Golden Globes

Golden Globes
Image associée à la récompense

79e cérémonie des Golden Globes (2022)
Description Récompense les meilleurs œuvres et professionnels du cinéma et de la télévision
Organisateur Hollywood Foreign Press Association
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Date de création 1944
Site officiel Site officiel des Golden Globes

Les Golden Globes (officiellement intitulés Golden Globe Awards) sont des récompenses de cinéma et de télévision américaines décernées chaque année depuis 1944 par la Hollywood Foreign Press Association (HFPA).

Ils récompensent chaque année les meilleurs films, les meilleures œuvres de fiction télévisuelles et les meilleurs professionnels du cinéma et de la télévision américaine. Ce sont les équivalents télévisuels des Oscars (exclusivement pour le cinéma), des Emmy Awards (exclusivement pour la télévision), des Grammy Awards (pour la musique) et des Tony Awards (pour le théâtre).

Ils constituent, avec les Oscars, l'une des principales récompenses de cinéma aux États-Unis.

Historique

La première cérémonie des Golden Globes a eu lieu en 1944, dans les studios 20th Century Fox[1]. Elle a depuis été organisée chaque année, à divers endroits. Tout au long des années 2000, elles se sont tenues au Beverly Hills Hotel, ainsi qu'à l'Hotel Roosevelt.

En 1950, la Hollywood Foreign Press Association a pris la décision de créer un prix spécial qui reconnaît les contributions exceptionnelles dans l'industrie du divertissement. Ce prix a été nommé Cecil B. DeMille Award, en l'honneur du réalisateur et producteur américain Cecil B. DeMille.

Reconnaissant l'impact que les films d'animation ont eu sur l'industrie cinématographique, la Hollywood Foreign Press Association a annoncé en 2006 la création du Golden Globe du meilleur film d'animation, pour la première fois décerné lors de la 64e cérémonie.

Les revenus du gala ont permis à la HFPA de donner des millions de dollars à des organismes de bienfaisance liés au divertissement, ainsi que des bourses de financement et de financer divers programmes de promotion du cinéma et de la télévision.

Le , il a été annoncé qu'en raison de la grève des scénaristes américains de 2007-2008, la 65e cérémonie des Golden Globes ne serait pas retransmise en direct. La cérémonie a été confrontée à une menace de la part des scénaristes en grève de saboter l'événement, ainsi que de la part des acteurs, ayant menacé de boycotter la cérémonie. Finalement, elle a été remplacée par une conférence de presse durant laquelle ont été cités les vainqueurs[2].

Cérémonies

La cérémonie des Golden Globes est diffusée dans plus de 150 pays à travers le monde, et se classe généralement troisième programme du genre le plus visionné chaque année, derrière les Oscars et les Grammy Awards[3].

Catégories de récompenses

En gras sont indiquées les catégories actuellement décernées.

Cinéma

Récompenses passées :

  • Contribution spéciale (Special Achievement Award) – de 1947 à 1993 (de façon irrégulière) ;
  • Révélation masculine de l'année (New Star of the Year - Actor) – 1948, 1950, de 1952 à 1981 et 1983 ;
  • Révélation féminine de l'année (New Star of the Year - Actress) – 1948, 1950, de 1952 à 1981 et 1983 ;
  • Meilleur documentaire (Documentary) – 1955 ; de 1973 à 1977 ;
  • Meilleure promotion pour l'entente internationale (Promoting International Understanding) – 1946, 1947 et de 1949 à 1964 ;
  • Meilleure couverture médiatique internationale (International News Coverage) – 1963 pour le satellite Telstar 1 ;
  • Golden Globe de la jeunesse (Juvenile Performance) – 1948, 1949, 1953 et 1959 ;
  • Meilleure photographie (Cinematography) – de 1948 à 1950 :
    • Meilleure photographie noir et blanc (Cinematography - Black And White) – de 1951 à 1955 et 1963,
    • Meilleure photographie couleur (Cinematography - Color) – de 1951 à 1955 et 1963,
  • Meilleure utilisation de la couleur (Outstanding Use of Color) – 1950.

Télévision

Récompenses passées :

  • Meilleur producteur ou réalisateur de télévision (Television Producer/Director) – 1963 ;
  • Meilleure contribution télévisée (Television Achievement) – de 1956 à 1961.

Récompenses spéciales

Récompenses passées :

  • Henrietta Award (World Film Favorite) – de 1951 à 1980 (récompensant un acteur ou une actrice) ;
  • Hollywood Citizenship Award – de 1956 à 1957 ;
  • Samuel Goldwyn International Award – de 1959 à 1965.

Faits marquants

Records

Le , Meryl Streep améliore son record du plus grand nombre de nominations (31), suivie par John Williams[4] (26) et Jack Lemmon[5] (22). Elle détient aussi le record du plus grand nombre de récompenses avec 8 Golden Globes[6].

Cependant, en incluant les prix spéciaux également décernés par la Hollywood Foreign Press Association tels que l'Henrietta Award ou le Cecil B. DeMille Award, Barbra Streisand est l'artiste la plus récompensée (avec neuf Golden Globes)[7].

Jack Nicholson[8] et Sophia Loren[9] ont chacun été récompensés par 7 Golden Globes, suivis par Elizabeth Taylor[10], Jessica Lange[11], Angela Lansbury[12], Robin Williams[13] (6), Jack Lemmon, Al Pacino[14], Clint Eastwood[15], Sean Connery[16] et Michael Douglas[17] (5).

De plus, quatre actrices ont remporté deux Golden Globes pour deux rôles différents la même année :

Lors de la 74e cérémonie des Golden Globes, La La Land bat le record du nombre de Golden Globes obtenu par un seul film, remportant sept prix sur ses sept nominations.

Controverses

Pia Zadora a remporté en 1982 le Golden Globe du meilleur espoir (Newcomer of the Year) pour sa prestation dans Butterfly. Il y eut certaines accusations selon lesquelles les membres de la Hollywood Foreign Press Association auraient été achetés[19]. Le mari de Zadora, le multimillionnaire Meshulam Riklis, aurait invité les votants dans son casino de Las Vegas, le Riviera, donnant l'impression qu'ils auraient voté pour Zadora afin de le rembourser. Il aurait aussi invité les membres de la Foreign Press Association dans sa maison pour un fastueux repas et une projection du film[20]. De plus, le film n'était pas sorti à la date de la cérémonie, ce qui aurait dû le rendre inéligible pour un prix[22].

En 2011, peu de temps avant la 68e cérémonie des Golden Globes, des soupçons de corruption sont dévoilés. En effet, la liste des nominations a attiré le scepticisme après qu'un film, The Tourist, qui a connu un échec commercial et critique, est nommé dans plusieurs catégories. De plus, bien qu'étant un thriller, The Tourist fut nommé dans des catégories récompensant les comédies ou films musicaux[23]. Deux anciens responsables de la communication allèguent dans une plainte que les membres « abusent de leurs positions et s'engagent dans des accords et arrangements potentiellement illégaux et en manquement à l'éthique », faisant ainsi peser sur la cérémonie un soupçon de pot-de-vin en échange de votes.

La Hollywood Foreign Press Association est par ailleurs souvent pointée du doigt pour son manque de diversité dans son organisation et au sein de ses membres. Le , le réseau NBC — diffuseur habituel de la cérémonie — annonce qu'il ne diffusera pas la 79e cérémonie pour soutenir un mouvement de boycott envers l'association et de nombreuses célébrités hollywoodienne ont décidé de ne pas participer à la remise de prix[24]. NBC précise reprendre la diffusion en 2023 si des efforts sont faits[25]. À la suite de cela, la HFPA annonce un planning de réformes[26]. Le , la HFPA publie une liste de vingt et un nouveaux membres recrutés selon les nouvelles réformes en vigueur[27].

Notes et références

  1. (en) « History of the Golden Globes », sur www.goldenglobes.com (consulté le ).
  2. (en) « It's Official Now: NBC And Hollywood Foreign Press Scrap Big Televised Golden Globes Show For Scaled Down Newscast Of Award Winners Being Announced Live », sur Deadline.com (consulté le ).
  3. Jérôme Vermelin, « Golden Globes : mais quelle est, au juste, la différence avec les Oscars ? », sur LCI (consulté le ).
  4. (en) « John Williams », www.goldenglobes.com.
  5. (en) « Jack Lemmon », www.goldenglobes.com.
  6. (en) « Meryl Streep », www.goldenglobes.com.
  7. (en) « Barbra Streisand », www.goldenglobes.com.
  8. (en) « Jack Nicholson », www.goldenglobes.com.
  9. (en) « Sophia Loren », www.goldenglobes.com.
  10. (en) « Elizabeth Taylor », www.goldenglobes.com.
  11. « Jessica Lange », sur goldenglobes.com (consulté le ).
  12. (en) « Angela Lansbury », www.goldenglobes.com.
  13. (en) « Robin Williams », www.goldenglobes.com.
  14. (en) « Al Pacino », www.goldenglobes.com.
  15. (en) « Clint Eastwood », www.goldenglobes.com.
  16. (en) « Sean Connery », www.goldenglobes.com.
  17. (en) « Michael Douglas », www.goldenglobes.com.
  18. (en) « Pia Zadora », Stomptokyo.com (consulté le ).
  19. (en) Suzanne Adelson, « How Did Actress Pia Zadora Ever Win a Golden Globe? The Answer Is Riklis Love », People.com, (consulté le ).
  20. (en) [PDF] Éligibilité sur le site officiel, consulté le .
  21. « Bribed Golden Globe judges nominate flops after Vegas junket », The Independant, .
  22. « Les Golden Globes sont boycottés par les stars pour manque de diversité », sur www.20minutes.fr (consulté le ).
  23. (en) Michael Ausiello, « Golden Globes Cancelled: NBC Scraps 2022 Ceremony As Backlash Grows », TVLine, (consulté le ).
  24. (en) Erik Pedersen, « HFPA Board Issues Statement On Golden Globes Controversy & Sets Timeline For Reforms: "Top Priority For Our Organization" », sur Deadline, (consulté le ).
  25. (en) Davis Clayton, « Hollywood Foreign Press Association Adds 21 New Members With Emphasis on Diversity », Variety, (consulté le ).

Voir aussi

Il existe une catégorie consacrée à ce sujet : Golden Globes.

Articles connexes

Liens externes