Ghettotech

Ghettotech
Détails
Date de création
Origines stylistiques
Origines culturelles
Instruments typiques
Voir aussi

La ghettotech, ou ghetto-tech[2], est un genre musical de musique dance ayant émergé à Détroit. Il s'inspire par la musique house de Chicago, la techno de Détroit avec un zest de hip-hop au rythme assez rapide (entre 140 et 175 BPM) et aux textes très directs, parfois pornographiques. Descendant direct de la Miami bass inventée par les rappeurs des années 1980 en Floride, Disco D  est l'inventeur du terme. Les musiciens et groupes du genre incluent notamment DJ Assault[3], Mr. De, Disco D, DJ Nasty[1], DJ Omega, DJ Godfather[3], Sixfoe, et Cocky Balboa. Le label de musique Motor City Electro Company se spécialise dans ce sous-genre musical.

Historique

Le DJ Jeff Mills est crédité comme inspirateur principal du style avec les mix qu'il produit sur les radios WDRQ and WJLB sous le nom The Wizard à la fin des années 1980. Il se produit également tous les dimanches au Nectarine Ballroom de Detroit. Avant d'être dénommé ghettotech, le style musical était qualifié de « booty music », « mix show music », « tech shit ». Le terme ghettotech est finalement proposé au milieu des années 1990 par le DJ Disco D et le journaliste Hobey Echlin[4].

Description

Le genre peut être aussi énergique que sombre. La ghettotech sert de canevas pour une danse très érotique, d'où également le nom de booty bass (littéralement « la basse du cul ») pour qualifier ce style. Parfois la répétition intempestive et minimaliste de samples peuvent donner un côté simpliste, ludique ou sombre à cette musique. Les paroles sont très simples et très vite assimilées par le clubber qui s'empressera de chanter en chœur Pump it, Pump it, Let me see your booty, You can't see me, I can see you[réf. nécessaire]. Le hip-hop un facteur important dans l'évolution de la ghettotech, en particulier la phase electro du hip-hop[1].

En France, c'est le label parisien Booty Call Records qui met en avant la Ghettotech depuis 2007 notamment avec les sorties digitales de Dj Godfather, Mr H, Kesmo, Typhonic, du mix cd "Ice & Tities" [5] ou encore de la compilation "La Boutique" sortie en 2010 .

Notes et références

  1. a b et c (en) « Ass. Titties. Ass and titties. Ass, ass, ass, ass, ass and titties.” -- DJ Assault, “Ass N Titties” (1996). », sur Stylus (consulté le ).
  2. (en) « DJ Rashad - Double Cup », sur AllMusic (consulté le ).
  3. a et b (en) « DJ Funk Biography », sur AllMusic (consulté le ), While Detroit artists like DJ Assault and DJ Godfather specialized in what is often referred to as ghetto tech, Chicago-based icon DJ Funk specialized in ghetto house.
  4. (en) Ray Philp, « Ghettotech: An Oral History », sur daily.redbullmusicacademy.com (consulté le )
  5. « Discogs »,