Goust

Goust
Goust
Goust.houses.jpg
Anciens domiciles du hameau de Goust (carte postale)
Géographie
Pays
Région française
Arrondissement français
Département français
Commune
Superficie
2,5 km2
Coordonnées
42° 56′ 58″ N, 0° 26′ 47″ O
Une vue imaginaire de Goust, publiée en 1899 dans le Sunday News Tribune (Duluth)
Goust et le Pont d'Enfer en 1853

Goust est un hameau des Pyrénées-Atlantiques faisant partie de la commune de Laruns en vallée d'Ossau.

Plusieurs récits de voyages du XIXe siècle rapportent les témoignages pittoresques de touristes en visite dans le hameau de Goust, très proche de la station thermale des Eaux-Chaudes.

Pour souligner de façon imagée l'isolement du hameau et le rôle qu'y tient le conseil des anciens dans la gestion quotidienne, plusieurs voyageurs rapportant leurs souvenirs de voyage des Pyrénées font usage de métaphores politiques : « petit gouvernement qui dure »[1], « sorte de principauté, minuscule mais autonome »[2] « petite république »[3]. Comme le souligne l'article du Chamber's Edimburgh Journal (« ce hameau n'en est qu'un parmi plusieurs, perchés dans les hauteurs des Pyrénées, et presqu'oubliés par l'État auxquels ils appartiennent »[3]), il ne s'agit bien sûr pas d'indépendance au sens du droit public.

Jean-François Samazeuilh attribue à l'ancien ministre de l'intérieur Joseph-Henri-Joachim Lainé l'initiative de qualifier Goust de « République » et s'en amuse tout en précisant qu'« on a pris au sérieux cette fantaisie du spirituel écrivain  ». Il fournit une longue citation de l'Album Pyrénéen qui démontre l'absurdité de telles prétentions -en particulier les habitants de Goust paient bien l'impôt[4].

Autour de l'année 1900, des sources populaires reprennent ces éléments en les enjolivant et les déformant : ainsi le Handy Book of Curious Information, publié aux États-Unis en 1913, croit savoir que Goust est devenu au début du XVIIe siècle un état indépendant reconnu par la France et l'Espagne, supplantant ainsi Saint-Marin en tant que plus petite République du monde[5].

Références

  1. « Hameau de Goust, dans les Pyrénées » Eyriès, de la Renaudière et Klaproth (ed.), Nouvelles Annales des Voyages, de la géographie et de l'histoire, vol. 37 (1828), p. 109-113 [Lire en ligne sur Google Books],
  2. Adolphe Moreau, Itinéraire de Pau aux Eaux-Bonnes et aux Eaux-Chaudes, 1844. Cette citation est retraduite de l'anglais : elle figure dans cette langue (a species of principality, tiny but self-governing) dans (en) Edwin Asa Dix, A Midsummer Drive Through the Pyrenees, , 284 p. (ISBN 1-4264-8247-7) (réédition BiblioBazaar 2006), p. 146, ouvrage qui consacre plusieurs pages à une visite à Goust
  3. a et b (en) « An unknown Republic », article anonyme dans le Chambers's Edinburgh journal, volume 10, 1848, p. 165-166 [Lire en ligne sur Google Books]
  4. Jean-François Samazeuilh, Voyage de Bayonne aux Eaux-bonnes et aux Eaux-chaudes, en passant par la Basse-Navarre et la Soule, Bayonne, impr. de Vve Lamaignère, , p. 210-211, [Lire en ligne sur Gallica]. Lainé y est mentionné comme "M. L***" mais le nom de l'auteur des Lettres écrites des Eaux-Bonnes nous est connu par ailleurs, cf. Louis Laconi, Annales du bibliophile : du bibliothécaire et de l'archiviste, Volumes 1-16, , p. 12 [lire en ligne sur Google Books]
  5. (en) William Shepard Walsh, A Handy Book of Curious Information: comprising strange happenings in the life of men and animals, odd statistics, extraordinary phenomena, and out of the way facts concerning the wonderlands of the earth, J.B. Lippincott Company, 1913, p. 732 [Lire en ligne sur Google Books]

Voir aussi

Liens externes