Gare de Quimperlé

Quimperlé
Image illustrative de l’article Gare de Quimperlé
Bâtiment voyageurs et entrée de la gare.
Localisation
Pays France
Commune Quimperlé
Quartier Villeneuve
Adresse Boulevard de la Gare
29300 Quimperlé
Coordonnées géographiques 47° 52′ 14″ nord, 3° 33′ 11″ ouest
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCF
Exploitant SNCF
Services TGV Atlantique
TER Bretagne
Caractéristiques
Ligne(s) Savenay à Landerneau
Voies 2 (+ voies de service)
Quais 2
Transit annuel 282 471 (2017)[1]
Altitude 37 m
Historique
Mise en service
Architecte Phidias Vestier
Correspondances
Bus et cars voir Intermodalité

Géolocalisation sur la carte : Bretagne

(Voir situation sur carte : Bretagne)
Quimperlé

Géolocalisation sur la carte : Finistère

(Voir situation sur carte : Finistère)
Quimperlé

La gare de Quimperlé est une gare ferroviaire française de la ligne de Savenay à Landerneau, située près du centre de la ville de Quimperlé, dans le département du Finistère, en région Bretagne.

Elle est mise en service en 1863 par la compagnie du chemin de fer de Paris à Orléans (PO).

C'est une gare de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF), desservie par le TGV Atlantique et des trains TER Bretagne.

Situation ferroviaire

Établie à 37 mètres d'altitude, la gare de Quimperlé est située au point kilométrique (PK) 639,694 de la ligne de Savenay à Landerneau, entre les gares ouvertes de Gestel et de Bannalec. Auparavant la gare de Mellac - Le Trévoux, aujourd'hui fermée, s'intercalait entre Quimperlé et Bannalec[2].. En direction de Lorient, la gare est précédée par un viaduc qui permet le franchissement de la Laïta à 30 mètres au-dessus de la ria où remonte la marée.

Histoire

L'inauguration de la section, à voie unique sur une plate-forme prévue pour deux voies, entre Lorient et Quimper, a lieu le 7 septembre 1863[3]. Ce train inaugural s'arrête[4] dans la gare de Quimperlé avant de poursuivre son voyage vers Quimper.

La mise en service officielle de la gare de Quimperlé, avec l'ouverture de l'exploitation par la compagnie du PO, a lieu le lendemain de l'inauguration, le . Elle dispose d'un bâtiment voyageurs réalisé sous la direction de l'architecte de la compagnie Phidias Vestier[5].

Une marquise est ajoutée au bâtiment voyageurs en 1910[3].

voies, quais et bâtiment voyageurs
L'intérieur de la gare, vu en direction de Lorient.

Dans les années 1900 la consommation du cidre a conquis de nouveaux marchés en France et à l'exportation, les pommes bretonnes sont transportées par wagons vers ses nouveaux lieux de production. En 1903, la production locale est faible mais pendant la période de récolte, en septembre et octobre, une moyenne de 40 wagons[6] sont chargés de pommes chaque jour dans la gare.

Au début des années 1990 la ligne est électrifiée, pour préparer la venue du TGV. le passage à niveau no 484, située en bout de quai, est supprimé[3]. Un souterrain[3] est construit pour permettre le passage, en toute sécurité, d'un quai à l'autre.

Au début du XXIe siècle le transport ferroviaire des voyageurs progresse, avec 256 787 voyageurs[7] transitant en gare en 2008, la progression est de plus de 16 % supérieure[7] à 2007. Cette évolution positive de la fréquentation est sensible dans les TGV en saison estivale et dans les TER pour le restant de l'année, ou l'on compte 60 % d'abonnés[7]. La desserte journalière représente[7] trois TGV et 26 arrêts de TER, dans chaque sens de circulation. En 2012, la croissance de la fréquentation de la gare est toujours en hausse avec 262 924 voyageurs[8].

Service des voyageurs

Accueil

Gare[9] SNCF, elle dispose d'un bâtiment voyageurs avec guichets ouverts tous les jours. Un distributeur automatique de billets TER est disponible à l'entrée des quais, il est accessible aux heures de fermetures du bâtiment voyageurs[7]. L'accès au quai de la voie 1, en direction de Quimper, se fait par un passage souterrain.

Desserte

Quimperlé est desservie[9] par : des TGV Atlantique de la relation Paris-Montparnasse - Rennes - Quimper ; et par des trains TER Bretagne qui effectuent des missions entre les gares : de Quimper et Lorient, ou Rennes, ou Nantes.

Intermodalité

Un parking pour les véhicules y est aménagé[9]. La gare est desservie par des bus du réseau de transport du Pays de Quimperlé Tro Bro Kemperle et par des cars du réseau Penn Ar Bed[10] du Conseil général du Finistère.

Notes et références

  1. https://ressources.data.sncf.com/explore/dataset/frequentation-gares/?sort=nom_gare&q=Quimperl%C3%A9
  2. Reinhard Douté, Les 400 profils de lignes voyageurs du réseau français : lignes 001 à 600, vol. 1, La Vie du Rail, , 239 p. (ISBN 978-2-918758-34-1), « [470/2] Vannes - Quimper et [470/3] Quimper - Landerneau », p. 167-168.
  3. a b c et d Jean-Pierre Nennig, 2008; p. 129
  4. Émile Grimaud, Société des bibliophiles bretons et de l'histoire de Bretagne, Nantes, Revue de Bretagne, de Vendée & d'Anjou, Partie 2, J. Forest, aîné, 1863, p. 244 intégral (consulté le 19 septembre 2010).
  5. François et Maguy Palau, Le rail en France : Le Second Empire, t. 2 (1858-1863), Palau, , 221 p. (ISBN 2-950-942-12-1), « 6.22. Lorient-Quimper : 8 septembre 1863 », p. 211.
  6. Camille Vallaux, L'évolution de la vie rurale en Basse-Bretagne, dans Annales de Géographie. 1905, t. 14, n°73. p. 46 lire en ligne (consulté le 19 septembre 2010)
  7. a b c d et e Services publics : A fond de train, dans Vivre Quimperlé, bulletin d'informations municipales, octobre novembre et décembre, 2009 lire en ligne (consulté le 19 septembre 2010).
  8. http://www.quimperle.com/index.php/Voir-details/82-Vivre-Quimperl%C3%A9-Avril-Mai-Juin-2013.html
  9. a b et c Site SNCF TER Bretagne, Informations pratiques sur les gares : Gare de Quimperlé lire (consulté le 6 septembre 2010).
  10. Site viaoo29.fr lire (consulté le 31 décembre 2012).

Voir aussi

Bibliographie

  • Jean-Pierre Nennig, Le chemin de fer de Bretagne sud : De Savenay et de Rennes à Landerneau par Redon, Vannes, Auray, Lorient, Quimper et Châteaulin et ses embranchements vers Ploërmel, Quiberon, Pontivy, Concarneau, Pont-L'Abbé et Douarnenez-Tréboul, Pornichet, JPN Éditions, coll. « Archéologie ferroviaire », , 224 p. (ISBN 978-2-9519898-5-6, notice BnF no FRBNF41302229, ).

Articles connexes

Liens externes


Origine Arrêt précédent Train Arrêt suivant Destination
Quimper Rosporden TGV Lorient Paris-Montparnasse
Quimper Rosporden TGV
(saisonnier : l'été)
Lorient Lille-Flandres
ou Lille-Europe
Quimper Rosporden TER Bretagne Lorient Rennes
Quimper Rosporden TER Bretagne Lorient Redon
ou Nantes
Quimper Rosporden
ou Bannalec
TER Bretagne Gestel
ou Lorient
Lorient