Frahier-et-Chatebier

Frahier-et-Chatebier
Frahier-et-Chatebier
L'église Saint-Valbert et paysage.
Blason de Frahier-et-Chatebier
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Haute-Saône
Arrondissement Lure
Intercommunalité Communauté de communes Rahin et Chérimont
Maire
Mandat
Karine François
2020-2026
Code postal 70400
Code commune 70248
Démographie
Population
municipale
1 378 hab. (2018 en augmentation de 3,92 % par rapport à 2013)
Densité 79 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 39′ 39″ nord, 6° 44′ 54″ est
Altitude Min. 352 m
Max. 493 m
Superficie 17,39 km2
Type Commune rurale
Aire d'attraction Belfort
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton d'Héricourt-1
Législatives Deuxième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Bourgogne-Franche-Comté
Voir sur la carte administrative de Bourgogne-Franche-Comté
City locator 14.svg
Frahier-et-Chatebier
Géolocalisation sur la carte : Haute-Saône
Voir sur la carte topographique de la Haute-Saône
City locator 14.svg
Frahier-et-Chatebier
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Frahier-et-Chatebier
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Frahier-et-Chatebier
Liens
Site web frahier.ccrc70.fr

Frahier-et-Chatebier est une commune française située dans le département de la Haute-Saône, en région Bourgogne-Franche-Comté.

Géographie

Frahier-et-Chatebier est construite sur le plateau de Haute-Saône dans la dépression sous-vosgienne[1] et s'appuie sur le versant méridional du massif des Vosges[2]. Le bassin houiller stéphanien sous-vosgien s’étend sur le territoire communal et aux alentours, entre Bouhans-lès-Lure, Ronchamp, Lomont à l'ouest et Rougemont, Romagny à l'est. Il est repéré dans la partie septentrionale de la commune, au lieu-dit la Cuvotte, où des veines de houille situées à faible profondeur sont découvertes mais ne sont pas exploitées[3].

Communes limitrophes

Climat

L'éloignement de la région de Frahier-et-Chatebier à la mer est important à l'échelle de la France : au moins 600 km de l'Atlantique, et 500 km de la Méditerranée. Cette position engendre un climat semi-continental, caractérisé par des fortes amplitudes thermiques journalières et annuelles. Les étés chauds et lourds de Frahier-et-Chatebier alternent avec des hivers secs marqués par un froid plus vif. Les températures peuvent y descendre fréquemment en dessous des −10 °C. Les précipitations sont importantes en raison de la présence des massifs montagneux qui, à l'est, font obstacle à l'évacuation des masses d'air humides sur la Suisse. Dans la commune proche de Ronchamp, le cumul des précipitations annuelles de l'ordre de 1 700 mm/an. En hiver, en raison du froid, les précipitations, se produisent sous forme de neige[4].

Nuvola apps kweather.png Relevés des précipitations et heures d'ensoleillement à Luxeuil-les-Bains – Saint-Sauveur[5]
Mois Janv. Fév. Mars Avr. Mai Juin Juil. Août Sept. Oct. Nov. Déc. Total année
Heures moyennes d'ensoleillement 65.2 89.7 133.6 167.5 198.1 225.5 247.8 229.5 169.5 120 73.5 55.1 1776
Moyennes mensuelles de précipitations (mm) 85.3 74.9 79.2 73.1 97.9 88.2 85.5 77.9 80.9 99.8 94.2 103.1 1049.1
Nuvola apps kweather.png Relevés de températures à Luxeuil-les-Bains – Saint-Sauveur
Mois Janv. Fév. Mars Avr. Mai Juin Juil. Août Sept. Oct. Nov. Déc. Moyenne année
Températures minimales moyennes (°C) -1.9 -1.8 1.1 3.5 8.0 11.1 13.1 12.7 9.4 6.2 1.7 -0.6 5.2
Températures moyennes (°C) 1.6 2.6 6.4 9.6 14.0 17.2 19.4 19.0 15.2 11.1 5.6 2.5 10.4
Températures maximales moyennes (°C) 5.1 7.0 11.6 15.6 20.0 23.3 25.7 25.4 21 16.0 9.5 5.6 15.5

Urbanisme

Typologie

Frahier-et-Chatebier est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[6],[7],[8].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Belfort, dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 91 communes, est catégorisée dans les aires de 50 000 à moins de 200 000 habitants[9],[10].

Occupation des sols

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (57,4 % en 2018), néanmoins en diminution par rapport à 1990 (58,9 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : zones agricoles hétérogènes (54,1 %), forêts (40 %), prairies (3,3 %), zones urbanisées (2,6 %)[11].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[12].

Histoire

Les soldats prussiens à Frahier.

Le village est marqué par les combats de la bataille de la Lizaine qui s'est déroulé pendant la guerre franco-prussienne, en 1871.

Héraldique

Blason Frahier-et-Chatebier.svg

Les armes de la commune se blasonnent ainsi :

Écartelé au 1) d’azur au soleil non figuré d’or, au 2) de sinople à la tour donjonnée d’or, au 3) de sinople à la roue de moulin de huit rais d’or, au 4) d’azur à l’épi de blé d’or posé en barre.

Politique et administration

Rattachements administratifs et électoraux

Carte départementale représentant en rouge la communauté de communes Rahin et Chérimont.

Frahier-et-Chatebier se trouve dans l'arrondissement de Lure du département de la Haute-Saône, en région Bourgogne-Franche-Comté.

Elle faisait historiquement partie du canton de Champagney[13],[14]. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, la commune fait désormais partie du canton d'Héricourt-1.

La commune de Frahier-et-Chatebier se trouve dans le ressort des tribunaux d'instance, paritaire des baux ruraux et du conseil de prud'hommes de Lure, des tribunaux de grande instance et de commerce ainsi que de la cour d'assises de Vesoul et du tribunal des affaires de Sécurité sociale du Territoire de Belfort. Ces juridictions sont rattachées à la cour d'appel de Besançon.

Dans l'ordre administratif, la commune se trouve dans le ressort du tribunal administratif de Besançon et de la cour administrative d'appel de Nancy[15],[16].

Intercommunalité

La commune est membre depuis son origine de la communauté de communes Rahin et Chérimont, intercommunalité créée en 2003[17], et qui se trouve dans le pays des Vosges Saônoises[18].

Tendances politiques et résultats

Liste des maires

La mairie.
Liste des maires successifs[19]
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
    Jeandel[réf. nécessaire]    
    Trappler[réf. nécessaire]    
Les données manquantes sont à compléter.
1959 2001 Gilbert Grosjean    
mars 2001 mai 2020 René Grosjean PS[20] Cadre au syndicat des eaux de Champagney
Président de la CC Rahin et Chérimont (2002 → 2020)
mai 2020[21] En cours
(au 30 mai 2020)
Karine François PS Conseillère régionale

Politique environnementale

La communauté de communes Rahin et Chérimont, à laquelle appartient Frahier-et-Chatebier, est membre du syndicat intercommunal de collecte et de traitement des ordures ménagères (SICTOM) de la zone sous-vosgienne, basé à Étueffont. La communauté de communes Rahin et Chérimont assure la gestion de la politique environnementale de Ronchamp, dont entre autres la mise en place et le suivi d’un service public d’assainissement non collectif[17].

Finances locales

En 2015, le budget de la commune était constitué ainsi[22] :

  • total des produits de fonctionnement : 709 000 , soit 529  par habitant ;
  • total des charges de fonctionnement : 558 000 , soit 416  par habitant ;
  • total des ressources d’investissement : 286 000 , soit 213  par habitant ;
  • total des emplois d’investissement : 275 000 , soit 205  par habitant ;
  • endettement : 1 136 000 , soit 848  par habitant.

Avec les taux de fiscalité suivants :

  • taxe d’habitation : 7,66 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés bâties : 7,35 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés non bâties : 70,39 % ;
  • taxe additionnelle à la taxe foncière sur les propriétés non bâties : 0,00 %.

La commune étant membre d'une communauté de communes qui perçoit une fiscalité professionnelle unique, Frahier-et-Chatebier ne collecte donc pas de cotisation foncière des entreprises.

Population et société

Démographie

En 2018, la commune de Frahier-et-Chatebier comptait 1378 habitants. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans. Les autres « recensements » sont des estimations.

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
9651 0131 1421 0621 4471 4121 4931 4801 465
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 3351 2731 2401 1281 1681 0721 3121 125944
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
891873774664662647597532546
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
5785756169071 0051 0381 1171 2301 360
2018 - - - - - - - -
1 378--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[23] puis Insee à partir de 2006[24].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement

L'école.

La commune dispose d'une école.

Économie

Lieux et monuments

L'église.

Personnalités liées à la commune

Voir aussi

Liens externes

Notes et références

Notes

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.

Références

  1. « La dépression sous-vosgienne », sur http://www.caue-franche-comte.fr/.
  2. [PDF] « Carte du massif des Vosges », sur http://www.massif-des-vosges.com/.
  3. L. Suchaux, La Haute-Saône: dictionnaire historique, topographique et statistique des communes du département, (lire en ligne).
  4. Sabine Marbach et Cathy Guillot (bureau d'études techniques Ecoscop), « Plan de paysage de la communauté de communes de Rahin et Chérimont - diagnostic juin 2008 » [PDF], sur le site de l'office de tourisme de Ronchamp (consulté le 22 juillet 2015).
  5. « Luxeuil, Haute Saône(70), 271m - [1981-2010] », sur le site de Lameteo.org (consulté le 22 juillet 2015).
  6. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 3 avril 2021).
  7. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le 3 avril 2021).
  8. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 3 avril 2021).
  9. « Liste des communes composant l'aire d'attraction de Belfort », sur insee.fr (consulté le 3 avril 2021).
  10. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le 3 avril 2021).
  11. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statitiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le 14 mai 2021)
  12. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le 14 mai 2021). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.
  13. [PDF] « Populations légales en vigueur à compter du 1er janvier 2013 (Arrondissements - cantons - communes) » (consulté le 7 mai 2014).
  14. « Notice communale de Ronchamp », sur http://cassini.ehess.fr (consulté le 7 mai 2014).
  15. « Juridictions de Vesoul », sur le site du ministère de la Justice (consulté le 7 mai 2014).
  16. [PDF]« Carte judiciaire », sur le site du ministère de la Justice (consulté le 8 juin 2012).
  17. a et b « Communauté de communes Rahin et Chérimont », sur http://www.ccrc70.fr (consulté le 7 mai 2014).
  18. « Présentation du pays des Vosges Saônoises », sur http://www.pays-vosges-saonoises.fr/ (consulté le 3 mai 2014).
  19. « Les maires de Frahier-et-Chatebier », sur http://www.francegenweb.org (consulté le 6 août 2016).
  20. « Extrait de la fiche de M. René Grosjean », sur http://www.lesbiographies.com, (consulté le 6 août 2016).
  21. « Karine François élue maire », sur L'Est républicain, (consulté le 30 mai 2020).
  22. Les comptes de la commune de Frahier-et-Chatebier
  23. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  24. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  25. Patrimoine et photographies de Franche-Comté : l'église Saint-Valbert
  26. Frahier-et-Châtebier L'horloge dans la salle d’honneur de la mairie