Glière (Savoie)

Glière
(Torrent de la Glière)
Illustration
Le torrent de la Glière au premier-plan, bientôt rejoint par le ruisseau du Vallonnet visible à gauche.
Caractéristiques
Longueur 6,2 km
Bassin 128 km2
Bassin collecteur Bassin de l'Isère ()
Régime glaciaire
Cours
Source Glacier de la Grande Casse
· Coordonnées 45° 24′ 03″ N, 6° 47′ 03″ E
Embouchure Doron de Pralognan
· Coordonnées 45° 22′ 45″ N, 6° 43′ 23″ E
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche Ruisseau de l’Arcellin, torrent du Dard et ruisseau de l'Isertan
· Rive droite Ruisseau du Vallonnet
Pays traversés Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Savoie
Principales localités Pralognan-la-Vanoise

Sources : SANDRE

La Glière est un torrent situé en France dans le massif de la Vanoise sur la commune de Pralognan-la-Vanoise, dans le département de la Savoie.

Géographie

Le torrent de la Glière prend sa source au glacier des Grands Couloirs sous la Grande Casse, toit du département de la Savoie culminant à 3 855 mètres, dans le massif de la Vanoise. Son cours est de 6,2 km[1] jusqu'à son embouchure dans le Doron de Pralognan au niveau du village de Pralognan-la-Vanoise.

En quittant le glacier de la Grande Casse, le torrent de la Glière alimente le lac des Vaches (2 318 m) le long de l'aiguille de la Vanoise puis poursuit sa course dans le vallon de la Glière jusqu'au refuge des Barmettes et l'arrivée des remontées mécaniques de la station de Pralognan.

Son bassin versant de 128 km2 est quasi exclusivement composé de forêts et milieux semi-naturels[1].

La Glière possède quatre affluents : le ruisseau du Vallonnet en rive droite en aval du lac des Vaches, le ruisseau de l'Arcellin et le torrent du Dard en rive gauche en amont de Pralognan et enfin le ruisseau de l'Isertan en rive gauche au même niveau que son embouchure dans le Doron de Pralognan dans le village.

La Glière et la Grande Casse.

Toponymie

Aussi appelé « Torrent de la Glière », la Glière donne également son nom au vallon qu'elle emprunte jusqu'à Pralognan ainsi qu’au hameau qui la longe à l’arrivée des remontées mécaniques vers 2 000 m d'altitude.

Selon certaines sources, le torrent prend le nom de « Doron de Pralognan »[1] dès en amont du village, à partir de la confluence avec les ruisseaux de l’Arcellin et du Dard.

Voir aussi

Circle-icons-globe.svg

Les coordonnées de cet article :

Notes et références

  1. a b et c SANDRE, « Fiche torrent de la Glière (W0200570) » (consulté le 20 août 2016)