulté le )
  6. « La belge Monizze rachetée par le Français Up », L'Echo,‎ (lire en ligne, consulté le )
  7. [1]
  8. Mathilde Visseyrias, « Des sanctions lourdes à digérer pour le cartel des titres-restaurant », sur Le Figaro.fr, (consulté le )
  9. BFM BUSINESS, « Cartel des titres restaurant: 414 millions d'euros d'amendes dont 157 millions pour Edenred », sur BFM BUSINESS (consulté le )
  10. [PDF] [2]

Annexes

Articles connexes

Liens externes