Fédération ivoirienne de football

Fédération ivoirienne de football
Image illustrative de l’article Fédération ivoirienne de football
Marque déposée 🛈

Logo de la FIF

Sigle FIF
Sport(s) représenté(s) Football
Création
Président Yacine Idriss Diallo
Siège Abidjan, Région des Lagunes
Affiliation FIFA, CAF
Nations membres Drapeau de la Côte d'Ivoire Côte d'Ivoire
Clubs 18 165 (2007)
Site web www.fif.ci

La Fédération ivoirienne de football (FIF) est une association regroupant les clubs de football de Côte d'Ivoire et organisant les compétitions nationales et les matchs internationaux des différentes sélections de Côte d'Ivoire.

La fédération nationale de Côte d'Ivoire est fondée en 1960. Elle est affiliée à la FIFA depuis 1964 et, est membre de la CAF depuis 1960.

Yacine Idriss Diallo est celui qui dirige la FIF, il a été élu président de la FIF le 23 avril 2022 à l’issue d’une assemblée générale élective[1].

Rôles de la FIF

Organisation

La Fédération ivoirienne de football a pour rôle :

  • d'organiser, de développer et de contrôler l'enseignement et la pratique du football, sous toutes ses formes, par des joueurs de statuts différents, sur le territoire ivoirien,
  • de créer et de maintenir un lien entre ses membres individuels, les clubs affiliés, ses districts, ses ligues régionales, la Ligue du football amateur (LFA) et la Ligue de football professionnel (LFP),
  • de défendre les intérêts moraux et matériels du football ivoirien,
  • d'entretenir toutes relations utiles avec les associations étrangères affiliées à la FIFA, les organismes sportifs nationaux et les pouvoirs publics.

Le Comité exécutif se compose de 18 membres dont le président de la Fédération ivoirienne de football (Yacine Idriss Diallo).

Compétitions

À l'échelon régional et local, les Ligues et les districts prennent le relais de la FIF, mais toujours sous l'autorité de cette dernière.

Coupe d'Afrique en 1992

Ancienne gloire et administrateur civil, Emmanuel Ezan est nommé président en 1988. Dans l'histoire du football ivoirien, un président venait ainsi d'être désigné pour la deuxième fois, non pas par le milieu sportif mais par une décision du ministère des Sports. L'expérience dure deux ans.

En 1990, le pharmacien René Diby est élu. Mais nommé dans la foulée ministre des Sports, il doit démissionner.

Avec douze ans de présidence continue à la FIF, Ousseynou Dieng détient incontestablement la palme de la longévité à la tête de la Fédération. Il est également le seul dont le palmarès affiche une Coupe d'Afrique des Nations, remportée en 1992 au Sénégal. Mais, les contre-performances successives des Éléphants lors des phases finales de la CAN en 2000 et 2002 ont fini par avoir raison de lui. Sous la pression des clubs, il est amené à démissionner en , cédant son fauteuil à Jacques Anouma pour une période intérimaire de dix mois.

En , à l'issue de l'assemblée générale élective, les clubs ont accordé leur confiance à Jacques Anouma pour présider aux destinées de la Fédération pour un mandat de quatre ans, avec pour objectif majeur de qualifier la Côte d'Ivoire au Mondial 2006 en Allemagne. Un an avant la fin de son mandat, cet objectif est atteint et Jacques Anouma est le premier président qui affiche à son palmarès une participation à une phase finale de Coupe du monde.

Coupe d'Afrique en 2015

La Côte d'Ivoire remporte la coupe d'Afrique 2015.

Après cette victoire, le Trésor public ivoirien affirme avoir versé les primes destinées aux joueurs à la FIF (pour que celle-ci reverse aux joueurs) alors que celle-ci nie avoir reçu l'argent. Le ministre Alain Lobognon est démis de ses fonctions le sur demande du président Alassane Ouattara. Aucune explication sur la disparition de ses fonds (de 700 à 850 millions de Franc CFA) n'est rendue publique[2],[3].

La FIF est accusée régulièrement de ne pas payer aux joueurs l'intégralité des primes de match qui leur sont dues et de menacer les joueurs de ne plus les sélectionner pour les compétitions ultérieures s'ils réclament le versement en intégralité de ces primes[3].

Présidents successifs de la FIF

Coffi Gadeau 1960 - 1963
Mathieu Ekra 1963 - 1965
Ibrahima Coulibaly 1965 - 1972
Hubert Varlet 1972 - 1973
Camille Oguie 1973 - 1974
François Amani-Golly 1974 - 1980
Jean Brizoua-Bi 1980 - 1988
Emmanuel Ezan 1988 - 1990
René Diby 1990 - 1990
Ousseynou Dieng 1990 - 2002
Jacques Anouma 2002 - 2011
Augustin Sidy Diallo 2011 - 2020
Fonction vacante 2020 - 2022
Yacine Idriss Diallo 2022 -

Liens externes

Notes et références