Friedrich Wetter

Friedrich Wetter
Image illustrative de l’article Friedrich Wetter
Crédit image :
licence CC-BY-SA-3.0 🛈

Le cardinal Wetter en 2008
Biographie
Naissance (94 ans)
à Landau (Allemagne)
Ordination sacerdotale par le
card. Clemente Micara
Cardinal de l'Église catholique
Créé
cardinal
par le
pape Jean-Paul II
Titre cardinalice Cardinal-prêtre
de Saint-Étienne-le-Rond
Évêque de l'Église catholique
Consécration épiscopale par
Isidor Emanuel
Dernier titre ou fonction Archevêque émérite de Munich (Allemagne)
Archevêque de Munich et Freising (Allemagne)
Évêque de Spire (Allemagne)

Blason
Crédit image :
licence CC BY-SA 2.5 🛈
« Pax Vobis »
(« La Paix soit avec vous »)
(it) Notice sur www.vatican.va
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Friedrich Wetter, né le à Landau, en district du Palatinat (Allemagne), est un cardinal allemand, archevêque émérite de Munich depuis 2007.

Biographie

Prêtre

Après avoir étudié la philosophie à la Faculté de Sankt Georgen à Francfort-sur-le-Main et la théologie à l'université pontificale grégorienne à Rome, Friedrich Wetter est ordonné prêtre le pour le diocèse de Spire par le cardinal Clemente Micara.

Ayant obtenu un doctorat en théologie, il enseigne cette discipline à Eichstätt puis à l'université de Mayence.

Évêque

Nommé évêque de Spire en Allemagne le 28 mai 1968, il est consacré le 29 juin suivant par Isidor Emanuel, assisté du cardinal Hermann Volk et de Alfred Kleinermeilert.

Le 28 octobre 1982, il devient archevêque de Munich et Freising succédant au cardinal Ratzinger, charge qu'il occupe jusqu'au 2 février 2007. Il assure cependant la conduite de ce diocèse comme administrateur apostolique jusqu'au 30 novembre 2007.

Le 20 janvier 2022, le cabinet d’avocats Westpfahl Spilker Wastl remet son étude intitulée « Rapport sur les abus sexuels de mineurs et d’adultes vulnérables par des clercs, ainsi que par [d’autres] employés, dans l’archidiocèse de Munich et Freising de 1945 à 2019 ». Ce document met en avant quatre dossiers, y compris l'affaire Peter Hullermann, mal gérés par le futur pape Joseph Ratzinger. Ce rapport met aussi en cause les cardinaux Friedrich Wetter pour 21 cas et Reinhard Marx pour 2 cas[1].

Cardinal

Il est créé cardinal par le pape Jean-Paul II lors du consistoire du avec le titre de cardinal-prêtre de S. Stefano al Monte Celio (ou Saint-Étienne-le-Rond).

Il n'est plus électeur en cas de conclave depuis le 20 février 2008, jour de ses 80 ans.

Au sein de la Curie romaine, il est membre de la Congrégation pour l'évangélisation des peuples et de la Congrégation pour l'éducation catholique.

Références

  1. (en) « Benedict XVI, Cardinal Marx faulted in Munich abuse report », Catholic News Agency ,‎ (lire en ligne, consulté le ).

Annexes

Articles connexes

Liens externes