Enzo Moavero Milanesi

Enzo Moavero Milanesi
Illustration.
Enzo Moavero Milanesi en juillet 2019.
Fonctions
Ministre italien des Affaires étrangères
et de la Coopération internationale

(1 an, 3 mois et 4 jours)
Président du Conseil Giuseppe Conte
Gouvernement Conte I
Prédécesseur Angelino Alfano
Successeur Luigi Di Maio
Ministre pour les Affaires européennes

(2 ans, 3 mois et 6 jours)
Président du Conseil Mario Monti
Enrico Letta
Gouvernement Monti
Letta
Prédécesseur Anna Maria Bernini
Successeur Sandro Gozi (secrétaire
d'État)
Biographie
Nom de naissance Enzo Moavero Milanesi
Date de naissance (65 ans)
Lieu de naissance Rome (Italie)
Nationalité Italienne
Parti politique Choix civique pour l'Italie
(2013-2014)
Indépendant (depuis 2014)
Diplômé de Université La Sapienza
Profession Professeur d'université
Avocat

Enzo Moavero Milanesi, né le à Rome, est un avocat et homme politique italien.

Politiquement indépendant depuis 2014, il est ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale du au dans le gouvernement de Giuseppe Conte. Il est auparavant ministre pour les Affaires européennes, dans les gouvernements Monti et Letta du au .

Biographie

Enzo Moavero Milanesi a été juge du Tribunal de première instance auprès de la Cour de justice de l'Union européenne à Luxembourg[1] et a collaboré avec la Commission européenne en qualité de directeur général du Bureau of European Policy Advisors.

Il obtient son diplôme de droit à l'université La Sapienza de Rome, par la suite il poursuit ses études au Collège d'Europe de Bruges où il se spécialise en droit communautaire. En 1983, il suit le cours de droit international à l'université du Texas à Dallas.

De 1977 à 1979, dans le cadre de son service national, il est lieutenant dans la Garde des finances, en recevant une reconnaissance majeure pour sa carrière militaire.

Il a été chargé de cours en droit communautaire à l'université La Sapienza de Rome et à l'université LUISS de Rome de 1993 à 1996. Ensuite, il a enseigné à l'université Luigi-Bocconi de Milan et de 2002 à 2006, il est revenu à La Sapienza.

Pendant le gouvernement Amato I, il est chargé du rétablissement financier des agences publiques. En 1994, Carlo Azeglio Ciampi le nomme sous-secrétaire d'État aux Affaires européennes. De 1995 à 2000, il est choisi par Mario Monti alors commissaire européen comme chef de cabinet d'abord à la Concurrence, puis au Marché intérieur. Il est considéré comme le bras droit de Monti et son collaborateur de confiance : c'est d'ailleurs le premier des ministres à avoir prêté serment le 16 novembre 2011, devant Giorgio Napolitano[2]. De 2002 à 2005, il est vice-secrétaire général à la Commission européenne.

Le 1er juin 2018, il est nommé ministre des Affaires étrangères dans le gouvernement Conte.

Publications

Notes et références

  1. Communiqué de presse n° 39/06 du 3 mai 2006 sur le site officiel de la Cour de justice de l'Union européenne
  2. En oubliant de serrer la main au Président du Conseil, source La Repubblica, 17 novembre 2011, « Voci soffuse, niente pacche sulle spalle, anche il giuramento è a tempo di record », Alessandria Longo, p. 7.

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes