Funérailles du président Sadi Carnot

Funérailles du président Sadi Carnot
Le cortège funèbre débouche de l'avenue des Champs-Élysées sur la place de la Concorde (photographe inconnu).
Funérailles du président Carnot au Panthéon, 1er juillet 1894, tableau de Georges Jules Bertrand, 1903.
Plaquette en bronze gravée par Oscar Roty à l'occasion des funérailles de Sadi Carnot

Les funérailles nationales de Sadi Carnot, 5e président de la République française, assassiné à Lyon le 24 juin, se sont déroulées à Paris le 1er juillet 1894.

Monté sur un char tiré par six chevaux caparaçonnés, le cercueil présidentiel quitte le Palais de l'Élysée à 10 heures du matin et est conduit par l'avenue des Champs-Élysées et la rue de Rivoli à la cathédrale Notre-Dame de Paris, où se déroule le service funèbre. La cérémonie religieuse terminée, à 14 heures, le cortège poursuit sa route vers le Panthéon, où est appelé à reposer le président défunt[1].

Une foule massive assiste aux obsèques. Certains organes de presse de l'époque évoquent une assistance de deux millions de personnes difficilement vérifiable ; en tout état de cause, le mouvement de population est du même ordre de grandeur que pour les funérailles de Victor Hugo intervenues en 1885 et significativement plus élevé que pour celles d'Adolphe Thiers, en 1877[2]. Un ouvrier menuisier trouve la mort au jardin des Tuileries, en se blessant fatalement sur les grilles pointues qui le clôturent[3].

Sa veuve refusa la pension que le gouvernement voulait lui faire voter[4].

Références

  1. (Salomé 2012, p. 52)
  2. (Salomé 2012, p. 53)
  3. (Salomé 2012, p. 54)
  4. Pierre Accoce, Ces assassins qui ont voulu changer l'Histoire, Plon 1999 p. 138

Bibliographie

  • « Les funérailles de Carnot », L'Illustration Journal Universel, no 2680,‎
  • Patrick Harismendy, Sadi Carnot, l'ingénieur de la République, Paris, Perrin, , p. 359-360
  • Karine Salomé, Je prie pour Carnot qui va être assassiné ce soir. Un attentat contre la République 24 juin 1894, Paris, Vendémiaire, , p. 51-57