Greta Gerwig

Greta Gerwig
Greta Gerwig en 2023.
Nom de naissance Greta Celeste Gerwig
Naissance (40 ans)
Sacramento, États-Unis
Nationalité États-Unis
Profession
Films notables Frances Ha
20th Century Women
Jackie
Lady Bird
Les Filles du Docteur March
Barbie
Signature de la personnalité

Greta Gerwig, née le à Sacramento (Californie), est une actrice, scénariste et réalisatrice américaine.

Principalement connue pour sa participation dans le mouvement cinématographique mumblecore, elle est révélée en 2010 avec le rôle de Florence Marr dans le long-métrage indépendant Greenberg, réalisé par Noah Baumbach. Elle fait ses débuts dans le cinéma grand public avec Sex Friends et Arthur, un amour de milliardaire, l'année suivante, avant de tourner sous la direction de Woody Allen dans To Rome with Love. En 2013, elle tient le rôle-titre dans la comédie dramatique Frances Ha, dont elle a écrit le scénario avec le réalisateur, qui rencontre un large accueil favorable auprès de la critique, ce qui lui permet d'être nommée au Golden Globe de la meilleure actrice dans un film musical ou une comédie en 2014.

À la fin des années 2010, elle représente le « renouveau des réalisatrices » et devient l'un des visages phares de l'ère post-MeToo. Lady Bird, son premier long métrage en tant que réalisatrice, lui permet de s'imposer comme une figure incontournable. Pour ce film elle obtient sa première nomination à l'Oscar de la meilleure réalisation. Elle confirme son statut avec deux grosses productions : d'un côté la réadaptation des Filles du Docteur March portée par son actrice fétiche Saoirse Ronan (2019), de l'autre la comédie Barbie avec l'Australienne Margot Robbie dans le rôle titre (2023), ce film rencontrant un grand succès international, faisant de Greta Gerwig la première réalisatrice à réaliser un film remportant plus d'un milliard de dollars de recettes.

Biographie

Jeunesse et formation

Native de Sacramento et d'ascendance allemande[1], Greta Celeste Gerwig est la fille de Christine, infirmière, et Gordon Gerwig, consultant financier et programmeur informatique[1],[2]. Elle a des relations proches avec ses parents, qui sont même apparus dans Frances Ha dans le rôle des parents de son personnage[3]. Greta Gerwig a des origines allemandes, irlandaises et anglaises. Elle grandit dans l'universalisme unitarien[5] mais est également allée à l'école catholique pour filles. Elle se décrit comme une « enfant intense »[6],[7]. Ayant un intérêt précoce pour la danse, elle a l'intention d'être diplômée en théâtre musical à New York. Elle fait ses études au Barnard College[8], où elle a étudié à la place l'anglais et la philosophie[9], études au cours desquelles elle écrit des pièces de théâtre et est la cofondatrice d'un groupe d'improvisation nommé The Tea Party Ensemble[10],.

Carrière

Débuts (2006-2009)

Ayant pour ambition de devenir dramaturge, Greta Gerwig fait toutefois ses débuts comme actrice en 2006 dans un rôle mineur dans LOL, film à petit budget explorant les effets de la technologie sur les relations sociales[10]. Elle y incarne une jeune femme envoyant des photos d'elle à un admirateur à l'aide d'un téléphone portable[10]. C'est un rôle secondaire mais il introduit la jeune actrice dans le mouvement du cinéma indépendant dite mumblecore, où son nom sera associé à cette mouvance de cinéma[10],[8],[12].

En 2007, elle tient le rôle principal de Hannah Takes the Stairs, film de Joe Swanberg dont elle a coécrit le scénario. Elle incarne une jeune femme récemment diplômée de l'université, qui travaille comme stagiaire et tombe amoureuse de deux collègues[10]. Le film est accueilli favorablement par la presse[13],[14] qui salue sa performance, ce qui lui vaut également de devenir immédiatement la favorite parmi les cinéastes indépendants[10] ; il est distribué dans une combinaison maximale de deux salles et rapporte 22 815 dollars sur le territoire américain en dix semaines à l'affiche[15].

L'année 2008 est décisive puisque Greta enchaîne coup sur coup deux films devenus « culte » dans le cinéma indépendant : Baghead, où dans ce film né d'une blague et qui se veut une parodie de slasher[16], elle est l'un des quatre personnages principaux et Yeast[10] ; elle fait ensuite ses débuts de réalisatrice en co-réalisant avec Joe Swanberg la comédie romantique Nights and Weekends, centrée sur l'histoire d'un couple faisant face aux défis d'une relation à longue distance[10] et dans laquelle elle tient le rôle principal féminin.

Elle participe l'année suivante au film d'horreur The House of the Devil dans lequel elle interprète l'amie du personnage principal, incarné par Jocelin Donahue[10].

En dépit des commentaires généralement favorables[13],[14], ces films sortent confidentiellement en salles[15].

Révélation critique (2010-2012)

Crédit image:
licence CC BY-SA 2.0 🛈
Greta Gerwig à la première de Sex Friends en 2011.

En 2010 sa carrière prend un tournant avec le film indépendant Greenberg, où sa prestation de la jeune assistante personnelle du frère du personnage central, incarné par Ben Stiller, avec lequel Greta Gerwig entame une relation sentimentale incertaine, lui vaut d'être nommée dans des festivals de cinéma indépendants et d'être saluée par le critique A.O. Scott du New York Times, qui selon lui pourrait s'imposer comme « la meilleure actrice de sa génération[17]». Premier film de l'actrice à connaître une sortie plus large avec une combinaison de salles plus importante, Greenberg totalise 4,3 millions de dollars de recettes sur le territoire américain et 6,1 millions de dollars dans le monde[15].

Tout en tournant dans des films à faible budget (Art House, Nothern Comfort, The Dish & the Spoon), elle entame en 2011 une percée dans le cinéma grand public, d'abord avec la comédie sentimentale Sex Friends où elle joue aux côtés d'Ashton Kutcher et Natalie Portman, puis avec la comédie Arthur, un amour de milliardaire[18], remake d'un film de 1981 dans lequel elle partage la vedette avec Russell Brand, Helen Mirren et Jennifer Garner. Si Sex Friends remporte un accueil critique mitigé[13],[14] mais un succès commercial avec 70,6 millions de dollars aux États-Unis et 147,7 millions de dollars de recettes mondiales[15], Arthur rencontre des commentaires négatifs[13],[14] et un échec public[15].

La même année, elle prête sa voix à la série télévisée d'animation China, IL , diffusé sur Adult Swim.

Confirmation et passage à la réalisation (2012 - 2019)

Crédit image:
-nickon-
licence CC BY-SA 2.0 🛈
Greta Gerwig au Festival de Toronto 2014 pour Eden.

En 2012, Greta Gerwig est à l'affiche de Damsels in Distress, suivi de To Rome with Love, de Woody Allen, où elle se retrouve à l'affiche aux côtés d'acteurs pour la plupart confirmés (Roberto Benigni, Alec Baldwin, Penelope Cruz, Elliot Page). La même année, elle interprète l'héroïne du film Frances Ha réalisé par son compagnon Noah Baumbach, avec qui elle co-écrit le scénario[19]. Frances Ha rencontre un accueil critique largement favorable[20] et obtient un certain succès en salles notamment en France où il est distribué dans les salles d'art et essai[15],[21],[22]. Sa prestation lui vaut plusieurs distinctions, dont une nomination au Golden Globes, dans la catégorie meilleure actrice dans une comédie ou un film musical.

En , elle joue dans le clip Afterlife du groupe Arcade Fire, réalisé par Spike Jonze dans le cadre des Youtube Movie Awards,[24].

En 2014, elle décroche le rôle principal dans How I Met Your Dad, spin-off de la série phare How I Met Your Mother. Mais la chaîne CBS ne l'a pas retenu en raison d'un pilote tourné peu concluant[25]. La même année, elle est sélectionnée pour faire partie du jury au Festival de Berlin 2014[26].

En , elle fait ses débuts sur scène au Lucille Lortel Theater de New York dans The Village Bike, pièce de Penelope Skinner, dans lequel elle joue Becky. La pièce est jouée jusqu'en juin[27].

En , il est annoncé que Greta Gerwig réaliserait son premier film en solo, Lady Bird, dont elle a écrit le scénario (après une co-réalisation pour Nights and Weekends). Produit par IAC Films, le tournage débute en à Sacramento[28] et sort en aux Etats-Unis. Le film remporte le prix de la Meilleure comédie ou comédie musicale aux Golden Globes 2018. Greta Gerwig est nommée pour le meilleur scénario aux Golden Globes et pour l'Oscar de la meilleure réalisation de la même année.

Ascension comme réalisatrice (depuis 2019)

En 2019, avec Les Filles du docteur March (Little Women), elle dirige Saoirse Ronan, Emma Watson, Florence Pugh, Eliza Scanlen, Timothée Chalamet, Laura Dern ainsi que Meryl Streep dans une nouvelle adaptation du livre de Louisa May Alcott. La sortie du film a eu lieu en aux États-Unis[29], et le en France.

En 2022, elle a coécrit avec Noah Baumbach et réalisé le film Barbie en prises de vue réelles pour Warner Bros. Le tournage s'est achevé dans la même année, et la sortie en salle est prévue en France pour le . Le film met en vedette Margot Robbie dans le rôle-titre aux côtés de Ryan Gosling (dans le rôle de la poupée Ken), Will Ferrell, America Ferrera, Kate McKinnon, Issa Rae, Simu Liu, Ncuti Gatwa, Emma Mackey et Michael Cera[30],[31],[32]. Il fait d'elle la première femme dont le film atteint le milliard de dollars au box-office[33].

En , Le New Yorker rapporte qu'elle a été embauchée par Netflix pour écrire et réaliser deux adaptations cinématographiques de la série de livres Le Monde de Narnia de C. S. Lewis[34].

En , elle est choisi pour être la présidente du jury au Festival de Cannes 2024[35].

Vie privée

Depuis 2011, Greta Gerwig est en couple avec le réalisateur Noah Baumbach mais ils n'ont pas officialisé immédiatement leur relation[36],[37]. En , les médias ont annoncé que Greta Gerwig et Noah Baumbach avaient un fils[38],[39].

Filmographie

Actrice

Cinéma

Années 2000
Années 2010
Années 2020

Télévision

  • 2009 : Une aventure new-yorkaise (téléfilm) d'Oliver Lécot : Tamera
  • 2011 : China, IL (série d'animation) : Pony Merks (voix ; 21 épisodes
  • 2014 : How I Met Your Dad (série télévisée) : Sally (pilote)
  • 2014 : Portlandia (série télévisée), saison 5, épisode Doug Becomes a Feminist : la sirène
  • 2016 : The Mindy Project (série télévisée), saison 4, épisodes Les Choses les plus simples (Freedom Tower Women’s Health) et Le Briseur de couple (Homewrecker) : Sarah Branum

Websérie

  • 2006 : Young American Bodies  : Greta

Réalisation

Scénariste

Distinctions

Récompenses

Nominations

Voix francophones

En version française, Greta Gerwig est régulièrement doublée par Émilie Rault qui est sa voix entre 2010 et 2012 dans Greenberg, Arthur, un amour de milliardaire, To Rome with Love et Damsels in Distress, ainsi qu'en 2022 dans White Noise.

Greta Gerwig est également doublée par Adeline Flaun dans The House of the Devil [41], Charlotte Daniel dans Sex Friends, Delphine Moriau dans Lola Versus, Maia Baran dans Frances Ha, Céline Mauge dans Mistress America et Marlène Goulard dans Jackie.

En version québécoise, elle est doublée par Kim Jalabert[45] dans Greenberg et Arthur.

Notes et références

  1. a et b (en) « Greta Gerwig - great expectations », , The Sunday Times.
  2. (en) « Greta Gerwig: The queen of low-budget cinema is breaking into the mainstream with her role in Arthur », , The Independent.
  3. (en-US) Christine Smallwood, « Greta Gerwig’s Radical Confidence », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le )
  4. (en) Cynthia Littleton, « Greta Gerwig, UU film star », UU World, (consulté le ).
  5. (en) Thelma Adams, « ‘To Rome With Love’ star Greta Gerwig is wild about Woody Allen — just read her high school yearbook », Yahoo! Movies, (consulté le ).
  6. (en) Emma Brockes, « Greta Gerwig: daydream believer », The Guardian, (consulté le ).
  7. a et b (en) « The Nifty 50 », New York Times,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  8. (en) « Hannah Takes the Stairs: Cast », site du film homonyme Hannah Takes the Stairs.
  9. a b c d e f g h et i (en) « Biography », sur Yahoo! Movies.com (consulté le ).
  10. (en) « Noah Baumbach Hires Mumblecore's Meryl Streep, Readies Greenberg », New York Observer,‎ (lire en ligne, consulté le )
  11. a b c et d « Greta Gerwig », sur Metacritic (consulté le ).
  12. a b c et d (en) « Greta Gerwig », sur Rotten Tomatoes (consulté le )
  13. a b c d e et f (en) « Box-office de Greta Gerwig », sur Box Office Mojo (consulté le ).
  14. « Greta Gerwig en cinq films », sur Les Inrocks.com (consulté le ).
  15. "No Method To Her Method", March 24, 2010, The New York Times
  16. (en) Mike Fleming, « Warners Finds Its New Liza In 'Arthur' Redo », Deadline.com, (consulté le )
  17. Philippe Azoury (photogr. Olivier Amsellem), « Divine Greta », Obsession, no 11,‎ , p. 72 à 75 (ISSN 0029-4713)
  18. (en) « Frances Ha », sur Rotten Tomatoes (consulté le )
  19. « Frances Ha », sur boxoffice.com (consulté le )
  20. « «Frances Ha», succès art et essai de ce début d’été », sur 20 Minutes.fr, (consulté le ).
  21. Nicolas Bardot, « AFTERLIFE: Arcade Fire filmé par Spike Jonze avec Greta Gerwig », sur FilmDeCulte, (consulté le )
  22. Charles Martin, « How I met your Dad : pas de spin-off pour How I met your mother (pour l'instant) », sur Reviewer.fr, La Voix du Nord, (consulté le )
  23. « Berlinale 2014: International Jury », Berlinale (consulté le )
  24. « The Village Bike - Off-Broadway Tickets - Broadway - Broadway.com », Broadway.com (consulté le )
  25. (en) Mike Fleming Jr, « Greta Gerwig To Direct Her Script 'Lady Bird' For IAC Films », sur deadline.com, (consulté le ).
  26. « "Les Quatre Filles du docteur March" : Emma Stone et Meryl Streep réunies ? », sur RTBF Culture, (consulté le ).
  27. (en) Borys Kit et Mia Galuppo, « Greta Gerwig, Noah Baumbach to Tackle Margot Robbie-Produced ‘Barbie’ Movie », sur The Hollywood Reporter, (consulté le ).
  28. (en) Angelique Jackson, « Greta Gerwig to Direct ‘Barbie’ With Margot Robbie, Filming to Start in 2022 », sur Variety, (consulté le ).
  29. (en) « The New 'Barbie' Trailer Will Make Barbie Girls Out of You, Me, and Everyone Else », sur Esquire, (consulté le ).
  30. (en) Eva Rothenberg, « ‘Barbie’ makes history with $1 billion at the box office », sur CNN, (consulté le )
  31. (en) Alex Barasch, « After “Barbie,” Mattel Is Raiding Its Entire Toybox », The New Yorker,‎ (ISSN 0028-792X, lire en ligne, consulté le ).
  32. Jacques Mandelbaum, « Greta Gerwig, la réalisatrice de "Barbie", désignée présidente du jury du Festival de Cannes 2024 », sur Le Monde,
  33. (en) Mark Olsen, « 'Frances Ha' bonds Noah Baumbach, Greta Gerwig », Los Angeles Times, (consulté le ).
  34. (en) Ian Parker, « Happiness », The New Yorker, (consulté le ).
  35. (en-US) « Surprise! Greta Gerwig and Noah Baumbach Welcomed Their First Child », E!, (consulté le ).
  36. (en-US) « Boy or Girl? Greta Gerwig, Boyfriend Noah Baumbach Secretly Welcome Baby », Us Weekly, (consulté le ).
  37. « Adeline Flaun : doublage ».
  38. « Greta Gerwig », sur Doublage Québec (consulté le ).

Liens externes