France Bleu Elsass

France Bleu Elsass
Description de l'image Francebleuelsass.png.
Présentation
Pays Drapeau de la France France (Alsace)
Siège social Strasbourg
Propriétaire Radio France
Slogan Alli mitnander
(Tous Ensemble)
Langue Alsacien
Statut Service public
Site web France Bleu Elsass
Différents noms Strasbourg-PTT (1930-1939)
Strasbourg II (1945-1972)
Inter Alsace (1972-1975)
FR3 Elsass II Mittelwelle (1975-1982)
Radio France Alsace (1983-2000)
France Bleu Elsass (depuis 2000)
Historique
Création 1930
Diffusion hertzienne
GO  Non
AM  Non (depuis 2016)
FM  Non
RDS  Non
DAB+  Non
Satellite  Non
Diffusion câble et Internet
Câble  Non
ADSL  Non
Streaming  Oui
Podcasting  Oui

France Bleu Elsass est une station de radio créée en 1930 sous le nom de Radio Strasbourg PTT, sabordée en 1940 avant l’annexion de l’Alsace-Moselle. Elle renaît en janvier 1945.

C’est une station généraliste du réseau France Bleu de Radio France créée par France Bleu Alsace. Elle a pour zone de service l'Alsace et diffuse ses programmes en alsacien.

Ses programmes étaient diffusés essentiellement par l'émetteur Ondes Moyennes de Sélestat, celui-ci a été arrêté le 31 décembre 2015, quand Radio France a cessé ses émissions en Modulation d'Amplitude.

Après le , ne disposant pas de fréquence FM, ses programmes peuvent être uniquement suivis sur Internet.

Historique

France Bleu Elsass est une radio créée en 1930 sous le nom de Strasbourg-PTT.

De 1930 à 1975 – mais dispersé en 1939 et reconstitué par étapes après la guerre – l’Orchestre symphonique de la radio de Strasbourg assure la programmation musicale de la station[1]. Lors de la première émission le 11 novembre, la radio diffuse le Requiem de Mozart, dirigé par Fritz Münch, le frère de Charles[2].

La station se saborde en 1939 avant l’annexion de l’Alsace-Moselle. Une partie de l'équipe s'exile à Alger lors de l'annexion et fait renaître la radio en janvier 1945.

Strasbourg II deviendra Inter Alsace en 1972, FR3 Elsass II Mittelwelle en 1975, Radio France Alsace en 1983 puis France Bleu Alsace en 2000. La région est alors couverte en FM.

France Bleue Elsass devient une station généraliste du réseau France Bleu de Radio France créée par France Bleu Alsace[4].

Elle a pour zone de service l'Alsace et diffuse ses programmes en alsacien.

En 2014 le député Patrick Hetzel fait un plaidoyer devant la commission des affaires culturelles et de l’éducation à l’Assemblée nationale afin de saluer le travail réalisé en faveur du bilinguisme d’une part et de la diffusion de l’alsacien d’autre part par les deux radios alsaciennes du réseau de France Bleu[5].

Les émissions sur ondes moyennes (1278 kHz / 235 m) s'arrêtent en janvier 2016, malgré la lettre ouverte du comité fédéral au Président de la République lui rappelant ses promesses de candidat à la présidence[6]. Ne disposant pas de fréquence FM, ses programmes peuvent désormais être uniquement suivis sur Internet[7]. Cette expérience est unique en France[8].

Missions

France Bleu Elsass bilingue a pour mission l'information générale, nationale et régionale tout en assurant la promotion de la langue alsacienne[9].

Elle signe une convention de partenariat en 2016 avec l’Office pour la Langue et les Cultures d’Alsace et de Moselle (OLCA) « promouvoir et dynamiser la pratique et la visibilité de la langue régionale, vecteur de la culture de la région Alsace »[10].

En 2018, elle engage un partenariat avec les pompiers du Bas-Rhin[11].

Diffusion

France Bleu Elsass diffuse ses programmes exclusivement en ligne du Lundi au Vendredi de 6h28 à 13h00 et de 14h00 à 18h00. Pendant les heures creuses et les week-ends, la station reprend la programmation de France Bleu Alsace. N'ayant pas de journal en langue alsacienne, la station diffuse les journaux des éditions nationales et locales de France Bleu, mais aussi les journaux allemands locaux de SWR Baden-Württemberg.

Organisation

Dirigeants

Liste des dirigeants[12] :

  • Directeur de France Bleu Elsass : Daniel Grillon
  • Responsable des programmes : Félicien Muffler
  • Responsable technique : Frédéric Mourey

Siège

Le siège social au 4, rue Joseph Massol à Strasbourg

Le siège social de France Bleu Elsass est situé au 4, rue Joseph Massol à Strasbourg dans les locaux communs avec France Bleu Alsace. La station possède aussi un bureau au 1 rue du Raisin à Mulhouse[13].

Notes et références

  1. Orchestre radio symphonique de Strasbourg, sur le site data.bnf.fr, consulté le 8 août 2018.
  2. Robert Prot, « 11 novembre - France », dans Précis d'histoire de la radio & de la télévision, Harmattan, , 466 p. (ISBN 9782296040212, lire en ligne), p. 49
  3. https://france3-regions.francetvinfo.fr/grand-est/france-bleu-elsass-85-ans-et-un-avenir-uniquement-numerique-849799.html
  4. Patrick Hetzel, « Patrick Hetzel - Plaidoyer en faveur de France Bleu Elsass et de France Bleu Alsace », sur www.patrick-hetzel.fr (consulté le 9 août 2018)
  5. Monique Matter, « Lettre au Président de la République », Comité Fédéral pour les Associations de la Langue et la Culture Régionales en Alsace et en Moselle,‎ (lire en ligne)
  6. « France Bleu Elsass fête ses 85 ans | www.OLCAlsace.org », sur www.olcalsace.org (consulté le 9 août 2018)
  7. « France Bleu Elsass en direct sur Internet », Ami hebdo,‎ (lire en ligne, consulté le 9 août 2018)
  8. « LEM - langues - alsacien - donnees_essentielles », sur portal-lem.com (consulté le 9 août 2018)
  9. « L'OLCA et France Bleu Elsass partenaires | www.OLCAlsace.org », sur www.olcalsace.org (consulté le 9 août 2018)
  10. Brulhatour, « France Bleu Elsass : un partenariat avec les pompiers du Bas-Rhin », La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio,‎ (lire en ligne, consulté le 9 août 2018)
  11. « Les coordonnées de France Bleu Elsass », sur France Bleu, (consulté le 11 novembre 2020)
  12. « France Bleu – L'actualité en direct, info locale et nationale », sur France Bleu (consulté le 11 novembre 2020)

Annexe

Bibliographie

  • Marc Devirnoy, « Chapitre 6 : 1930 Ici radio Strasbourg », dans Les Ondes de la Tourmente, Mémoire Collective, , 88 p. (lire en ligne), p. 28-30
  • Florence Péry, Richard Kleinschmager et Hélène Le Tac, Strasbourg et la Route des vins, Paris, Gallimard Loisirs, coll. « GeoGuide », 360 p. (ISBN 978-2-7424-3827-3, lire en ligne)
  • (en) Andrea Abel, Mathias Stuflesser et Leonhard Voltmer, Aspects of Multilingualism in European Border Regions : Insights and Views from Alsace, Eastern Macedonia and Thrace, the Lublin Voivodeship and South Tyrol, Accademia Europea di Bolzano, , 262 p. (ISBN 978-88-88906-34-8)

Liens externes