Fils (roman)

Fils est un roman de Serge Doubrovsky publié en 1977 aux éditions Galilée. C'est le premier roman désigné par le terme autofiction[1], néologisme créé par l'auteur[2],[3].

Titre

Le titre du roman a un double sens et fait à la fois référence au tissage textuel (fils) et à la notion de filiation (fils).

Historique

Initialement intitulé Monsieur Cas puis Le Monstre[4], Fils est rédigé entre 1970 et 1977. Au total, le manuscrit original est constitué de 9000 feuillets[5]. Épurée avant publication, Fils est finalement réduit à près de 2700 puis 1200 pages ; la version définitive en contient quant à elle 460[6]. En 2014, le manuscrit est réédité dans sa version initiale, chez Grasset, sous le titre Le Monstre.

Éditions

Notes et références

  1. « Autobiographie ? Non, c’est un privilège réservé aux importants de ce monde, au soir de leur vie, et dans un beau style. Fiction d’événements et de fait strictement réel ; si l’on veut, autofiction, d’avoir confié le langage d’une aventure à l’aventure du langage, hors sagesse et hors syntaxe du roman, traditionnel ou nouveau. »
  2. Mounir Laouyen, « L'autofiction : une réception problématique », Fabula, consulté le 11 mars 2012.
  3. Eric Loret, « Serge Doubrovsky. Fils. », Libération, 28 septembre 2011.
  4. Valérie Marin La Meslée, « Le "monstre" de Serge Doubrovsky », Le Magazine littéraire, 1er février 2008.
  5. Arnaud Genon et Isabelle Grell, « Comment Le Monstre devient Fils », doubrovskymanuscrit.com, 2002.
  6. [vidéo] Serge Doubrovsky un analyste chez Racine(s), Ina, 5 août 1977.