François-Louis-Joseph de Bourbon Busset

François-Louis-Joseph de Bourbon Busset
Naissance
Paris
Décès (à 74 ans)
Paris
Origine Drapeau du royaume de France Royaume de France
Grade Lieutenant-général
Années de service 1802-1838
Distinctions Ordre de Saint-Louis
Autres fonctions Pair de France
Famille Maison de Bourbon Busset

François-Louis-Joseph de Bourbon, comte de Busset (, Paris - , Paris), est un général et homme politique français.

Biographie

D'une branche non dynaste des Bourbons, il est le fils du comte Louis-François-Joseph de Bourbon Busset (1749-1829), Lieutenant-général et cousin du roi, et le petit-fils de François-Louis-Antoine de Bourbon Busset et de Pierre Étienne Bourgeois de Boynes. Il fit ses études au collège militaire d'Effiat, servit quelque temps dans la cavalerie blanche de Saint-Domingue, et fut admis, comme lieutenant, au régiment des chevau-légers belges (1806). Capitaine en 1807, il fit les campagnes d'Allemagne, de Prusse et de Pologne, passa, en 1809, à l'Armée d'Espagne, et se distingua à Talavera et à Albuera. Capturé durant cette dernière bataille, il passa un an sur les pontons. "la cavalerie légére regretta la perte de M. de Bourbon-Busset, chef d’escadron au 27e chasseurs, commandant l’arrière-garde. Cet officier, que la plus brillante valeur faisoit distinguer à la tête de toutes les attaques, fut fait prisonnier, ayant eu son cheval tué dans charge contre les Anglais qui ramenoient vigoureusement ses tirailleurs."[1] Après cela, il revint prendre part à la guerre de France et passa chef d'escadron au 2e régiment d'éclaireurs de la Garde Impériale.

À l'abdication de Napoléon, il fut nommé colonel aide-major des gendarmes du roi (1814), maréchal de camp (1815), et, après avoir exercé deux fois les fonctions d'inspecteur général de la cavalerie, reçut le commandement d'une subdivision militaire. Le , il fut nommé Pair de France. Tous ses votes furent acquis au pouvoir. Chef d'état-major général de la garde royale à l'armée d'Espagne (1823), il gagna à la suite de cette campagne le grade de lieutenant-général (1825). Peu de temps après, il commanda une division au camp de Saint-Omer, puis à celui de Lunéville.

Il resta fidèle à la branche ainée, résigna en son titre de Pair de France, et sollicita son admission à la retraite, qui fut définitivement réglée le .

Il était chevalier de la légion d'honneur par décret du , officier le et commandant de la légion d'honneur le [2]. Chevalier de l'ordre royal et militaire de Saint-Louis le [3].

Il épousa Charlotte de Gontaut-Biron, belle-sœur du duc Fernand de Rohan-Chabot.

Descendance

  • Charles Ferdinand de Bourbon, comte de Busset (1819-1897)
  • Gaspard-Louis-Joseph de Bourbon, comte de Châlus (1819-1871), marié avec Céline Bravard d'Eyssat (1825-1857), dont :
    • Robert de Bourbon, comte de Busset (1848-1918), marié avec Jeanne Louise Marie de Nédonchel (1853-1875), dont :
    • de son second mariage avec Juliette d'Ursel (1853-1936)
      • comte Jean de Bourbon (1889-1914)
      • Sophie de Bourbon, épouse du comte Urbain de Rougé

Notes et références

  1. Naylies, Joseph de, Mémoires sur la guerre d'ESpagne, Paris, Magimel, Anselin et Pochard, (lire en ligne), p. 290
  2. « Archives Nationales: Légion d'honneur »
  3. « Ordre Royal et Militaire de Saint-Louis »

Sources

Voir aussi

Articles connexes