GreenWish Partners

GreenWish Partners
Création 2010 ?
Dates clés 17 juillet 2015 immatriculation de la société actuelle
Fondateurs Charlotte Aubin Kalaidjian
Forme juridique Société par actions simplifiée
Siège social Paris 16
Drapeau de la France France
Direction Charlotte Aubin Kalaidjian
Activité Conseil pour les affaires et autres conseils de gestion
Produits Centrales électriques
Siren 812 569 747
Site web greenwishpartners.com

Chiffre d'affaires 5 553 900 € en 2017 [1][réf. incomplète]
Résultat net -173 800 € en 2017

GreenWish Partners est un producteur d'énergies renouvelables français consacré à l'Afrique, notamment dans le secteur de l'énergie solaire en Afrique de l'Ouest.

Depuis sa création en 2010, GreenWish a levé plus de 270 millions de dollars de capitaux propres pour financer des projets d’énergie renouvelable en Afrique subsaharienne. Aujourd’hui, GreenWish compte plus de 300 mégawatts de projets en développement avancé et des projets en étude totalisant près d’un gigawatt.

La société est placée en liquidation judiciaire le [2].

Histoire

GreenWish a été fondé en 2010 par Charlotte Aubin Kalaidjian[3], rejointe en 2014 par Gilles Parmentier, date à laquelle la société confirme son orientation stratégique vers l’Afrique et sa volonté d’apporter une solution pérenne au déficit énergétique de la région. Après avoir ouvert un bureau à Dakar en 2015[4], elle lance Senergy 2 , son premier projet de centrale solaire à Bokhol au Sénégal[3].

En , GreenWish signe un accord stratégique de 250 millions de dollars avec la société internationale de capital-investissement Denham Capital pour développer, financer et construire 600 MW d’actifs d’énergie renouvelable à travers l'Afrique subsaharienne d’ici à 2020[5].

La même année, GreenWish ouvre des bureaux en Irlande, en Côte-d'Ivoire et au Nigeria.

La société est placée en liquidation judiciaire le [2].

Activités

L'entreprise finance et développe des solutions énergétiques s'appuyant sur l'énergie solaire photovoltaïque. Ainsi, GreenWish développe des centrales solaires au Nigeria : 50 MW dans les Etats de Kaduna et du Jigawa et 100 MW dans l'Etat d'Enugu, qui devaient être ouvertes en 2018[6].

Senergy II

En , la Société nationale d'électricité du Sénégal (Senelec) et GreenWish lancent la construction de Senergy 2 , une centrale solaire photovoltaïque d’une puissance de 20 MW située à Bokhol, à la frontière entre le Sénégal et la Mauritanie[4]. La construction est assurée par Vinci[4]. La mise en service et le raccordement au réseau de la Senelec, le , a donné naissance au premier producteur solaire indépendant en Afrique de l'Ouest et la plus grande centrale solaire d'Afrique subsaharienne (hors Afrique du Sud). Grâce à ses performances et au prix de revient du kilowattheure produit, il est estimé que Senergy II doit permettre de générer près de 4,9 millions de $ d’économies par an pour l’État sénégalais et d’économiser l’émission de 23 000 tonnes de CO2 chaque année.

Antennes de télécommunication

En , GreenWish conclut un partenariat avec Orange, entreprise française de télécommunications, pour assurer la transition énergétique de son parc de tours télécom en République démocratique du Congo (RDC)[7],[8],[9].

En proposant des solutions de production d’électricité solaire hybride autonome, associant énergie solaire, batterie et diesel en appoint, l’offre GreenWish permet de garantir une plus grande indépendance et efficacité énergétique tout en réduisant le prix de production de l’électricité de près de 30%. Le partenariat avec Orange prévoit le déploiement d’une première tranche de 250 tours télécom réparties sur l’ensemble du territoire congolais. À plus long terme, GreenWish s’est fixé pour objectif d’équiper 10 000 tours en solution solaire hybride en Afrique subsaharienne avant 2020, soit un investissement estimé à environ 800 millions de dollars.

Direction

GreenWish est dirigé par Charlotte Aubin depuis 2010, rejointe en 2014 par Gilles Parmentier, directeur des investissements[4]. Gilles Parmentier démissionne de ses fonctions en [10]. La société est basée à Paris[3].

Voir aussi

Notes et références

  1. https://www.societe.com/societe/greenwish-partners-812569747.html
  2. a et b « Bodacc.fr | Annonce n°852 du Bodacc A n°20190186 publié le 26/09/2019 », sur www.bodacc.fr (consulté le )
  3. a b et c « GreenWish se lance dans le solaire au Sénégal », sur Jeune Afrique, (consulté le ).
  4. a b c et d Amadou Ndiaye, « Le Sénégal se dote de sa première centrale solaire à Bokhol », sur lemonde.fr, (consulté le ).
  5. Joël Té-Léssia Assoko, « Énergie africaine : l’américain Denham Capital investit 250 millions de dollars dans GreenWish », sur Jeune Afrique, (consulté le ).
  6. (en) « GreenWish Partners to invest $280 million to build solar plants in Nigeria », sur financialnigeria.com, (consulté le ).
  7. (en) ESI Africa, « DRC: hybrid solar power gen for telecoms network », .
  8. (en) « The Plan to Turn Africa’s Mobile Phone Towers Green », sur Bloomberg, .
  9. Agence Ecofin, « GreenWish Partners accompagne Orange dans sa transition énergétique en République Démocratique du Congo », .
  10. « Actes déposés au greffe pour la société GREENWISH PARTNERS - Infogreffe », sur www.infogreffe.fr (consulté le )

Sources

Articles connexes