Endocentrisme

Endocentrisme

En anthropologie et en sociologie l’autocentrisme, ou endocentrisme, désigne la tendance d’un groupe social, ou d’un individu qui le représente :

  • à se centrer sur lui-même ;
  • à considérer sa propre culture comme purement autochtone, dénuée d’influence externe ;
  • à considérer dans sa représentation du monde que sa propre culture joue un rôle central ;
  • considérer ses propres valeurs comme échelle de référence pour l’évaluation de différents modes de vie ;
  • à exagérer les bénéfices de ses actes et à minorer les bénéfices des acteurs considérés extérieurs au groupe ;
  • à considérer sa propre culture comme supérieure et meilleure que d’autres cultures[1].

Voir aussi

En tant que catégorie comportementale, l’endocentrisme joue un rôle d’hyperonymes pour, entre autres, les biais sociaux suivants :

Notes et références