Glossaire théorique et technique de la musique occidentale

Le glossaire théorique et technique de la musique occidentale recense, par ordre alphabétique, les termes de la théorie musicale occidentale. Pour autant, celle-ci n'a le monopole, ni du terme ni de la notion qu'il exprime.

Un certain nombre de termes italiens et allemands (relatifs notamment à l'interprétation musicale) n'apparaissent pas ici. On les trouvera répertoriés dans les deux listes : Liste des termes italiens employés en musique et Liste des termes allemands employés en musique.

(La transformation en un véritable glossaire est achevée. Elle sera discutée dans la page de discussion.)

Sommaire :

A

Abréviation
Signe de notation musicale permettant de gagner de l'espace et du temps.
A cappella
Indique qu'une ou plusieurs voix sont chantées sans accompagnement.
Accord
Ensemble de trois notes ou plus formant un tout du point de vue de l'harmonie.
Adagio
« À l'aise », tempo entre le lento et l'andante.
Agogique
Désigne un rythme ou un tempo comportant de légères modifications pendant l'interprétation.
Aigu
Désigne les sons de fréquence élevée, par opposition aux sons graves.
Altération
Modification de la hauteur d'une note ; signe indiquant cette modification dans la partition ; enfin, la note modifiée elle-même.
Ambitus
Étendue d'une mélodie, d'une voix, d'un instrument entre ses notes la plus grave et la plus élevée.
Anacrouse
Note ou un ensemble de notes précédant le premier temps fort d'une phrase musicale.
Anapeste
Pied composé de deux syllabes brèves suivies d'une syllabe longue.
Analyse harmonique (musique)
Étude de la nature et de la fonction des accords dans l'harmonie tonale.
Analyse schenkérienne
Méthode d’analyse musicale de la musique tonale fondée sur les théories d’Heinrich Schenker.
Anticipation
Note étrangère que l'on fait entendre avant l'accord dont elle fait partie.
Appoggiature (note étrangère)
Note étrangère non préparée, qui se résout par mouvement conjoint sur l'une des notes réelles de l'accord.
Appoggiature (ornement mélodique)
Ornement servant à retarder la note suivante, la note principale, sur laquelle on veut insister.
Armure
Ensemble d'altérations réunies à la clef.
Arpège
Série de notes émises successivement et qui, considérées ensemble, forment un accord.
Arrangement
Adaptation musicale d'une composition existante.
Atonalité
Musique sans centre tonal.

B

(Retout en haut)

Barre de mesure
Trait vertical qui matérialise les cycles de temps que sont les mesures.
Basse continue
Technique d'improvisation et d'accompagnement d'une partie à partir d'une basse chiffrée.
Basse d'Alberti
Procédé d'accompagnement arpégé, qui doit son nom à Domenico Alberti.
Battement (instruments à cordes pincées)
Technique de jeu des instruments à cordes pincées, consistant à frotter les notes rapidement.
Battement (acoustique)
Interférence entre deux sons de fréquences proches, perçue comme une variation périodique lente du volume sonore.
Battement par minute
Unité de mesure exprimant le tempo.
Bécarre
Symbole graphique (bécarre) indiquant le retour d'une note altérée à sa hauteur naturelle.
Bémol
Signe d'altération (bémol) indiquant l'abaissement d'une note d'un demi-ton chromatique.
Blanche
Figure de note représentée par une tête ovale de couleur blanche, attachée à une hampe.
Broderie
Note étrangère qui s'éloigne par mouvement conjoint d'une note réelle et y revient.

C

(Retour en haut)

Cadence
Formule mélodique et harmonique qui ponctue une phrase musicale, une section ou un morceau entier.
Canon
Procédé de composition musicale contrapuntique dans laquelle plusieurs voix jouent ou chantent une imitation différée de la mélodie.
Cantus firmus
Dans la musique médiévale et celle de la Renaissance, mélodie préexistante servant de base à une polyphonie.
Caractère
Dans la musique occidentale, façon d'interpréter une pièce musicale, indépendamment des indications concernant le rythme et l'intonation.
Carrée
Figure de note qui symbolise une durée égales à deux rondes, quatre blanches, huit noires, etc.
Cent
Unité d'expression logarithmique de la dimension des intervalles musicaux.
Chiffrage des accords
Notation représentant les accords et leur fonction dans la musique tonale.
Clef
Signe graphique placé au début de la portée, indiquant la hauteur des notes associée à chaque ligne. On écrit aussi « Clé ».
Coda
(1) Passage terminal d'une pièce ou d'un mouvement ; (2) Signe marquant l'endroit où débute une phrase conclusive.
Code Parsons
Système de notation musicale simplifiée destiné à l'indexation (informatique) de mélodies.
Comma
Intervalle très petit, généralement entre le dixième et le cinquième du ton.
Composition musicale
Première phase de la création d'une musique à deux phases, correspondant à la conception (souvent écrite) de l'oeuvre ; la deuxième phase est l'interprétation.
Conducteur
Partition du chef d'orchestre, par opposition aux « parties » de chacun des instruments.
Consonance
Combinaison de sons perçue comme agréable à l'oreille.
Contrepoint
Méthode d'écriture musicale qui consiste en la superposition organisée de lignes mélodiques distinctes.
Contretemps
Note attaquée sur un temps faible et suivie d'un temps fort occupé par un silence.
Contre-sujet
Dans les fugues, mélodie caractéristique accompagnant les entrées du sujet après la première.
Crescendo
Augmentation progressive du volume du son ; signe de notation demandant cette augmentation.
Croche
Figure de note qui symbolise une durée égale à la moitié d'une noire, au quart d'une blanche, au huitième d'une ronde, etc., ainsi qu'au double d'une double croche, au quadruple d'une triple croche, etc.

D

(Retour en haut)

Dactyle
Pied poétique formé d'une longue suivie de deux brèves.
Decrescendo ou Diminuendo
En diminuant l'intensité du son.
Degré
Place d'une note dans une échelle musicale ; place d'une note ou d'un accord dans une échelle tonale.
Demi-ton
Plus petit intervalle de la construction des échelles dans la musique occidentale.
Demi-ton chromatique
Distance entre deux notes dont l'une est altérée par rapport à l'autre (par exemple do–dodièse ou bémol).
Demi-ton diatonique
Plus petit intervalle de l'échelle diatonique, obtenu par exemple en retranchant deux octaves de cinq quintes (si1mi2la23sol3do4 ; do4do3do2 = si1do2).
Diapason
Instrument matériel produisant un son de référence ; cette référence elle-même, formée d'habitude par l'association d'un nom de note et d'une fréquence, par exemple la3=440 Hz.
Dièse
Signe d'altération (dièse] indiquant que la note doit être élevée d'un demi-ton chromatique.
Dissonance
Discordance entre deux (ou plusieurs) sons (dans un accord ou un intervalle) produisant une impression d'instabilité, de contrariété entre les notes et de tension, et nécessitant une résolution.
Diton
Intervalle de deux tons égaux, formant une tierce majeure. Le terme est utilisé particulièrement en accord pythagoricien ou en tempérament mésotonique, caractérisés précisément parce que les tons y sont égaux.
Divertimento
Genre musical le plus souvent léger et allègre et composé en général pour un ensemble réduit.
Doigté
Code de chiffres indiquant les doigts à utiliser dans le jeu de certains instruments. Utilisation particulière de certains doigts pour certains morceaux ; qualité du jeu digital (« un doigté virtuose »).
Dominante
Cinquième degré d'une gamme, à distance de quinte juste de la tonique. Fonction de ce degré dans la musique tonale.
Dodécaphonisme
Technique de composition musicale donnant une importance égale aux douze notes de la gamme chromatique.
Double
Reprise ornée d'un morceau vocal ou instrumental.
Double croche
Figure de note consistant en une tête ovale de couleur noire attachée à une hampe munie d'un crochet double (𝅘𝅥𝅯 ). Sa durée est la moitié de celle d'une croche, le quart d'une noire, le huitième d'une blanche, le seizième d'une ronde. À l'inverse, elle vaut le double d'une quadruple croche, etc.
Double point
Placé après une figure, le double point augmente celle-ci des trois quarts de sa durée.
Duolet
division exceptionnelle du temps dans une mesure à temps ternaire, divisant ce temps en deux parties égales.
Durée
Représentation graphique de la durée d'une note ou d'un silence.

E

(Retour en haut)

Échappée
Note étrangère placée sur un temps faible ou une partie faible de temps, qui succède à une note réelle conjointe, et qui effectue ensuite un mouvement disjoint sur l'accord suivant.
Échelle chromatique
Échelle musicale composée de douze degrés, séparés les uns des autres par un demi-ton.
Échelle diatonique
Échelle musicale à 7 degrés, composée de 5 tons et 2 demi-tons. Les deux demi-tons sont toujours séparés par 2 ou 3 tons.
Échelle musicale
Ensemble de sons, appelés degrés, formant le cadre dans lequel se bâtit une œuvre musicale.
Enharmonie
Équivalence pratique de deux notes nommées différemment mais produisant le même son.

F

(Retour en haut)

Fausse relation
En harmonie tonale, relation dissonante entre deux sons appartenant à deux accords successifs, mais à deux voix différentes.
Figures de note
Figures représentant les durées des notes (par exemple, blanche, noire, croche, etc.).
Figures de silence
Figures représentant les durées des silences (par exemple, demi-pause, soupir, demi-soupir, etc.).
Fla
Double coup de baguettes frappé sur un tambour, constitué d'un coup normal avec une appoggiature réalisée de l'autre main et d'une moindre force que la note principale.
Fonction
Dans la théorie de Hugo Riemann, de Wilhelm Maler et de Dieter de la Motte, rôle d'une note dans le cadre de la tonalité. Les trois fonctions possibles sont tonique, dominante et sous-dominante, pouvant être exercées de diverses manières par divers accords.
Fondamentale
Note de base sur laquelle est construit un accord.
Forme musicale
Modèle structurel d'une œuvre musicale. La théorie de la forme est essentiellement une méthode d'analyse, qui indique comment la structure (la forme) de telle ou telle œuvre suit tel ou tel modèle formel.

G

(Retour en haut)

Gamme
Ordre successif des sons (« degrés ») disponibles pour bâtir une œuvre musicale. Certains considèrent que la différence entre la gamme et l' échelle tient en ce que la gamme est limitée à une octave alors que l'échelle est de tessiture illimitée : on pourrait considérer dans ce cas que l'échelle est une série de hauteurs, alors que la gamme décrit des hauteurs nominales.
Genre musical
Catégorie permettant de classer les œuvres musicales selon une tradition ou un ensemble de conventions partagées. Le terme est souvent interchangeable avec celui de forme musicale.
Grave
Registre des sons les plus bas (ou des fréquences les plus basses) par opposition aux sons aigus.
Gruppetto
Ornement mélodique en forme d'un dessin de trois ou quatre sons tournant autour de la note principale et faisant apparaître les deux notes voisines — supérieure et inférieure.

H

(Retour en haut)

Harmonie
Utilisation délibérée de fréquences simultanées.
Harmonie tonale
Étude des accords spécifiques au système tonal et de leurs enchaînements.
Harmonique
Composante d’un son périodique, dont la fréquence est un multiple entier d'une fréquence fondamentale.
Hauteur
Sensation induite principalement par la fréquence d'un son.
Hauteur nominale
Hauteur définie par son nom, indépendamment de l'octave dans laquelle elle se situe.
Hémiole
Insertion d'une structure rythmique ternaire dans une structure rythmique binaire, ou inversement.
Homophonie
Musique collective à une voix, chantée à l'unisson.

I

(Retour en haut)

Ïambe
En poésie, pied composé d’une syllabe brève suivie d’une longue : en scansion, il est donc noté | ∪ — |.
Improvisation musicale
Processus par lequel le musicien improvisateur crée ou produit une œuvre musicale spontanée, imaginaire ou ex nihilo.
Inharmonicité
Nature d'un son musical dont les composantes (partiels) ne sont pas harmoniques, c'est-à-dire ne sont pas à des fréquences multiples entiers du son fondamental.
Instrumentation
Dispositif, nature et répartition des instruments dans un ensemble, notamment ceux de l'orchestre. Le terme désigne aussi la discipline étudiant ces aspects.
Intervalle
Écart entre les hauteurs respectives de deux notes, simultanées ou successives.
Intonation
Précision de la hauteur des notes de musique jouées ou chantées, par comparaison avec un système d'accord de référence.
Intonation juste
Système d'intonation musicale dans lequel, en principe, tous les intervalles, en particulier toutes les consonances, sont justes.
Isorythmie
Répétition régulière d'un élément rythmique. Procédé apparu dans la musique occidentale à partir du XIIIe siècle et développé au siècle suivant par l'Ars nova, affectant non seulement le rythme mais aussi la mélodie.

J

(Retour en haut)

Jeu
(1) Manière d'exécuter de la musique sur un instrument, manière d'en jouer ; (2) Sur certains instruments, tels que l'orgue ou le clavecin, choix de sonorité obtenu par l'utilisation d'un mécanisme propre à cet instrument (on peut dire aussi : registre) ; (3) Au Moyen Âge, genre musical consistant en une représentation théâtrale agrémentée de passages chantés..
Justesse d'intonation
Synonyme d'intonation musicale. Voir aussi Intonation juste.

K

(Retour en haut)

Klavarskribo
Notation musicale alternative inventée en 1931 par le Néerlandais Cor Pot.

L

(Retour en haut)

Legato
Liaison d'expression qui indique que les notes d'une mélodie doivent être interprétées de façon liée.
Leitmotiv
Phrase musicale qui revient à plusieurs reprises dans une œuvre musicale et qui représente une idée, un concept ou un personnage.
Liaison
signe en forme d'arc de cercle reliant deux figures de notes de même hauteur et ayant pour effet de faire entendre un seul son dont la durée est égale à la somme des durées des figures liées. On dit aussi « Liaison de prolongation ».
Ligature
(1) Signe regroupant plusieurs notes en reliant leurs hampes par un seul trait ;
(2) Dispositif sur les instruments à anche simple qui permet le maintien de l'anche sur le bec.
Livret
(1) Texte littéraire, complétant une œuvre musicale telle qu'un opéra, une opérette, un oratorio ou une comédie musicale ;
(2) Brochure qui donne l'explication et l'argument d'une pantomime ou d'un ballet.
Loup
(1) Quinte résiduelle résultant de l'accord des autres onze quintes dans un tempérament donné ;
(2) Vibration ou battement parasite sur un corps sonore, telle qu'une corde défectueuse (« fausse corde »).
Louré
Forme d'attaque de la note consistant en un détaché léger par rapport aux notes environnantes. Il peut s'apparenter au tenuto italien.

M

(Retour en haut)

Marcato, Martellato
Manière de jouer les notes en martelant celles-ci.
Marche harmonique
Reproduction d'une même succession d'harmonies sur différents degrés.
Médiante
Troisième degré d'une échelle tonale.
Médium
Zone des notes de hauteur moyenne, entre le grave et l'aigu.
Mélisme
Figure mélodique de plusieurs notes sur une seule une syllabe de texte.
Mesure
(1) Division d'un morceau de musique en parties d'égales durées ; (2) Structure du segment donné (mesure au sens 1) en fonction de l'accentuation de ses temps.
Métronome
Instrument donnant un signal audible permettant d'indiquer un tempo.
Micro-intervalle
Intervalle musical plus petit qu'un demi-ton.
Mode
Type d'échelle musicale couplé avec un ensemble de comportements mélodiques caractéristiques.
Modulation
Changement de tonalité dans le cours d'un morceau de musique.
Monodie
musique à une seule voix, où « voix » désigne une partie vocale ou instrumentale.
Mordant
Ornement mélodique, alternance rapide entre la note principale et la note supérieure ou inférieure.
Motif
Phrase ou fragment musical identifiable par sa répétition, variée ou nom, au cours d'une œuvre.
Mouvement
(1) Tempo d'une œuvre ou d'une d'œuvre ; (2) Partie d'une œuvre musicale en plusieurs sections.
Muance
Dans la théorie de la solmisation, passage d'un hexacorde à un autre.
Musica ficta
Inflexion chromatique, dans la musique du Moyen Âge et de la Renaissance.

N

(Retour en haut)

Neume
Signe de notation musicale décrivant de petites formules mélodiques appliquées à une syllabe.
Neuvième
Intervalle constitué d'une octave augmentée d'une seconde.
Noire
Figure de note dont la durée équivaut à la moitié d'une blanche, au quart d'une ronde, au double d'une croche, au quadruple d'une double croche, etc.
Notation ABC
Langage informatique permettant la représentation d'une partition de musique dans un fichier texte, au moyen de la notation alphabétique anglo-saxonne.
Notation musicale
Transcription sur un support d'une œuvre musicale.
Note
Symbole ou lettre représentant la hauteur et la durée d'un son.
Note de passage
Note étrangère qui relie conjointement deux notes réelles distinctes.
Note étrangère
Note qui ne fait pas partie d'un accord mais reliée mélodiquement à une (broderie) ou deux (note de passage) de ses notes réelles.
Note réelle
Note appartenant à une harmonie ou à un accord.
Nuance
Signe indiquant l'intensité relative d'une note, d'une phrase ou d'un passage entier d'une œuvre musicale.

O

(Retour en haut)

Obligato
Indication que telle partie de l'œuvre exige d'être interprétée par tel instrument précis.
Octave
Intervalle séparant le huitième degré diatonique du premier. C'est en général l'intervalle le plus consonant.
Opéra
Œuvre musicale et théâtrale pour orchestre et chant, bâtie sur un livret qui met en scène des personnages et leur histoire, où les rôles sont chantés.
Opus
« Œuvre », en latin. Abrégé en « op. » et suivi d'un numéro, le terme identifie l'œuvre musicale en fonction de sa date de composition ou de publication.
Ornement
Symbole de notation désignant des notes secondaires dont la fonction est d'embellir une ou plusieurs notes principales.
Ostinato
Procédé de composition musicale consistant à répéter obstinément une formule rythmique, mélodique ou harmonique, souvent durant tout un morceau.

P

(Retour en haut)

Partie
(1) Section d'une œuvre musicale qui en comporte plusieurs ; (2) Subdivision quelconque d'une œuvre ; (3) Fragment d'une partition notant ce que chante ou joue une voix ou un instrument dans une pièce polyphonique.
Partition
Document notant la transcription d'une œuvre musicale.
Pédale
(1) Note tenue à l'une des voix, étrangère ou non aux divers accords enchaînés par les autres voix au cours de cette tenue ; (2) Touche d'un clavier pédalier.
Pédalier
Clavier spécialement conçu pour être joué par les pieds, dans un orgue ou plus rarement un clavecin ou un piano.
Pedaliter
Œuvre ou partie à jouer au pédalier.
Phasing
Procédé de composition inventé par les compositeurs Terry Riley et Steve Reich dans les années 1960, consistant en la répétition d'un motif musical qui se décale progressivement entre les voix.
Phrasé
Façon d'exécuter une phrase musicale ; indication écrite de cette façon d'exécuter, par des liaisons, des points de staccato, etc.
Pizzicato
Technique consistant à pincer les cordes d'un instrument à cordes avec les doigts de la main.
Point de prolongation
Signe placé après une figure de note ou de silence, prolongeant la durée de celle-ci, généralement de la moitié de sa valeur.
Point d'orgue
Signe en forme de point surmonté d'un demi-cercle, prolongeant la durée de la figure de note ou de silence sur (ou sous) laquelle il est placé, au gré de l'exécutant.
Polycorde
(1) Instrument à cordes comportant plusieurs cordes ; (2) Succession de notes dans une échelle musicale.
Polyphonie
Combinaison de plusieurs mélodies ou de plusieurs parties musicales chantées ou jouées en même temps.
Polytonalité
Simultanéité de deux ou plusieurs éléments musicaux appartenant à des tonalités différentes.
Portée
Ensemble de cinq lignes horizontales et de quatre interlignes permettant de représenter les hauteurs.
Préparation
Phase consonante d'une note tenue devenant dissonante avant d'être résolue.
Pulsation
Battement régulier d'un rythme.

Q

(Retour en haut)

Quadruple croche
Figure de note consistant en une tête ovale de couleur noire attachée à une hampe munie d'un crochet quadruple (𝅘𝅥𝅱). Sa durée est le quart de celle d'une croche, le huitième d'une noire, etc..
Quart de ton
Intervalle équivalent (logarithmiquement) au quart du ton.
Quarte
Intervalle séparant deux notes distantes de quatre degrés.
Quartolet
Division exceptionnelle du temps formée de quatre figures égales et dont la fonction est de remplacer deux duolets consécutifs.
Quinte
Intervalle séparant deux notes distantes de cinq degrés.
Quintolet
Division exceptionnelle du temps formée de cinq figures égales dont la somme équivaut soit à quatre figures identiques dans un temps normalement binaire, soit à six figures identiques dans un temps normalement ternaire.

R

(Retour en haut)

Réduction
Adaptation pour un instrument seul ou un ensemble restreint d'une composition musicale écrite à l'origine pour un ensemble instrumental ou vocal plus large. Le mot s'utilise aussi pour dénoter des réécritures analytiques (voir Analyse schenkérienne).
Registration
Ensemble des jeux que choisit l'organiste en fonction du morceau qu'il veut interpréter.
Registre
(1) Commande de chacun des jeux de l'orgue ou du clavecin ; (2) ensemble des notes d'un instrument ou d'une voix possédants les mêmes caractéristiques de sonorité et exigeant la même technique
Relatif
Tonalité mineure ayant la même armure que la tonalité majeure située une tierce plus haut ou, à l'inverse, tonalité majeure ayant la même armure que la tonalité mineure située une tierce plus bas.
Renversement
Inversion des deux notes d'un intervalle, qui transforme celui-ci en son complément à l'octave.
Résolution
Transformation mélodique d'une dissonance, soit en une consonance — résolution régulière —, soit en une nouvelle dissonance — résolution irrégulière.
Retard
Prolongation d'une note réelle d'un premier accord sur l'accord qui lui succède.
Ronde
Figure de note représentée par une tête ovale de couleur blanche sans hampe, dénotant une durée égale à deux blanches, quatre noires, huit croches, seize doubles croches, etc.
Rondo
Forme musicale fondée sur l'alternance entre une partie récurrente (parfois appelée refrain) et des épisodes contrastants.
Rosalie
Répétition d'un même motif mélodique sur des degrés successifs.
Rubato
Indication d'expression commandant d'abandonner la rigueur de la mesure.
Rythme
Organisation dans le temps des événements musicaux.

S

(Retour en haut)

Savart
Unité d'expression logarithmique des intervalles musicaux.
Scordature
Manière d'accorder les instruments à cordes qui s'écarte de l'accord usuel.
Seconde
Intervalle séparant deux degrés consécutifs dans l'échelle diatonique.
Sensible : Septième degré d'une gamme, lorsqu'il est situé un demi-ton sous la tonique.
Septième
Intervalle entre deux notes éloignées de sept degrés.
Septolet
Division exceptionnelle du temps formée de sept figures égales et dont la somme équivaut soit à huit figures identiques dans un temps normalement binaire, soit à six figures identiques dans un temps normalement ternaire.
Sérialisme
Technique de composition fondée sur l'utilisation de séries d'éléments musicaux.
Sextolet
Division exceptionnelle du temps correspondant à deux triolets consécutifs.
Silence
Moment pendant lequel n'est émis aucun son ; il correspond à une pause dans l'exécution du morceau.
Sixte
Intervalle entre deux notes distantes de six degrés.
Solfège
Méthode d'apprentissage de la musique faite d'exercices de lecture et d'audition musicales.
Solmisation
« Solfège mobile », dans lequel les noms des notes dépendent de la tonalité.
Sous-dominante
Quatrième degré d'une gamme tonale.
Sous-tonique
Septième degré d'une gamme tonale, s'il est situé une seconde majeure sous la tonique.
Staccato
Phrasé en notes détachées.
Strette
(1) Procédé d'écriture en imitation ; (2) Partie caractéristique du finale d'un opéra (ou d'une œuvre pour chœur) ; (3) Indication d'accélération du tempo.
Suraigu
Quatrième registre s'ajoutant éventuellement aux registres grave, médium et aigu.
Sus-dominante
Sixième degré d'une gamme tonale.
Sus-tonique
Deuxième degré d'une gamme tonale.
Syncope
Note attaquée sur un temps faible et prolongée sur le temps fort qui suit.

T

(Retour en haut)

Tablature
Système de notation instrumentale indiquant les doigtés et le rythme.
Tasto solo
Terme italien indiquant qu'une note ou une phrase doit être jouée seule, sans accompagnement.
Tempérament
Procédé d'accord (accordage) des degrés et des intervalles d'une gamme musicale, modifiant les valeurs des intervalles purs.
Tempo
Vitesse d'exécution d'une œuvre.
Temps
Unité de mesure de la durée musicale.
Tessiture
Ensemble ou échelle des notes qui peuvent être émises par la voix sans difficulté avec le même volume sonore et une bonne qualité de timbre.
Tête de note
Partie elliptique de la note de musique dont la position dans la portée indique la hauteur.
Tierce
Intervalle entre deux notes séparées de trois degrés.
Tierce picarde
Tierce de l'accord majeur sur la tonique dans un morceau en mineur ; c'est le plus souvent l'accord conclusif.
Ton
Le plus grand des intervalles conjoints d'une échelle diatonique.
Tonalité
(1) Langage musical utilisé en Occident du 18e au 20e siècle ; (2) Arrangement des hauteurs et des intervalles dans une œuvre, créant un centre particulier, dans le cadre de la tonalité générale au sens (1) ci-dessus.
Tonique
Premier degré d'une tonalité au sens (2) ci-dessus, constituant le centre vers lequel tendent la mélodie et l'harmonie.
Transcription
Adaptation d'une œuvre à un autre ensemble vocal ou instrumental que celui pour lequel elle a été conçue à l'origine.
Transposition
Déplacement d'une œuvre, par écrit ou au moment de l'exécution, à une autre hauteur.
Trémolo
Répétition rapide d'une seule note, ou alternance polyphonique de deux ou plusieurs sons sous forme d'accords.
Trille
Ornement musical faisant alterner rapidement deux notes séparées d'un ton ou d'un demi-ton.
Triolet
Groupe de trois figures de notes égales dont la somme équivaut à deux figures identiques dans un temps normalement binaire.
Triple croche
Figure de note de durée valant un tiers de celle de la croche.
Triton
Intervalle entre deux notes séparées de six demi-tons ; c'est la « quarte augmentée ».
Trochée
Rythme formé d'une longue et d'une brève, comme le pied poétique du même nom.

U

(Retour en haut)

Ultrachromatisme
Conception dans laquelle les intervalles les plus petits sont plus petits que le demi-ton.
Unisson
Intervalle nul. Le terme s'utilise notamment pour décrire la même mélodie chantée ou jouée à plusieurs voix ou plusieurs instruments.
Unité de temps
Figure de note dont la durée est égale au temps.
Ut
Nom de la première note de l'hexacorde de Gui d'Arezzo. Il est aujourd'hui synonyme de do.

V

(Retour en haut)

Variation
Modifications à un « thème ». Genre musical proposant un thème et un certain nombre de ses variations.
Vibrato
Modulation périodique du son d'une note de musique.
Vibrato naturel
Façon exacte d'expirer l'air afin d'émettre un son chanté par la voix humaine ainsi qu'un son soufflé dans un instrument à vent.
Vocalisation
Émission de sons parlés ou chantés.
Vocalise (musique)
Mélodie chantée sans texte, sur une ou plusieurs voyelles.

W

X

Y

(Retour en haut)

Yodel
Technique de chant consistant à passer rapidement de la voix de poitrine (ou « de corps ») à la voix de tête (ou « de fausset »).

Z

Articles connexes

Liens externes