Gelibolu

Gelibolu

Gelibolu
Gallipolis
Gelibolu
Port de la ville.
Administration
Pays Drapeau de la Turquie Turquie
Région Région de Marmara
Province Çanakkale
Indicatif téléphonique international +(90)
Plaque minéralogique 17
Démographie
Population 33 513 hab.
Géographie
Coordonnées 40° 24′ 37″ nord, 26° 40′ 15″ est
Localisation
Localisation de Gelibolu
Districts de la province de Çanakkale

Géolocalisation sur la carte : Turquie

Voir la carte administrative de Turquie
City locator 14.svg
Gelibolu

Géolocalisation sur la carte : Turquie

Voir la carte topographique de Turquie
City locator 14.svg
Gelibolu
Sources
« Index Mundi/Turquie »

Gelibolu (aussi connue comme Gallipoli, Gelibolu étant le nom turc) est une ville turque située près du détroit des Dardanelles. Le nom est une déformation du nom grec de la ville, Kallipolis[1] (Καλλίπολις) ou Callipolis : « belle ville ».

Histoire

Située sur la péninsule du même nom (Gelibolu Yarımadası en turc), elle est bordée par la mer Egée à l'Ouest et le détroit des Dardanelles à l'Est. Dans ses alentours s'élevait autrefois la capitale de Lysimaque, l'un des diadoques d'Alexandre le Grand, Lysimacheia.

En 1354, la ville tomba aux mains de Soliman, le fils aîné du sultan Orhan (1324-1362), ce qui marqua le début de l'occupation ottomane des Balkans. Elle devint alors une importante base navale et la capitale du pachalik de l'Archipel qui couvrait les îles de la mer Égée.

Pendant la Première Guerre mondiale en Orient, l'une des batailles les plus cruelles du conflit devait se dérouler dans ses eaux : le débarquement franco-britannique de 1915, conçue comme l'opération amphibie la plus importante de la guerre, fut repoussé par l'armée ottomane commandée par Mustafa Kemal (voir Bataille des Dardanelles). Les pertes pour les alliées furent énormes : on compta environ 200 000 morts chez les soldats britanniques qui tentèrent d'occuper les tranchées turques.

Notes

  1. en grec : Καλλίπολις, belle ville.

Articles connexes