François Franchet d'Esperey

François Franchet d'Esperey
François Franchet d'Esperey
Fonctions
Directeur général de la Police nationale
depuis
Conseiller d'État
Biographie
Naissance
Décès
(à 85 ans)
Versailles
Nationalité
Activité
Famille
Parentèle
Autres informations
Parti politique
Membre de
Lieu de détention
Distinction

François Franchet d'Esperey (, Lyon - , Versailles), est un haut fonctionnaire français.

Biographie

Il prend part à l'insurrection lyonnaise de 1793 sous Perrin de Précy, s'y engageant avec son père, et est blessé à la redoute de Perrache le .

Après la paix d'Amiens, il rentre à Lyon et devient inspecteur de l'octroi, avant de rentrer dans l'administration des droits réunis en 1805, où il devient premier commis.

Membre des Chevaliers de la Foi et élu préfet de la Congrégation des Messieurs de Lyon en 1809, il est alors placé sous surveillance renforcée et est incarcéré à Sainte-Pélagie de 1811 à 1814 pour avoir propagé les brefs du pape Pie VII.

Nommé chef du personnel aux Postes en 1816, il passe directeur général de la police et conseiller d'État en 1821, sous le ministère Villèle.

Après la révolution de juillet 1830, Charles X, en exil, le nomme son représentant à Berlin. La sœur de son épouse était l'épouse du général Hans von Luck , ce qui facilitera ses relations avec la Cour.

Gendre de Pierre Joseph de Sainte-Luce-Oudaille, il est le beau-père de Louis Edme de Montigny et le grand-père du maréchal Louis Franchet d'Espèrey.

Voir aussi

Sources

  • Antoine Lestra, Histoire secrète de la Congrégation de Lyon: de la clandestinité à la fondation de la propagation de la foi, 1967
  • Antoine Année, Le livre noir de MM. Delavau et Franchet ou : Répertoire alphabétique de la police politique sous le ministère déplorable, d'après les registres de l'administration, précédé d'une introduction, Paris, 1829, quatre volumes, in 8°.