Globe Unity Orchestra

Globe Unity Orchestra
Pays d'origine Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Genre musical Free jazz, musique improvisée
Années actives De 1966 à aujourd'hui
Labels FMP, Intakt

Le Globe Unity Orchestra est un collectif de free-jazz Européen fondé par le pianiste Alexander von Schlippenbach.

Histoire et style

Le Globe Unity Orchestra a été formé durant l’automne 1966 à la suite d'une commande reçue par Alexander von Schlippenbach pour le festival de Jazz de Berlin[1]. Le pianiste restera son directeur musical jusqu’à ce jour. Les racines musicales du groupe sont le free jazz américain duquel ces musiciens se sont émancipés pour inventer leur propre voie réunissant tant les traditions européennes savantes et populaires que les musiques extra-occidentales :

At first, this new, specifically European style of « free jazz » built upon the innovations in form, sound, method, and expression advanced by Ornette Coleman, Albert Ayler, Cecil Taylor, John Coltrane and other African-American musicians of the early 1960s. Later the new European musicians were widely credited with having broken away from American stylistic directions and jazz signifiers.

—  George Lewis , 2007, « Globe Unity and The Little Red Hen », Globe Unity – 40 Years, Zürich, Intakt CD 133.

« Au départ, ce nouveau style de « free jazz » spécifiquement européen fut bâti sur les innovations formelles, sonores, méthodologiques et expressives avancées par Ornette Coleman, Albert Ayler, Cecil Taylor, John Coltrane et d’autres musiciens afro-américains du début des années 1960. Plus tard, on attribua largement à ces nouveaux musiciens européens le fait d'avoir rompu avec les directions stylistiques empruntées par le jazz américain. »

—  2007, « Globe Unity and The Little Red Hen », Globe Unity – 40 Years, Zürich, Intakt CD 133.

Pour sa première représentation à la philharmonie de Berlin, le , Schlippenbach rassembla en un grand ensemble le quartet de Gunter Hampel, le quintet de Manfred Schoof et le trio de Peter Brötzmann soit Willem Breuker (sb, ss), Brötzmann (s), Gerd Dudek (st), Hampel (clb, fl), Sven-Åke Johansson (batt), Peter Kowald (b, tuba), Jaki Liebezeit (batt), Buschi Niebergall (basse), Alexander von Schlippenbach (p) et Schoof (trp). Durant les années qui suivirent, l’orchestre initial fut étoffé par la participation d’autres musiciens européens et américains tels que Johannes Bauer (trb), Anthony Braxton (sa, cl), Rüdiger Carl (sa, st), Günter Christmann (trb), Toshinori Kondo (trp), Steve Lacy (ss), Paul Lovens (batt), Paul Lytton (batt), Albert Mangelsdorff (trb), Evan Parker (ss, st), Michel Pilz (clb, cl, bars), Ernst-Ludwig Petrowsky (sa, cl, fl), Enrico Rava (trp), Paul Rutherford (trb), Heinz Sauer (ss, st), Bob Stewart (tuba) et Kenny Wheeler (trp).

L’orchestre a été décrit comme étant « la plus remarquable association de talents issus du jazz non conventionnel depuis les big bands de l’AACM »[2]. Le principe de réunir au cours de l’après-guerre des musiciens venant de toute part du globe n’est pas exempte d’une dimension utopique et politique :

« Les musiciens allèrent jusqu’à rechercher le rassemblement bien plus ambitieux d’une communauté globale imaginée - une unité globale - rendue plus urgente que jamais par les souvenirs de la brutalité de la guerre, une fois de retour au pays, qui comme pour Manfred Schoof, forma l’arrière-plan des fondateurs de l’orchestre, une expérience qu’aucun Américain né après la guerre civile américaine n’avait jamais enduré dans son propre pays[3]. »

Dans la même veine de collectifs mêlant écriture et improvisation[4] figurent Le Vienna Art Orchestra dirigé par Mathias Rüegg ou le Willem Breuker Kollektif de Willem Breuker.

Dans les années 1970, la présence de musiciens anglo-saxons fut plus marquée, avec des musiciens tels que le guitariste Derek Bailey, le saxophoniste Evan Parker, les trombonistes Malcolm Griffiths et Paul Rutherford, le trompettiste Kenny Wheeler et le batteur Han Bennink. Ces années productives furent marquées par une série d’enregistrements sur le label FMP.

Le panel stylistique de l’orchestre est large et rassemble autant des morceaux de Thelonius Monk, de Jelly Roll Morton que des improvisations libres collectives. Alors que l’orchestre évolua, il recourut de moins en moins à des arrangements structurés[5],[6].


L’orchestre se produisit à New Delhi en Inde pour le Jazz Yatra à la fin des années 1970. Il joua également à l’Ashoka Hotel à New Delhi en 1978. Le concert clôturant la période d’activité principale du groupe fut celui donné au festival de Jazz de Chicago en 1987. Durant les années 1980 et 90 le groupe connu une activité plus réduite qui serait liée à des conditions économiques plus défavorables[7].

Le ralentissement de l’activité du groupe n’affecta pas la pérennité du noyau dur de la formation. La composition de l’ensemble en l’honneur du 40e anniversaire célébré en 2006 réunit autant les anciens membres que des musiciens issus de la jeune génération free européenne, tels qu’Axel Dörner ou Rudi Mahall. Les musiciens rassemblés pour le concert et l’enregistrement sont les suivants : Johannes Bauer (trb) ; Jeb Bishop (trb) ; Jean-Luc Cappozzo (trp) ; Gerd Dudek (s) ; Axel Dörner (trp) ; George Lewis (trb) ; Paul Lovens (batt) ; Paul Lytton (batt) Rudi Mahall (clb) ; Evan Parker (s) ; Ernst-Ludwig Petrowsky (s) ; Paul Rutherford (trb) ; Alexander von Schlippenbach (p) ; Manfred Schoof (trp) ; Kenny Wheeler (trp).

Discographie

  • 1966 : Alexander Schlippenbach: Globe Unity - Saba/MPS
  • 1973 : Live in Wuppertal - FMP
  • 1974 : Der alte Mann bricht... sein Schweigen - FMP S 4
  • 1975 : Bavarian Calypso/Good Bye- FMP S 6
  • 1976 : Evidence Vol. 1 - FMP 0220
  • 1976 : Into the Valley Vol. 2 - FMP 0270
  • 1977 : Jahrmarkt/Local Fair - Po Torch
  • 1977 : Pearls, Globe Unity Orchestra And Guests - FMP 0380
  • 1978 : Improvisations - JAPO
  • 1979 : Hamburg '74 avec Choir Of The NDR-Broadcast - FMP 0650
  • 1980 : Compositions - JAPO
  • 1983 : Intergalactic Blow - JAPO
  • 1993 : 20th Anniversary - FMP CD45
  • 2001 : Globe Unity 67 & 70 - Atavistic/Unheard Music Series
  • 2003 : Globe Unity 2002 - Intakt CD 086
  • 2007 : 2006: Globe Unity – 40 Years - Intakt CD 133
  • 2011 : Baden-Baden '75, Globe Unity Orchestra And Guests - FMP CD 137
  • 2013 : ... Und Jetzt Die Sportschau - Trost

Liens externes

Notes et références

  1. (en) « Globe Unity Orchestra » (consulté le 8 mars 2015)
  2. « the most remarkable assemblies of outside jazz talent since the AACM big bands », John LITWEILER, 1984, The Freedom Principle : Jazz After 1958, Da Capo, p. 253. (ISBN 0-306-80377-1).
  3. « The musicians even sought the far more ambitious coming-together of an imagined global community - a global unity - made more urgent than ever by the memories of the brutality of war come home that, as with Manfred Schoof, formed the background of the orchestra’s founders, an experience that no American born after the US Civil War ever endured in their own land, Georges Lewis, 2007, "Globe Unity and The Little Red Hen", Globe Unity – 40 Years, Zürich, Intakt CD 133. »
  4. Philippe Carles et André Cleargeat, Dictionnaire du Jazz, Robert Lafont, (ISBN 2-221-07822-5)
  5. « Au fur et à mesure de son évolution, l’orchestre recourut de moins en moins à des arrangements structurés, au profit de l’improvisation totalement free. Toutefois, le groupe est resté quasiment silencieux depuis l’enregistrement célébrant leur 20e anniversaire. »
  6. « As the orchestra evolved, it relied less and less on structured arrangements, eventually becoming completely free. However, since a 20th-anniversary celebration and recording session, the group has mostly been silent, Steve Huey, Globe Unity Orchestra [1], Allmusic, consulté le 8 mars 2015. »
  7. "Le GUO eu quelques périodes de hiatus durant les temps économiques maigres des années 1980 et 90, mais la pérennité du noyau dur de la formation s'est maintenue en dépit des changements et des pertes."
    "The GUO had a few periods of hiatus in lean economic times during the 1980s and 1990s, but despite change and loss have persevered as an ensemble since their inception."
    Site Web (en) http://www.allaboutjazz.com/globe-unity-orchestra-globe-unity-40-years-by-clifford-allen.php, "Globe Unity Orchestra, Globe Unity - 40 Years", Allaboutjazz, ALLEN Clifford, 2008, consulté le 08 mars 2015.