Grippe A (H1N1) de 2009-2010 au Maroc

Cas par ville à compter du
Ville Morts confirmées Cas confirmés
Casablanca 4 400
Rabat 2 300
Tanger 2 300
Marrakech 2 250
Taroudant 2 20
Agadir 1 200
Meknès 1 55
Larache 1 15
Oujda 1 10
Guelmim 1 5
Ouezzane 1 5
Settat 1 5
Salé 1 5
Fès 0 120
Tetouan 0 10
Khouribga 0 10
Chefchaouen 0 10
Al Hoceima 0 5
Beni Mellal 0 5
El Hajeb' 0 5
Kénitra 0 5
Nador 0 2
Berkane 0 1
Total 60 3 033

Le Maroc a annoncé les deux premiers cas de contamination du virus A H1N1 le . Ils concernent une jeune fille et un jeune homme arrivés du Canada dans le même appareil, et dont l'état de santé est stable et évolue favorablement depuis leur hospitalisation respective au CHU de Fès et au centre hospitalier régional Moulay Youssef de Casa-Anfa à Casablanca.

Entre le et le , 145 élèves et étudiants ont été contaminés. Et 51 nouveaux cas enregistrés à Casablanca. Plusieurs établissements ont pris les précautions nécessaires.

Le , le Maroc annonce le premier mort sur son territoire à cause du virus H1N1 à Oujda chez un jeune homme de 23 ans, touché par une infection au poumons, et du diabète. Deux autres personnes l'un à Ouezzane et l'autre à Casablanca décéderont le à cause de ce virus.

Précautions prises face au virus

Le Maroc a mis à ses frontières des caméras thermiques afin d'éviter la propagation du virus, et des campagnes de sensibilisation aux dangers de virus H1N1 et à sa propagation auprès des élèves dans les écoles.

Malgré tout, le virus s'est propagé, surtout dans les écoles, dans la majorité des villes du pays notamment Casablanca, Fès, Agadir, Meknès, Oujda et Rabat.

Le , il a été constaté, 20 nouveaux cas confirmés sur la ville d'Agadir, surtout dans des écoles privées.

Vaccination

Le vaccin de la grippe A H1N1 a été disponible au Maroc à partir du mois d', le ministère de la santé marocain a donné la priorité d'accès au vaccin aux personnes fragiles ou les plus exposées à la grippe, mais la compagne de vaccination n'a commencé qu'à partir du à la région de Casablanca, et le pour tout le royaume.

Les personnes ayant eu la priorité de vaccination:

  • Pèlerins
  • Femmes enceintes
  • Enfants âgés entre six mois et deux ans
  • Personnes atteintes de maladies respiratoires
  • Personnes atteintes de maladies Chroniques
  • Enseignants
  • Professionnels de la santé

Le , le ministère de la santé ouvre la compagne de vaccination pour toute la population.

Jusqu'à présent, le nombre total des vaccinés est 500 000 personnes[1].

Notes et références

Annexes

Articles connexes

Liens externes