Fourchambault

Fourchambault
Fourchambault
Crédit image :
Florian Pépellin
licence CC BY-SA 3.0 🛈

Rues dans le centre de Fourchambault en 2010.
Blason de Fourchambault
Crédit image :
licence CC BY-SA 3.0 🛈

Blason
Fourchambault
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Nièvre
Arrondissement Nevers
Intercommunalité Communauté d'agglomération de Nevers
Maire
Mandat
Alain Herteloup
2020-2026
Code postal 58600 et 58180
Code commune 58117
Démographie
Gentilé Fourchambaultais(es)
Population
municipale
4 125 hab. (2019 en diminution de 10,71 % par rapport à 2013)
Densité 907 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 01′ 10″ nord, 3° 05′ 08″ est
Altitude Min. 162 m
Max. 181 m
Superficie 4,55 km2
Type Commune urbaine
Unité urbaine Nevers
(banlieue)
Aire d'attraction Nevers
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Fourchambault
(bureau centralisateur)
Législatives Première circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
Crédit image :
Eric Gaba (Sting - fr:Sting)
licence CC BY-SA 4.0 🛈
City locator 14.svg
Fourchambault
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
Crédit image :
licence CC BY-SA 4.0 🛈
City locator 14.svg
Fourchambault
Géolocalisation sur la carte : Nièvre
Voir sur la carte topographique de la Nièvre
Crédit image :
licence CC BY-SA 4.0 🛈
City locator 14.svg
Fourchambault
Géolocalisation sur la carte : Bourgogne-Franche-Comté
Voir sur la carte administrative de Bourgogne-Franche-Comté
Crédit image :
licence CC BY-SA 4.0 🛈
City locator 14.svg
Fourchambault
Liens
Site web www.ville-fourchambault.fr

Fourchambault est une commune française, située dans le département de la Nièvre en région Bourgogne-Franche-Comté.

Ses habitants sont appelés les Fourchambaultais.

Géographie

Géologie

Hydrographie

La commune de Fourchambault est située au confluent du Riau et de la Loire.

Villages, hameaux, lieux-dits, écarts

Communes limitrophes

Rose des vents Garchizy Rose des vents
Cours-les-Barres
(Cher)
N Varennes-Vauzelles
O    Fourchambault    E
S
Marzy

Urbanisme

Typologie

Fourchambault est une commune urbaine, car elle fait partie des communes denses ou de densité intermédiaire, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[1],[2],[3]. Elle appartient à l'unité urbaine de Nevers, une agglomération intra-départementale regroupant 8 communes[4] et 59 069 habitants en 2017, dont elle est une commune de la banlieue[5],[6].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Nevers dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 93 communes, est catégorisée dans les aires de 50 000 à moins de 200 000 habitants[7],[8].

Occupation des sols

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Crédit image :
licence CC BY-SA 4.0 🛈
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires artificialisés (45,2 % en 2018), une proportion sensiblement équivalente à celle de 1990 (44,1 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : zones urbanisées (45,1 %), forêts (16,1 %), prairies (15,8 %), terres arables (14 %), eaux continentales[Note 3] (8,7 %), zones industrielles ou commerciales et réseaux de communication (0,1 %), zones agricoles hétérogènes (0,1 %)[9].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[10].

Toponymie

Histoire

La ville doit son origine à la création, en 1821 d'une usine métallurgique par Louis Boigues, son frère Guillaume et leur associé Jean-Georges Dufaud sur le site de Fourchambault. Prospérant grâce à ce dernier, l'entreprise deviendra la Société Boigues & Cie.

Suivant l'installation de nombreux ouvriers, la commune de Fourchambault a officiellement été créée le 3 mai 1855.

Politique et administration

Tendances politiques et résultats

Liste des maires

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1919 1944 Pierre Faucher PRS-
Soc.ind.
Médecin
Conseiller général (1925-1937)
1945 mai 1953 Jean-Robert Gérard SFIO Agent d'Électricité de France
Conseiller général du canton de Pougues-les-Eaux (1945-1958)
Président du Conseil d'Administration des Houillères de Blanzy
mai 1953 mars 1971 Robert Hostier PCF Instituteur
Député de la 2e circonscription de la Nièvre (1962-1968)
Conseiller général (1958-1970)
mars 1971 mars 1977 Maurice Besson[11] PCF Dessinateur industriel
Conseiller général (1970-1982)
mars 1977 mars 1989 Raymond Bussière PCF Comptable
Conseiller général (1982-2001)
mars 1989 juin 1995 Roger Lambert PS  
juin 1995 décembre 2011
(démission)
Jean-René Leroy PS Vice-président de la CA de Nevers
février 2012 mars 2014 Marie-Madeleine Monestier PS Retraitée
Vice-présidente de la CA de Nevers
mars 2014 En cours Alain Herteloup PS Cadre du secteur privé
Conseiller départemental (depuis 2015)
Vice-président du conseil départemental de la Nièvre
Les données manquantes sont à compléter.

Jumelages

Drapeau de l'Irlande Rathvilly (Irlande)[12] depuis 1998.

Démographie

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1856. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[13]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[14].

En 2019, la commune comptait 4 125 habitants[Note 4], en diminution de 10,71 % par rapport à 2013 (Nièvre : −5 %, France hors Mayotte : +2,17 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
5 3805 3846 4956 0545 8845 9596 1476 0206 021
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
6 1524 8064 8825 3454 8175 0604 7205 1525 197
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2006 2010
6 2406 2796 6255 8505 0374 8284 7864 7394 635
2015 2019 - - - - - - -
4 2914 125-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[15] puis Insee à partir de 2006[16]. |recens-prem=2005.)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie

Crédit image :
Khaosaming
licence CC-BY-SA-3.0 🛈
Vespa 125 de Piaggio fabriquée par l'ACMA.

Le taux de chômage était en 1999 de 16,3 % et le revenu moyen par ménage de 13 606  par an.

Culture locale et patrimoine

Lieux et monuments

Crédit image :
Florian Pépellin
licence CC BY-SA 3.0 🛈
L'église Saint-Louis de Fourchambault.
  • Aéroport de Nevers-Fourchambault.
  • Église Saint-Louis, église paroissiale consacrée en 1839, de style néo-roman. Clocher surélevé en 1875. Tableau de la Grande forge de Fourchambault, huile sur toile de Bonhommé de 1840. Ouverte tous les jours.
  • Église Saint-Gabriel, église paroissiale construite en 1872 à la suite de l'essor industriel de la ville. De style néo-gothique. Statue originale de la crèche. Ouverte tous les jours jusqu'au 31 août, sauf dimanche après-midi et jours fériés[17].

Personnalités liées à la commune

  • Georges Dufaud (1777-1852) : polytechnicien, industriel, maître de forges. Sous son impulsion, Fourchambault sera en 1854 l'un des plus importants sites de production sidérurgique de France et pièce maîtresse de la révolution industrielle du Second Empire, principalement dans les domaines de l'armement et de la construction de ponts et viaducs pour l'industrie ferroviaire naissante. Sur le site de Fourchambault, 4 000 ouvriers produisent chaque jour six tonnes de fer. L'usine produit les éléments des ponts métalliques (chemin de fer de Nevers, Saint-Germain-des-Fossés, Orléans, et plus tardivement certains éléments de la tour Eiffel).
  • Émile Martin (1794-1871) : Il crée en 1824 la fonderie de fer et de cuivre « Émile Martin et Cie » à côté des Forges de Fourchambault. Député de la Nièvre en 1848.
  • Vicomte Tirlet (1817-1874).
  • Pierre-Émile Martin (1824-1915) : polytechnicien, ingénieur des Mines, industriel, inventeur du procédé Martin Four Martin, Histoire de la production de l'acier . Frère de Georges Martin, ingénieur des Ponts et Chaussées.
  • Alexandre Breffort (1901-1972) : journaliste, scénariste, homme de théâtre et écrivain français, né à Fourchambault. Collaborateur du Canard enchaîné, célèbre pour ses bons mots, il est l'auteur de la comédie musicale Irma la douce, basée sur sa pièce Les Harengs terribles. Portée par la musique de Marguerite Monnot, Irma la douce rencontra un succès international, en étant jouée notamment à Broadway, et adaptée au cinéma par Billy Wilder dans un film du même titre.
  • Fernand Petzl (1913-2003), spéléologue, né dans la commune.
  • Maurice Bardin (1921-2010), pianiste, chef d'orchestre, compositeur, amateur d'art, né dans la commune[18].
  • Miguel Martinez (1976-) : coureur cycliste professionnel, spécialiste du VTT, champion du monde et champion olympique de cross-country, né à Fourchambault.
  • Yannick Martinez (1988-) : coureur cycliste professionnel, né à Fourchambault.

Notes et références

Notes

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé, en , celle d'aire urbaine afin de permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Les eaux continentales désignent toutes les eaux de surface, en général des eaux douces issues d'eau de pluie, qui se trouvent à l'intérieur des terres.
  4. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2022, millésimée 2019, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2021, date de référence statistique : 1er janvier 2019.

Références

  1. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  2. « Commune urbaine - définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  3. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  4. « Unité urbaine 2020 de Nevers », sur https://www.insee.fr/ (consulté le ).
  5. « Base des unités urbaines 2020 », sur www.insee.fr, (consulté le ).
  6. Vianney Costemalle, « Toujours plus d’habitants dans les unités urbaines », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le ).
  7. « Liste des communes composant l'aire d'attraction de Nevers », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques (consulté le ).
  8. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le ).
  9. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le )
  10. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.
  11. https://maitron.fr/spip.php?article16611, notice BESSON Maurice par Claude Pennetier, version mise en ligne le 20 octobre 2008, dernière modification le 28 décembre 2011.
  12. « Les Villes Jumelées avec Fourchambault », sur www.jumelage.xyz (consulté le )
  13. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  14. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  15. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  16. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018 et 2019.
  17. Dépliant du diocèse de Nevers, Visitez les églises de la Nièvre, Pastorale Tourisme & Loisirs, 2013
  18. Maurice Bardin, sur data.bnf.fr.

Voir aussi

Bibliographie

  • Des fers de Loire à l'acier Martin (maitres de forges en Berry et Nivernais) par Annie Laurant  ; Royer-saga science 1995

Articles connexes

Liens externes