Gene Hackman

Gene Hackman
Gene Hackman
GeneHackmanJun2108.jpg
Gene Hackman en .
Biographie
Naissance
Nom de naissance
Eugene Allen Hackman
Surnom
Gene Hackman
Nationalité
Domicile
Formation
Activités
Période d'activité
Conjoint
Betsy Arakawa () (depuis )
Enfants
Christopher Allen Hackman ()
Elizabeth Jean Hackman ()
Leslie Anne Hackman ()
Autres informations
Arme
Taille
1,88 m
Sport
Distinctions
Films notables

Gene Hackman, né Eugene Allen Hackman [ d͡ʒiːn ˈhækmæn][1], le à San Bernardino en Californie, est un acteur et romancier américain.

Au cours d’une carrière courant sur plus de six décennies, Gene Hackman a remporté deux Oscars, quatre Golden Globes, un Screen Actors Guild Award et deux BAFTA.

Nommé pour cinq Oscars tout au long de sa carrière, il remporte en 1972 celui du Meilleur acteur pour son rôle de Jimmy « Popeye » Doyle  dans le thriller French Connection (1971) de William Friedkin, et en 1993 celui du Meilleur acteur dans un second rôle pour « Little » Bill Daggett dans le western Impitoyable (1992) de Clint Eastwood. Ses autres nominations pour l'Oscar du meilleur second rôle le sont pour les films Bonnie et Clyde (1967) et I Never Sang for My Father (1970), avec une deuxième nomination pour le prix du meilleur acteur pour Mississippi Burning (1988).

Outre les films mentionnés ci-dessus, les rôles majeurs de Gene Hackman incluent ceux des films L'Aventure du Poséidon (1972), Conversation secrète (1974), French Connection 2 (1975), Superman (1978), Le Grand Défi (1986), La Firme (1993), USS Alabama (1995), Ennemi d'État (1998), La Famille Tenenbaum (2001) et Bienvenue à Mooseport (2004).

Également auteur de romans, il met fin à sa carrière d'acteur en 2004.

Biographie

Jeunesse, formation et débuts

Eugene Hackman quitte le foyer familial à seize ans, et s'engage dans les Marines après avoir menti sur son âge. Opérateur radio de terrain, il participe notamment à l'opération Beleaguer en Chine durant un an. Il quitte l'armée en 1951, avec le grade de caporal[2]. Après avoir travaillé dans des emplois mineurs, il entre à l'Université de l'Illinois pour étudier le journalisme.

Ce n'est qu'à l'amorce de la trentaine qu'il décide de devenir acteur. Il intègre le Pasadena Playhouse, une prestigieuse école californienne qui a formé de nombreux grands acteurs hollywoodiens mais qui, selon la légende, l'aurait défini comme « peu enclin au succès ».

De retour à New York en 1964, il joue à Broadway dans la pièce Any Wednesday. Une performance qui lui ouvre des portes puisque la même année, il apparaît au cinéma dans Lilith, aux côtés de Warren Beatty.

Carrière

En 1967, Gene Hackman apparaît dans la série télévisée Les Envahisseurs, aux côtés de Roy Thinnes qui incarne David Vincent. La même année, il obtient son premier grand rôle dans le film Bonnie and Clyde d'Arthur Penn, sur les conseils de Warren Beatty, producteur et acteur principal du film.

En 1971, son rôle du détective Doyle dans French Connection de William Friedkin constitue un nouveau tournant dans sa carrière et lui permet de remporter l'Oscar du meilleur acteur un an plus tard. Dès lors, son parcours est jalonné de nombreux films de premier plan.

En 1972, il est à l'affiche de L'Aventure du Poséidon de Ronald Neame puis tient la vedette de L'Épouvantail de Jerry Schatzberg, et Conversation secrète de Francis Ford Coppola. En 1974, alors qu'il enchaîne les rôles principaux, il accepte un petit rôle dans la comédie culte Frankenstein Junior de Mel Brooks.

En 1975, il reprend son rôle du détective Doyle dans French Connection 2, cette fois-ci réalisé par John Frankenheimer. La même année, il joue sous la direction de son complice Arthur Penn dans La Fugue avant de s'illustrer dans La Théorie des dominos de Stanley Kramer (1978). Toujours aussi actif, il se retrouve au générique de Superman réalisé par Richard Donner. Après avoir repris son rôle deux ans plus tard dans Superman 2 et avoir joué dans Under Fire, il retrouve une nouvelle fois Arthur Penn en 1985 pour Target puis hérite d'un impressionnant rôle dans Mississippi Burning d'Alan Parker, qui lui vaut une nouvelle nomination pour l'Oscar du meilleur acteur.

Gene Hackman en juin 2008.

A l'orée des années 1990, sa carrière ne ralentit pas et l'acteur continue inlassablement à s'illustrer dans des productions de qualité. Il est à l'affiche de deux films réalisés par Clint Eastwood : Impitoyable (qui lui rapporte un deuxième Oscar) et Les Pleins Pouvoirs. On le voit également au sommet des génériques de La Firme, USS Alabama et Get Shorty.

En 1998, il reprend dans Ennemi d'État un rôle quasi-similaire à celui qu'il tenait dans Conversation secrète. En 2000, il est à l'affiche de Suspicion, un remake du Garde à vue de Claude Miller. En 2001, il tourne dans quatre films : Beautés empoisonnées, Braquages, La Famille Tenenbaum et En territoire ennemi.

En 2004, il met fin à sa carrière. En 2012, il est annoncé qu'il prêtera sa voix au narrateur du film Le Loup de Wall Street de Martin Scorsese mais il refuse finalement.

Gene Hackman est également l'auteur de cinq romans, dont trois coécrits avec l'archéologue sous-marin Daniel Lenihan. Leur premier livre Wake of the Perdido Star, publié en 1999, a été traduit en français sous le titre L'étoile perdue.

Filmographie

Cinéma

Années 1960

Années 1970

Années 1980

Années 1990

Années 2000

Télévision

  • 1959 : The United States Steel Hour (anthologie), saison 6, épisode 16 "Little Tin God" : Joey Carlton
  • 1959 : The United States Steel Hour (anthologie), saison 6, épisode 22 "The Pink Burro" : Steve
  • 1959 : Brenner (série télévisée) de Herbert Brodkin, saison 1, épisode 8 "The Bluff" : l'agent de police Claiborne
  • 1960 : The United States Steel Hour (anthologie), saison 7, épisode 5 "Big Doc's Girl" : le réverend MacCreighton
  • 1960 : The United States Steel Hour (anthologie), saison 7, épisode 25 "Bride of the Fox"
  • 1961 : Tallahassee 7000  (série télévisée) de Jerry Thomas, saison unique, épisode 20 "The Fugitive" : Joe Lawson
  • 1961 : Les Accusés (The Defenders) (série télévisée) de Reginald Rose, saison 1, épisode 1 "Quality of Mercy" : Jerry Warner
  • 1962 : The United States Steel Hour (anthologie), saison 9, épisode 10 "Far from the Shade Tree" : Ed
  • 1962 : The United States Steel Hour (anthologie), saison 9, épisode 21 "You Can't Escape" : Norman
  • 1963 : Route 66 (série télévisée) de Stirling Silliphant, saison 3, épisode 29 "Who Will Cheer My Bonny Bride?" : un automobiliste
  • 1963 : Look Up and Live (anthologie), épisode "The End of the Story" : Frank Collins
  • 1963 : Ride With Terror (téléfilm) de Ron Winston : Douglas McCann
  • 1963 : Naked City (série télévisée) de Stirling Silliphant, saison 4, épisode 21 "Prime of Life" : M. Jasper
  • 1963 : Les Accusés (The Defenders) (série télévisée) de Reginald Rose, saison 2, épisode 30 "Judgement Eve" : Stanley McGuirk
  • 1963 : The DuPont Show of the Week (anthologie), saison 3, épisode 9 "Ride with Terror" : Douglas McCann
  • 1963 : East Side/West Side (série télévisée) de David Susskind, saison unique, épisode 13 "Creeps Live Here" : l'agent de police
  • 1964 : Brenner (série télévisée) de Herbert Brodkin, saison 2, épisode 2 "Laney's Boy" : l'officier de police Dick Clayburn (non-crédité au générique)
  • 1964 : Brenner (série télévisée) de Herbert Brodkin, saison 2, épisode 8 "Unwritten Law" : l'officier de police Dick Clayburn (non-crédité au générique)
  • 1966 : The Trials of O'Brien (série télévisée) de Gene Wang, saison unique, épisode 22 "The Only Game in Town" : Roger Nathan
  • 1966 : Hawk (série télévisée) d'Allan Sloane, saison unique, épisode 1 "Do Not Mutilate or Spindle" : Houston Worth
  • 1967 : Les Envahisseurs (The Invaders) (série télévisée) de Larry Cohen, saison 2, épisode 7 "Les Spores" (The Spores) : Tom Jessup
  • 1967 : Sur la piste du crime (The F.B.I.) (série télévisée) de Quinn Martin, saison 2, épisode 17 "The Courier" : Herb Kenyon
  • 1967 : Le Cheval de fer (The Iron Horse) (série télévisée) de James Goldstone et Stephen Kandel, saison 2, épisode 7 "Vouloir n'est pas toujours pouvoir" (Leopards Try, But Leopards Can't) : Harry Wadsworth
  • 1968 : CBS Playhouse (anthologie), saison 1, épisode 4 "My Father and My Mother" : Ned
  • 1968 : Les Espions (I Spy) (série télévisée) de Sheldon Leonard, saison 3, épisode 20 "Bon Anniversaire à tous" (Happy Birthday... Everybody) : Frank Hunter
  • 1968 : Shadow on the Land (téléfilm) de Richard C. Sarafian : le révérend Thomas Davis
  • 1968 : Insight (anthologie), saison 8, épisode 1 "Confrontation" : Holt
  • 2016 : The Unknown Flag Raiser of Iwo Jima (documentaire TV) : le narrateur
  • 2017 : We, the Marines (documentaire TV) : le narrateur

Distinctions

Gene Hackman en 1972.

Récompenses principales

Principales nominations

Hommage

L’astéroïde 55397 Hackman , découvert par Roy A. Tucker en 2001, a été nommé en son honneur[6].

Publications

Voix françaises

En France, Gene Hackman a d'abord été doublé essentiellement par Claude Joseph. À la mort de celui-ci en 1995, Hackman a été régulièrement doublé par Jacques Richard jusqu'en 2002.

Au Québec, Il fut principalement doublé par Yvon Thiboutot.

Notes et références

  1. Prononciation en anglais américain retranscrite selon la norme API.
  2. « U.S.M.C. Service Tribute | TWS Roll of Honor », sur marines.togetherweserved.com (consulté le ).
  3. (en) « Film in 1973 », British Academy of Film and Television Arts, (consulté le ).
  4. (en) « The 3rd Annual Screen Actors Guild Awards », SAG-AFTRA, (consulté le ).
  5. (en) « (55397) Hackman = 2001 SY288 », minorplanetcenter.net (consulté le 4 décembre 2019).
  6. Magali Rangin, « Mort de Bernard Tiphaine, voix française de Chuck Norris », sur BFM TV.
  7. a b c d et e « Comédiens ayant doublé Gene Hackman au Québec » sur Doublage.qc.ca, consulté le 14 octobre 2014.

Voir aussi

Liens externes