Frantz Adam

Frantz Adam
Biographie
Naissance
Décès
(à 82 ans)
Villejuif
Sépulture
Nationalité
Activités

Frantz Adam, né le [1] à Bourg-en-Bresse et mort le à Villejuif[2], est un psychiatre français connu pour avoir photographié la Première Guerre mondiale en particulier dans les tranchées alors qu'il était militaire dans l'armée française[3]. Il est enterré au cimetière de Vanves[1].

Carrière

Au sortir de la Grande guerre, à trente-deux ans, Frantz Adam est nommé médecin chef de l'asile de Rouffach[4] dans une Alsace reconquise. C'est là que, vingt-deux ans plus tard, il est arrêté par les autorités du Troisième Reich à la suite de l'offensive de mai 1940[4].

Expulsé, il est nommé par le régime de Vichy médecin chef de la Chartreuse[4], dans le Périgord, où sont relogés un grand nombre d'Alsaciens. Il y est confronté aux conséquences du rationnement, dont la mise en œuvre est faite au détriment des aliénés et met en péril « l'existence de nos malades »[5]. Il est le premier, le 28 avril 1941, à dénoncer officiellement l' « hécatombe des fous »[6].

Le photographe

Il était équipé d'un Vest Pocket Kodak[Note 1] à soufflet qui lui a permis de faire environ 500 photographies du front[1]. Trois cents d'entre elles ont été conservées et ont été transmises par la famille à l'agence France-Presse en 2005. Lors du centenaire de la Première Guerre mondiale, l'AFP décide de réaliser un ouvrage à partir de ce fonds photographique[1].

L'œuvre dans sa globalité est reconnue pour sa qualité : « les clichés de médiocre qualité se comptent sur les doigts d'une main. L'historien André Loez et le journaliste Alain Navarro, auteurs d'un remarquable travail de contextualisation, ont tenu à les laisser »[1].

Famille

Décorations[7]

Œuvres

  • Frantz Adam, « Voyons…, de quoi s’agit-il ? » (Foch). La question d’Alsace-Lorraine exposée aux anciens combattants », Amédée Legrand, , 145 p.
  • Frantz Adam, Ce que j'ai vu de la Grande Guerre, Paris, La Découverte, coll. « Hors collection Essais & Documents », , 200 p. (ISBN 978-2-7071-7681-3, présentation en ligne)
  • Frantz Adam, "Sentinelles, prenez garde à vous", Amédée Legrand, 1931, 206 p.

Notes et références

Notes

  1. Voir Vest Pocket Kodak sur camerapedia.

Références

  1. a b c d e et f Yann Prouillet, « Adam, Frantz (1886-1968) », sur crid1418.org, .
  2. « État civil de Bourg-en-Bresse, année 1886, p. 1 », sur archives-numerisees.ain.fr.
  3. Antoine Flandrin, « Frantz Adam, photographe des tranchées », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le 8 juillet 2014).
  4. a b et c I. von Bueltzingsloewen, L’Hécatombe des fous. La famine dans les hôpitaux psychiatriques français sous l’occupation., p. 455, Champs histoire, Paris, 2009 (ISBN 978-2-0812-2479-7).
  5. F. Adam, « Des moyens propres à sauvegarder l'existence de nos malades chroniques en période de carence alimentaire. », in AMP, p. 96-100, Paris, 28 avril 1941.
  6. I. von Bueltzingsloewen, L’Hécatombe des fous. La famine dans les hôpitaux psychiatriques français sous l’occupation., p. 191, Champs histoire, Paris, 2009 (ISBN 978-2-0812-2479-7).
  7. « Fiche matricule - ADAM Francisque, Xavier (matricule 673) - (1906) », sur www.archives.ain.fr

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes