Gare Part-Dieu - Vivier Merle (métro de Lyon)

Gare Part-Dieu - Vivier Merle
Une rame MPL 75 dans la station de métro.
Une rame MPL 75 dans la station de métro.
Localisation
Pays Drapeau de la France France
Ville Lyon
Arrondissement 3e
Quartier La Part-Dieu
Adresse boulevard Vivier-Merle
Coordonnées
géographiques
45° 45′ 42″ nord, 4° 51′ 28″ est

Géolocalisation sur la carte : métropole de Lyon

(Voir situation sur carte : métropole de Lyon)
Gare Part-Dieu - Vivier Merle

Géolocalisation sur la carte : Lyon

(Voir situation sur carte : Lyon)
Gare Part-Dieu - Vivier Merle
Caractéristiques
Position par
rapport au sol
Souterraine
sur trois niveaux
Voies 2
Quais latéraux
Bouches 3
Accessibilité ascenseurs
Historique
Mise en service
Artiste(s) Jean Piton
Gestion et exploitation
Propriétaire SYTRAL
Exploitant Keolis Lyon
Code de la station 42
Ligne(s) Métro de Lyon Ligne B
Correspondances
SNCF TGV, TER, Intercités
(gare de Lyon-Part-Dieu)
Tramway Tramway de Lyon Ligne T1 Ligne T3 Ligne T4 Ligne Rhônexpress
Lignes majeures  Ligne C1 Ligne C2 Ligne C3 
    
Autres lignes Voir Intermodalité
Métro de Lyon Ligne B

Gare Part-Dieu - Vivier Merle, ou Part-Dieu, est une station de métro française de la ligne B du Métro de Lyon, située boulevard Vivier-Merle à proximité de la gare de Lyon-Part-Dieu, dans le quartier de La Part-Dieu dans le 3e arrondissement de Lyon, préfecture de la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Elle est mise en service en 1978, lors de l'ouverture à l'exploitation de la ligne B. La station Part-Dieu est très fréquentée du fait de la gare de Lyon-Part-Dieu, du centre commercial de la Part-Dieu qui se trouve au-dessus de la station, ainsi que des nombreuses correspondances en bus et tramway.

Situation ferroviaire

La station Gare Part-Dieu - Vivier Merle est située sur la ligne B du métro de Lyon, entre les stations Place Guichard - Bourse du Travail et Brotteaux. Elle est dite « Part-Dieu, Gare SNCF » dans l'annonce vocale d'arrivée du métro et notée « Part-Dieu » sur les quais du métro.

Histoire

La station « Gare Part-Dieu - Vivier Merle » est mise en service le 2 mai 1978, lors de l'ouverture officielle de l'exploitation de la ligne B du métro de Lyon[1],[2] de celle-ci à la station de Charpennes - Villeurbanne[3]. Elle ne restera terminus que durant trois ans, jusqu'au prolongement de la ligne B à Jean Macé le [3].

La station Part-Dieu a été la première à être construite, car elle est située dans les sous-sols du centre commercial de La Part-Dieu, inauguré le , mais dont la partie métro a vu ses travaux de génie civil s'achever par une inauguration le par le maire Louis Pradel et a marqué pour le public le début de la réalisation du métro[4].

Elle a servi à définir l'aménagement des autres stations d'origine du métro lyonnais, et possède des dimensions de 104 mètres de longueur et de 30 mètres de large[5],[4]. Mais l'ajout tardif de la gare de Lyon-Part-Dieu au projet du quartier fait que la station de métro se retrouve à plus de 200 mètres de la gare ce qui rend les correspondances difficiles et pour tenter de pallier ce problème, un couloir de correspondance débouchant devant la gare a été créé en 1983 et décoré à une de ses extrémités par une mosaïque de Jean Fiton[4]. Ce couloir n'a été équipé de trottoirs roulants que 13 ans plus tard le [4].

Il n'y a pas de personnel, des automates permettent l'achat et d'autres le compostage des billets[6]. Elle équipée d'origine d'ascenseurs pour les personnes à mobilité réduite et a été équipée de portillons d'accès le [4].

Elle a été l'une des rares stations à conserver sa décoration d'origine jusqu'aux années 2010, et plus précisément en 2013 : le bandeau-caisson orange et les portes des locaux techniques orange et les piliers de couleur bleu ciel ont été repeints en gris et les murs sont passés du blanc cassé au jaune coquille d'œuf[4].

Entre janvier 2016 et l'été 2016, la station Part-Dieu a fait l'objet d'une rénovation pour un montant d'un million d'euros, réalisé par le cabinet Metropolis Architectes Associés, déjà chargé des rénovations des stations Bellecour, Charpennes - Charles Hernu et Hôtel de Ville - Louis Pradel[7]. La rénovation consiste à augmenter la luminosité et l'impression d'espace grâce à un recarrossage de la station avec des panneaux blancs avec une frise de motifs noirs inspirés du travail de Étienne-Jules Marey, un des pionniers de la photographie, sur la chronophotographie mais aussi de photographies en noir et blanc en référence à l'histoire et au patrimoine cinématographique lyonnais[4],[8]. Enfin, le nombre de sièges est réduit au profit d'appuis ischiatiques afin de gagner de la place[8]. Ces travaux, réalisés de nuit, s'inscrivent dans la politique générale de modernisation du patrimoine du réseau TCL initiée par le SYTRAL[9].

Le 23 février 2018, en vue du réaménagement souterrain de la place Béraudier, est inauguré un nouvel accès à la station au niveau du 39 boulevard Vivier-Merle.[10]

Service des voyageurs

Accueil

Le couloir de correspondance en direction de la gare de Lyon-Part-Dieu

La station compte trois accès[4] :

  • Au niveau -1 dans le sous-sol du centre commercial La Part-Dieu, avec des escaliers et des escaliers mécaniques dans les deux sens pour chaque quai.
  • Au 33 boulevard Vivier-Merle vers l'agence commerciale TCL, avec un escalier, et l'ascenseur pour le quai direction Charpennes - Charles Hernu situé dans un pilier de l'immeuble à côté de l'escalier.
  • Au 39 boulevard Vivier-Merle, avec deux escaliers mécaniques, un escalier, et l'ascenseur pour le quai direction Gare d'Oullins situé dans un pilier de l'immeuble à côté de l'escalier. C'est l'accès dédié principalement à la gare SNCF, il a été ouvert le 23 février 2018 suite à la fermeture temporaire de l'accès depuis la place Charles-Béraudier devant la gare SNCF.
  • L'accès depuis la place Charles-Béraudier donnait accès à la gare SNCF au bout d'un long couloir de correspondances équipé de trottoirs roulants. Il est fermé depuis le 23 février 2018 pour les travaux de réaménagement de la place et de la gare, et sera rouvert en 2022.

Elle dispose dans chacun des accès de distributeur automatique de titres de transport et de valideurs couplés avec les portillons d'accès.

Desserte

Gare Part-Dieu - Vivier Merle est desservie par toutes les circulations de la ligne.

Intermodalité

La station est associée à une gare routière et à la gare de Lyon-Part-Dieu, ce qui en fait un pôle multimodal majeur, réparti sur le boulevard Vivier-Merle entre la gare et le centre commercial et de l'autre côté de la gare via la station de tramway Gare Part-Dieu - Villette.

La station Gare Part-Dieu - Vivier Merle située sur le boulevard Vivier-Merle est séparée en deux morceaux de part et d'autre de la rue Servient. On y retrouve la ligne de tramway T1 ouverte en 2001, les lignes de trolleybus C1, C2 et C13 et les lignes de bus C6, C7, C9, C25, 25, 38 et 70.

De l'autre côté de la gare on retrouve la station Gare Part-Dieu - Villette, accessible en la traversant. On y retrouve les lignes de tramways T3 (depuis 2006), T4 (depuis 2013) et Rhônexpress (depuis 2010). On y retrouve aussi la gare routière des lignes Transisère, des cars TER et des lignes longue distance (FlixBus, OUIBUS ...).

Enfin au nord de la gare au croisement avec le cours Lafayette, on retrouve la station Part-Dieu - Jules Favre desservie par la ligne de trolleybus C3 passant sur le cours et par les lignes de C1 et C2 ainsi que les lignes de bus bus C6, et 70 remontant vers les Brotteaux. La nuit, la ligne de bus Pleine Lune PL1 est de passage.

Outre les rues et places avoisinantes, elle permet de rejoindre à pied différents sites, notamment : le centre commercial régional de La Part-Dieu, l'auditorium Maurice-Ravel, la bibliothèque municipale et de nombreux autres équipements du quartier de La Part-Dieu, dont les sièges de Keolis Lyon et du SYTRAL.

Œuvre d'art

La station compte depuis 1983 une œuvre d'art située dans le couloir de correspondance entre la station et la gare de Lyon-Part-Dieu.

Il s'agit de l'œuvre baptisée « Mosaïque », réalisée par Jean Piton, qui est composée d'un trame d'acier de carreaux colorés formant une mosaïque[11].

Notes et références

  1. Cent ans de transports en commun : 1879-1979, Lyon, Lyon, Société lyonnaise de transports en commun, , 48 p. (lire en ligne), p. 37.
  2. André Pelletier, Grande encyclopédie de Lyon et des communes du Rhône : Lyon (2e partie), vol. 3, Horvath (lire en ligne), p. 244.
  3. a et b (en) Robert Schwandl, « Line B Charpennes - Stade de Gerland », sur http://www.urbanrail.net, (consulté le 8 septembre 2016).
  4. a b c d e f g et h « Gare Part-Dieu - Vivier Merle », sur http://www.ferro-lyon.net, (consulté le 31 août 2016).
  5. Autran, 2008, p. 22
  6. Autran, 2008, p. 21
  7. « Métro : après «Hôtel de Ville», rénovation de la station Lyon Part-Dieu », sur http://www.leprogres.fr, (consulté le 31 août 2016).
  8. a et b « TCL : les travaux de rénovation de la station Part-Dieu débutent ce lundi », sur https://www.lyonmag.com, (consulté le 31 août 2016).
  9. Jean-François Belanger, « Lyon : le sytral rénove ses stations de métro », sur http://www.connexiontt.com, (consulté le 30 août 2016).
  10. « Création d’un nouvel accès Métro- », sur https://www.lyon-partdieu.com/ (consulté le 22 octobre 2017).
  11. « Catalogue Art Métro », sur http://www.sytral.fr (consulté le 31 août 2016), p. 32.

Voir aussi

Bibliographie

  • Stéphane Autran, Imaginer un métro pour Lyon : Des études préliminaires à l’inauguration de la première ligne 1960-1978 (Synthèse effectuée dans le cadre d'un travail sur les 40 ans du Grand Lyon), Lyon, Millénaire 3, le centre ressources prospectives du Grand Lyon, (présentation en ligne, lire en ligne).

Articles connexes

Liens externes

  • « Gare Part-Dieu - Vivier Merle », sur Ferro-Lyon