Elizabeth Bruenig

Elizabeth Bruenig
Image illustrative de l’article Elizabeth Bruenig
Elizabeth Bruenig en février 2018.

Surnom Liz
Nom de naissance Stoker
Naissance
Fort Worth
Nationalité États-Unis Drapeau des États-Unis
Profession Journaliste
Années d'activité 2015-
Récompenses Finaliste du Prix Pulitzer
Site internet Twitter
Médias
Média Podcast The Bruenig
Presse écrite Washington Post

Elizabeth Bruenig (née Stoker le 6 décembre 1990) est une journaliste américaine et rédactrice en chef pour le Washington Post [1]. Ses articles portent sur l'éthique, la politique, la théologie et l'économie. Elle adopte un point de vue progressiste[2]. Auparavant, elle était rédactrice pour The New Republic[3]. Elle a aussi contribué dans différents journaux tel le Boston Review[4], The Nation[5], Jacobin[6], et Salon[7].

Bruenig a été classée comme faisant partie de la " gauche catholique" par Rod Dreher dans The Conservative américain[8]. Dans un profil publié par Washington Monthly, elle figure comme l'une des personnalités les plus importantes d'un groupe de jeunes écrivains défendant les positions du socialisme démocratique[9].

Éducation

Elizabeth Bruenig a fréquenté le lycée Martin à Arlington, au Texas[10]. Elle est diplômée de l'Université Brandeis en 2013 avec une spécialité en anglais et en sociologie[11]. Récipiendaire de la bourse Marshall elle a étudié à l'université de Cambridge, au Jesus College, où elle a obtenu une maîtrise en philosophie en théologie chrétienne[12],[13]. Elle a été nommée titulaire de la chaire présidentielle 2014-2015 à la Brown University, où elle était candidate au doctorat en études religieuses[14]. Elle a quitté son doctorat sans finir sa thèse en 2015[15].

Carrière

En septembre 2018, Bruenig écrivit pour le Washington Post au sujet des conséquences d'une agression sexuelle survenue en 2006 dans un lycée à Arlington[16]. Bruenig avait fréquenté le même lycée que la victime, Amber Wyatt, et s'était souvenue des "conséquences honteuses" de l'histoire de sa jeunesse[17]. Elle a commencé à suivre les détails de l'histoire de Wyatt en 2015[18]. L'histoire a attiré une large couverture nationale[19],[20].

Finaliste du Prix Pulitzer 2019

En 2019, Elizabeth Bruenig faisait partie des nominés pour la finale du prix Pulitzer de l'article de fond pour l'un de ses articles couvrant l'agression sexuelle d'Amber Wyatt, "What do we owe her now?" (Que lui devons-nous maintenant?)[21]. Le Prix Pulitzer décrit l'article comme suit:

Pour des réflexions éloquentes sur l’exil d’une adolescente victime d’agression sexuelle dans la ville natale de l’auteur, au Texas, explorant avec une autorité morale la raison de l'impunité du crime[22].

Vie privée

Elizabeth Bruenig est marié à Matt Bruenig. Ils ont une fille, Jane, et habitent à Washington[1]. Elizabeth et Matt se sont rencontrés dans leur équipe de débat au lycée à Arlington[9]. Ensemble, ils diffusent un podcast via Patreon, The Bruenigs[23]. Elizabeth et Matt ont été invités à participer au podcast politique et humoristique Chapo Trap House, mais pas ensemble. Dans le passé, ils ont écrit ensemble pour The Atlantic[24]. Elle contribue également aux podcasts Left, Right et Center[25].

Références

  1. a et b « Elizabeth Bruenig joins Opinions staff as writer and editor », The Washington Post, (consulté le 10 février 2019)
  2. « Shorenstein Center Speaker Series: Elizabeth Bruenig | Harvard College », college.harvard.edu (consulté le 10 février 2019)
  3. (en-US) « Elizabeth Bruenig », The New Republic,‎ (lire en ligne, consulté le 29 avril 2019)
  4. (en) Review, « Elizabeth Bruenig », Boston Review, (consulté le 10 février 2019)
  5. (en-US) « Elizabeth Bruenig », The Nation, (consulté le 10 février 2019)
  6. (en-US) « Elizabeth Bruenig », jacobinmag.com (consulté le 10 février 2019)
  7. « Salon.com | News, Politics, Business, Technology & Culture », www.salon.com (consulté le 10 février 2019)
  8. (en-US) Dreher, « Liz Bruenig’s Search For Truth », The American Conservative (consulté le 10 février 2019)
  9. a et b (en-US) Gilad Edelman, « What the new socialists really want », Washington Monthly, vol. July/August 2018,‎ (ISSN 0043-0633, lire en ligne, consulté le 29 avril 2019)
  10. (en) « What Happens When A Rape Is Reported, But No One Is Prosecuted », NPR.org (consulté le 16 avril 2019)
  11. « Undergraduate Admissions | Brandeis University », www.brandeis.edu (consulté le 10 février 2019)
  12. (en) « Elizabeth Stoker '13 wins Marshall Scholarship », BrandeisNOW (consulté le 10 février 2019)
  13. « Elizabeth Bruenig », The Washington Post (consulté le 10 février 2019)
  14. « 2014-2015 Presidential Fellows | Graduate School », www.brown.edu (consulté le 10 février 2019)
  15. ebruenig, « i keep getting mistaken for a current phd candidate at brown, which i am not. i dropped out of my phd program in '15. », sur Twitter,
  16. (en) « Opinion | She reported her rape. Her hometown turned against her. Can justice ever be served? », Washington Post (consulté le 12 mars 2019)
  17. (en) « If you want to #believesurvivors, start with this Arlington rape victim », star-telegram (consulté le 10 février 2019)
  18. (en-US) Stevens, « 2 stories that remind us the Brett Kavanaugh story is about us as much as it is about him », chicagotribune.com (consulté le 10 février 2019)
  19. (en) « What Happens When A Rape Is Reported, But No One Is Prosecuted », NPR.org (consulté le 10 février 2019)
  20. (en-US) Dreher, « What Happened To Amber Wyatt », The American Conservative (consulté le 10 février 2019)
  21. (en) « Opinion | She reported her rape. Her hometown turned against her. Can justice ever be served? », sur Washington Post (consulté le 29 avril 2019)
  22. (en) « Finalist: Elizabeth Bruenig of The Washington Post », The Pulitzer Prizes (consulté le 16 avril 2019)
  23. (en) « The Bruenigs are creating a podcast », Patreon (consulté le 10 février 2019)
  24. (en-US) Stoker, « Matt Bruenig and Elizabeth Stoker », The Atlantic (consulté le 10 février 2019)
  25. https://www.kcrw.com/people/elizabeth-bruenig