Eija-Liisa Ahtila

Eija-Liisa Ahtila
Naissance
Nationalité
Activités
Représentée par
Marian Goodman Gallery (), Light Cone
Lieu de travail
Distinctions
Site web
eija-liisaahtila.com

Eija-Liisa Ahtila, née à Hämeenlinna le , est une artiste multimédia finlandaise vivant et travaillant à Helsinki, en Finlande.

Biographie

Les œuvres de cette artiste se présentent sous la forme de narrations, se faisant aussi bien par le texte que par l’image, à l'aide de moyens tels que la vidéo, l'utilisation d'installation multimédia ou encore de photographies[1]. Son œuvre la plus célèbre à ce jour est If 6 was 9, qui date de 1995.

En 1999, l’un de ses films Consolation Service est présenté à la Biennale de Venise[1].

En 2002, elle participe à la documenta11 à Cassel en Allemagne, avec une installation vidéo intitulée The House[1].

Une exposition rétrospective lui est consacrée au Jeu de paume à Paris du au [2].

Œuvres

  • Where is where?, 2008, 55 minutes, installation HD, 4 écrans
  • Love is a treasure, 2002, 55 minutes, film 35 mm
  • The House, 2002, 14 minutes, installation DVD pour 3 projections avec son
  • The Wind, 2002, 14 min 20 s, installation DVD pour 3 projections avec son
  • The Present, 2001, installation DVD pour 5 moniteurs et 5 spots TV avec son
  • Consolation service, 1999, 24 minutes, 35 mm film et DVD pour 2 projections avec son
  • Anne, Aki and God, 1998, 30 minutes, installation DVD pour 2 projections et 5 moniteurs TV avec son
  • Today, 1996/7, 10 minutes, film 35 mm et installation DVD pour 3 projections avec son
  • If 6 was 9, 1995, 10 minutes, film 35 mm et installation DVD pour 3 projections avec son
  • Me/We, Okat, Gray, 1993, 3 × approx. 90 s, film 35 mm et installation DVD pour 3 moniteurs TV avec son
  • Secret garden, 1994
  • Tender trap, 1990
  • Nature on things, 1987, 10 minutes

Bibliographie

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • (en) Mieke Bal, Thinking in Film : The Politics of Video Art Installation According to Eija-Liisa Ahtila, London/New Delhi/New York, Bloomsbury Academic, , 328 p. (ISBN 978-1-4725-3274-9, lire en ligne)
  • « Eija-Liisa Ahtila », Paris-Art.com,‎ date inconnue (lire en ligne) Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • (en) Helena Reckitt et Peggy Phelan, Art and feminism, Phaidon, 2001[3]

Liens externes

  • Notices d'autorité :
    • Fichier d’autorité international virtuel
    • International Standard Name Identifier
    • CiNii
    • Bibliothèque nationale de France (données)
    • Système universitaire de documentation
    • Bibliothèque du Congrès
    • Gemeinsame Normdatei
    • Bibliothèque nationale de la Diète
    • Bibliothèque nationale d’Espagne
    • Bibliothèque royale des Pays-Bas
    • Bibliothèque nationale de Pologne
    • Bibliothèque nationale d’Israël
    • Bibliothèque nationale de Catalogne
    • Bibliothèque nationale de Suède
    • Réseau des bibliothèques de Suisse occidentale
    • Base de bibliothèque norvégienne
    • Bibliothèque nationale tchèque
    • Bibliothèque nationale de Lettonie
    • WorldCat
  • Ressources relatives aux beaux-arts :
  • Ressource relative à l'audiovisuel :
  • Notices dans des dictionnaires ou encyclopédies généralistes :
    • Dictionnaire universel des créatrices
    • Enciclopédia Itaú Cultural
    • Swedish Nationalencyklopedin
    • Munzinger Archiv

Références

  1. a b et c date inconnue
  2. « Lien de l'exposition » (consulté le 14 juillet 2021)
  3. (en) Reckitt, Helena. et Phelan, Peggy., Art and feminism, Londres, Phaidon, , 304 p. (ISBN 0-7148-3529-3, 9780714835297 et 9780714863917, OCLC 48098625, lire en ligne)