Fartuun Adan

Fartuun Adan
فارتوون عدن
Fartuun Adan of Somalia 1 - 2013 International Women of Courage Award Winner.png
2013
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Conjoint
Elman Ali Ahmed (en)
Enfants
Ilwad Elman
Almas Elman (en)
Iman Elman (en)
Autres informations
Distinction

Fartuun Abdisalaan Adan (en somali : Fartuun Aadan, en arabe : فارتوون عدن) est une militante sociale somalienne qui agit pour la paix, les droits de l'homme et ceux des femmes. Elle obtient, en 2013, le prix international de la femme de courage.

Vie personnelle

Fartuun Adan est née en 1969 et a grandi à Mogadiscio en Somalie[1]. Elle fait des études à l'université de Mogadiscio[1] et se marie, à dix-huit ans[1] avec Elman Ali Ahmed , un entrepreneur produisant des générateurs d'électricité[1] et militant pour la paix en Somalie[2]. De leur union, naissent trois filles[3].

En 1996, durant la guerre civile, son mari est assassiné par les seigneurs de guerre[3] près de la maison familiale, au sud de Mogadiscio. Elle émigre alors au Canada en 1999[2] pour élever ses filles[3].

En 2007, elle revient en Somalie pour plaider en faveur de la paix, des droits de l'homme et ceux des femmes[2] mais aussi pour poursuivre l’œuvre de son mari[3].

Carrière

Elle crée un groupe de défense des droits qu'elle nomme centre Elman pour les droits de l'homme , une organisation non gouvernementale basée à Mogadiscio, créée en l'honneur de son défunt mari[3]. Elle en est la directrice exécutive pour la paix. Outre la défense des droits de l'homme cette organisation aide les parents dont les enfants ont rejoint le groupe extrémiste somalien Al-Shabbaab[4].

Grâce à ce centre, elle co-fonde, en [5], Sœur Somalie (en anglais : Sister Somalie), premier programme du pays pour aider les victimes de violences sexuelles et de mariage forcé[6]. Elle est rejointe plus tard par sa fille Ilwad[3].

Récompenses

En 2013, Fartuun Adan obtient du département d'État des États-Unis, le prix international de la femme de courage[6],[7].

En 2014, elle reçoit une bourse du gouvernement allemand et le prix des droits de l'Homme, de la fondation Friedrich-Ebert pour son travail en faveur de la paix au centre Elman pour les droits de l'homme[8].

En 2015, Fartuun Adan et sa fille Aden reçoivent le prix international Militant Gleitsman décerné par le Center for Public Leadership [4].

Notes et références

  1. a b c et d (en) Fartuun Adan, « Mon mari a été assassiné - Mais il m'a donné la force de sauver les filles de mon pays », sur www.huffingtonpost.com, (consulté le 21 janvier 2016).
  2. a b et c (en) Nima Elbagir et Lillian Leposo, « Le viol et l'injustice : La femme qui brise le mur du silence de la Somalie », sur CNN International.com, (consulté le 21 janvier 2016).
  3. a b c d e et f (en) « Sister Somalia : les fondateurs », sur SisterSomalia.org (consulté le 21 janvier 2016).
  4. a et b (en) Joyce Hackel, « Une mère basée à Mogadiscio et l'équipe de sa fille affirment que les jeunes peuvent être ramenés de l'extrémisme religieux », sur www.pri.org, (consulté le 21 janvier 2016).
  5. (en) « L'histoire de Sister Somalia », sur SisterSomalia.org (consulté le 21 janvier 2016).
  6. a et b (en) « Prix international des femmes de courage, en 2013 », sur http://www.state.gov (consulté le 21 janvier 2016).
  7. « Michelle Obama : Radieuse et généreuse pour honorer des Femmes de courage », sur purepeople.com, (consulté le 21 janvier 2016).
  8. (de) « Prix des droits de l'Homme pour Fartuun Adan de Somalie », sur www.dw.com (consulté le 21 janvier 2016).

Liens externes